Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:55
Modélisation 3D temps réel de l’environnement pour la navigation autonome des drones

 

06.10.2015 par ONERA

 

A l’ONERA, les drones naviguent à vue

Il y a deux sortes de drones aériens : ceux évoluant en altitude selon les règles de la navigation aérienne et ceux évoluant près du sol. Ces derniers sont dotés d’un mode de vision embarquée très spécifique.

Le drone doté d’une vision 3D et de capacités de calcul temps-réel construit son environnement sous forme d’un modèle 3D, dans lequel il évolue en y évaluant visuellement sa position. Il peut prendre des décisions et élaborer lui-même les commandes de navigation, en fonction des objectifs de sa mission.

A partir de composants du marché – drone léger quadri-rotor, caméras miniatures, ressources de calcul embarquées – les chercheurs de l’ONERA se sont lancés dans la course internationale à l'autonomie de la robotique aérienne et se retrouvent au meilleur niveau mondial avec un savoir-faire essentiellement concentré dans le logiciel : reconstitution 3D, navigation, commande...

Les secteurs d’application sont très variés : surveillance et intervention sur les infrastructures SNCF, dans les transformateurs EDF, pour les militaires, le bâtiment, les ouvrages d’art, l‘archéologie…
 

L’auto-directeur du missile Scalp/Storm Shadow

L’ONERA a mis son savoir-faire en matière de traitement d’image et de reconstitution 3D au service de la défense, bien avant l’engouement pour les drones que nous connaissons actuellement.

Ainsi, de 1992 à 2000 , les spécialistes ONERA ont participé, pour la DGA et l’industriel MBDA, aux phases de définition, de conception et de qualification par simulation de l’auto-directeur du missile MBDA Scalp/Storm Shadow.

Le guidage terminal de précision de ce missile de croisière quasi-autonome est basé sur une corrélation intelligente entre les images de sa caméra infrarouge et un modèle 3D de l’environnement de la cible, non pas construit en temps réel, mais issu d’une préparation de mission.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 12:50
Storm Shadow on Italian Eurofighter Typhoon photo  L. Caliaro MBDA

Storm Shadow on Italian Eurofighter Typhoon photo L. Caliaro MBDA

 

17 July 2014 Ministry of Defence, Defence Equipment and Support and Philip Dunne MP

 

Storm Shadow missiles are to be fitted to RAF Typhoon fast jets following a £120 million agreement signed today.

 

Storm Shadow, which provides long-range air-to-surface capabilities, is one of the most advanced missiles of its kind. It is capable of defeating various targets, including bridges, airfields, harbours and parked aircraft.

The missiles, produced by MBDA, have previously been deployed on Tornado GR4 aircraft during operations over Iraq and Libya. These will now be fitted onto Typhoon tranche 2 and 3 aircraft ready to enter service with the RAF in 2018.

Welcoming today’s announcement, Minister for Defence Equipment, Support and Technology Philip Dunne said:

Storm Shadow has a deserved reputation for accuracy and reliability. The integration of Storm Shadow onto RAF Typhoons is another powerful sign of our commitment to the continued capability development of this world-class aircraft.

The ability to prosecute stand-off targeting while maintaining control of the airspace will provide Typhoon with unique battle-winning capability.

The agreement, made at the Farnborough International Air Show today, 17 July, was signed between the NATO Eurofighter and Tornado Management Agency, on behalf of the partner nations, and Eurofighter GmbH.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 07:50
Storm Shadow on Italian Eurofighter Typhoon

Storm Shadow on Italian Eurofighter Typhoon

 

FARNBOROUGH, UK, 17th July 2014:  eurofighter.com

 

Eurofighter Jagdflugzeug GmbH today (July 17th) confirmed that  NETMA, the NATO Eurofighter and Tornado Management Agency, has placed an order with it to integrate the Storm Shadow long range attack missile onto the Eurofighter Typhoon.

Representatives from NETMA, Eurofighter, and the four core nations of the Eurofighter Programme (the United Kingdom, Italy, Spain and Germany) convened for the Contract Signing Ceremony in the Eurofighter Pavilion at the Farnborough Air Show on Thursday.

Under the terms of what is known as a ‘Contract 4’ order from NETMA,  Eurofighter will work with the three Eurofighter Partner Companies (BAE Systems, Airbus Space & Defence, and Alenia Aermacchi) and their supply base – including MBDA, the makers of the Storm Shadow missile - to integrate the weapon on the aircraft. The Contract will form part of what is known as the P2E enhancement package. Flight trials with Storm Shadow on Typhoon have been progressing since late 2013 and, working with Eurofighter operators, we expect to deliver an operational capability in line with their requirements.

Storm Shadow is a long range, all-weather, high precision, stand-off weapon already in service on Royal Air Force Tornados. It has been proven in operations to great effect in Iraq and Libya neutralising hardened command bunkers and other high value targets. The stealthy weapon design allows it to penetrate layered air defences whilst the long range of Storm Shadow allows it to be launched outside those defences increasing the launch aircraft survivability.   

In the deep attack role Eurofighter Typhoon will carry two Storm Shadow missiles whilst maintaining the ability to carry 8 air-air missiles. This will enable Eurofighter Typhoon to fight its way in and out of the combat area. 

Graham Farnell, General Manager of NETMA said: “We are delighted to be able to place this Contract with Eurofighter and we look forward to still further enhancements as the Programme progresses.”

Alberto Gutierrez, Chief Executive Officer of Eurofighter, said: “This is yet further evidence of a solid roll-out of capability from Eurofighter and also demonstrates the value of forward investment by industry to ensure a progressive and pro-active approach to weapons systems enhancement.”
 

Background information:

Eurofighter Typhoon is the most advanced new generation multi-role/swing-role combat aircraft currently available on the world market. Seven nations (Germany, the United Kingdom, Italy, Spain, Austria, Saudi Arabia and Oman) have already ordered the Eurofighter Typhoon. Eurofighter Typhoon is currently the largest military procurement programme in Europe. 

Its high technology strengthens the position of European aerospace industry in the international market. The programme secures more than 100,000 jobs in 400 companies. Eurofighter Jagdflugzeug GmbH manages the programme on behalf of the Eurofighter Partner Companies Alenia Aermacchi, BAE Systems and Airbus Defence and Space in Germany and Spain, which are the most important aviation and aerospace companies in Europe.

Since delivery of the first Eurofighter Typhoon to the Royal Air Force in the United Kingdom end of 2003, a total of 412 aircraft have been delivered to six nations. The 100th Eurofighter was delivered to the Royal Air Force in September 2006. The 200th aircraft was handed over in November 2009 to the German Air Force. The 300th aircraft was delivered to the Spanish Air Force in November 2011 and the German Air Force received the 400th Eurofighter in December 2013.

In the past 10 years the Eurofighter fleet has demonstrated its high operational effectiveness in international missions and training exercises and has accumulated more than 250,000 flying hours.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 13:56
MBDA-built MdCN missile

MBDA-built MdCN missile

 

10 January 2014 naval-technology.com

 

DCNS has tested loading of a model of the Missile de Croisière Naval (MdCN) naval cruise missile in cooperation with the French Navy crew of the third Frégate Européen multi-mission (FREMM)-class frigate Normandie.

 

During the loading trials, conducted at the company's dockyard in Lorient, Brittany, France, the DCNS technicians and French Navy crew demonstrated the loading of a model of the MdCN naval cruise missile.

 

The crew's ability to safely load the cruise missiles of board the FREMM frigates has also been demonstrated as part of the trial.

 

DCNS FREMM programme manager Anne Bianchi said: "Talks are ongoing with government services to set up a first firing of the MdCN from the ship, which could take place as early as this year."

 

MBDA received a contract from the DGA in 2006 for the supply of 200 MdCN naval missiles for installation on to the French Navy's Frégate Européen multi-mission (FREMM) ships and its Barracuda nuclear-powered attack submarines by 2014 and 2017 respectively.

 

The naval variant of the Storm Shadow / SCALP air-launched cruise missile system is being developed in two configurations; the first being a vertical launch from the FREMM vessels using the compact A70 vertical launcher, while the other is a submarine configuration, where the weapon can be launched through torpedo tubes.

 

The MdCN missile, capable of destroying infrastructure targets of high strategic value, underwent its first in-flight test from a vertical launcher in May 2010, while the first submarine trial was conducted successfully in June 2011.

 

The loading trial has been conducted at request of the French Direction Générale de l'Armement's (DGA), with the assistance of MBDA, the developer and supplier of the missile as well as the launcher installation

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:50
foto-L.-Caliaro

foto-L.-Caliaro

 

Nov 29, 2013 eurofighter.com

 

Eurofighter Partner Company Alenia Aermacchi has confirmed that the first in a major series of flight tests to integrate the MBDA Storm Shadow missile onto Eurofighter Typhoon has now taken place.

 

Initial flight trials to demonstrate that the missile can be safely carried have been successfully started.  The trials began on 27th November, by the Alenia Aermacchi Flight Test Centre at Decimomannu Air Base, in Sardinia, Italy, with the support of the Eurofighter Partner Companies, BAE Systems and Cassidian.

 

The intensive flight test programme  began with flutter tests and an air data system large store interference assessment, using Instrumented Production Aircraft 2 (IPA2) updated to the Phase 1 Enhancement standard.

 

The Chief Executive Officer of Eurofighter GmbH, Alberto Gutierrez, said: “The successful start of the flight tests is good news for our programme. This is one of a number of enhancements that are coming on stream and there are many more to come. Storm Shadow is a major step forward significantly increasing the air-to-ground capabilities of the Eurofighter Typhoon.”

 

The Storm Shadow, already in service with the Italian Air Force and Royal Air Force Tornados, is a conventionally armed, stealthy, long-range stand-off precision weapon designed to neutralise high value targets. The new weapons systems will add the capability to strike in day or night in all-weather conditions, well-defended infrastructure targets such as port facilities, control centres, bunkers, missile sites, airfields and bridges that would otherwise require several aircraft and missions. This is a new addition to the Eurofighter Typhoon’s potent simultaneous multi-/swing-role capabilities.

 

Powered by a turbo-jet engine, with a range in excess of 250 km, the Storm Shadow missile weighs approximately 1.300kg and is just over 5 metres long. It will be available to operators from 2015 when the Eurofighter Typhoon Phase 2 Enhancements become operational.

 

Storm Shadow will provide a significant leap in the Eurofighter Typhoon’s operational capabilities, enabling the platform to deploy multiple weapons at a very long range well clear of danger from air defences.

 

Background information:

 

Eurofighter Typhoon is the most advanced new generation multi-role/swing-role combat aircraft currently available on the world market. Seven customers (Germany, the United Kingdom, Italy, Spain, Austria, Saudi Arabia and Oman) have already ordered the Eurofighter Typhoon. With 719 aircraft under contract and 571 on order, Eurofighter Typhoon is currently the largest military procurement programme in Europe. Its high technology strengthens the position of European aerospace industry in the international market. The programme secures more than 100,000 jobs in 400 companies. Eurofighter Jagdflugzeug GmbH manages the programme on behalf of the Eurofighter Partner Companies Alenia Aermacchi/Finmeccanica, BAE Systems and Cassidian in Germany and Spain, which are the most important aviation and aerospace companies in Europe with a turnover of about 126 billion euro (2012).

 

Since the first Typhoon entered service in 2003 , more than 390 Eurofighter have been delivered to six countries: Germany, Great Britain, Italy, Spain, Austria and Saudi Arabia. The seventh customer, Oman ordered a total of 12 aircraft in December 2012. Until now, the combined Eurofighter fleet has completed more than 210,000 flying hours.

foto-L.-Caliaro

foto-L.-Caliaro

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 19:55
photo Stephane Fort

photo Stephane Fort

 

19/11/2013 Vincent Lamigeon, grand reporter à Challenges Supersonique


Bien sûr, il y a eu le duel à haute altitude entre Airbus et Boeing avec les 150 milliards de dollars de commandes signées le premier jour du salon de Dubaï. Bien sûr, les deux géants de l’aéronautique ont trusté les annonces du salon et sa couverture médiatique, les compagnies du Golfe ayant décidé d’investir une fois et demie le PIB de la Nouvelle-Zélande dans les 777X, 787, A350 et autres A380. Mais la guerre la plus âpre s’est probablement jouée en coulisses, entre les deux frères ennemis de l’aviation militaire, Dassault et Eurofighter, dont les restrictions budgétaires sur leur marché domestique ont redoublé l’agressivité à l’export.


Eurofighter, dont le britannique BAE pilote les campagnes commerciales au Moyen-Orient, avait mis toutes les chances de son côté, en communiquant sur l’intégration des missiles de croisière air-sol Storm Shadow de MBDA sur son chasseur Typhoon, une capacité que le Rafale a validé depuis fin 2004. Pour convaincre ses prospects de la région (Emirats arabes unis, Qatar, Bahrein), l’avionneur européen a aussi présenté une maquette de son avion avec des réservoirs de carburants supplémentaires sur le dessus du fuselage, dits « réservoirs conformes de fuselage » (CFT), qui permettent de compenser l’utilisation de deux points d’emport sous l’avion par les fameux missiles. « Pipeau total, assure-t-on côté français. Intégrer des CFT remet en question toute l’aérodynamique de l’avion. C’est juste pour cacher grossièrement le fait qu’avec des Storm Shadow, le Typhoon a un rayon d’action ultra-limité. »

Mais la machine britannique semblait bien lancée, le premier ministre britannique David Cameron se livrant même à une étonnante danse du ventre dès la veille du salon pour pousser le Typhoon. Le teasing avait été admirablement organisé dans la presse anglo-saxonne, certains évoquant même un accord d’Etat à Etat imminent entre le Royaume-Uni et les Emirats. « Ca sent bon pour nous, assurait même un membre du parti conservateur au Financial Times. La question est si cela va pouvoir être signé à Dubaï, ou s’il va y avoir besoin d’un dernier effort pour nous faire franchir la ligne. » Le téléphone sonnait même chez Dassault, des journalistes voulant recueillir à l’avance les regrets du vaincu.

Et là, patatras. Ou plutôt, plouf. Pas d’accord gouvernemental, encore moins de contrat Typhoon. Juste une mise au point d’une source du Golfe à Reuters : le choix n’est pas encore fait, tout est ouvert. « Si Dassault avait agi comme ça, je ne vous raconte pas la raclée dans la presse », assure un proche du camp français. De fait, Abu Dhabi a tout son temps : il dispose de Mirage 2000-9 et de F-16 récents et performants. Surtout, les émiriens détestent qu’on parle à leur place, et qu’on annonce des contrats avant terme. Les maîtres du calendrier, c’est eux.

Et quand ils ne sont pas contents, ils n'hésitent pas à dégainer, comme avait pu le voir Dassault il y a deux ans. "Malheureusement, il semble que Dassault ne réalise pas que la volonté politique et tous les efforts diplomatiques ne peuvent pas faire passer des conditions commerciales non compétitives et irréalisables", avait ainsi asséné au salon de Dubaï 2011 le prince héritier d'Abu Dhabi, cheikh Mohamed ben Zayed.

Le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian l’a bien compris : sa méthode « soft », fondée sur la discrétion, des relations de confiance, et des visites très régulières, a déjà fait ses preuves, avec le contrat de satellites Falcon Eye obtenu par Astrium et Thales Alenia Space au nez et à la barbe de l’américain Lockheed Martin en juillet dernier. Même réussite en Arabie Saoudite, où DCNS, Thales et MBDA ont gagné le contrat de rénovation de frégates LEX, et où Thales est idéalement placé pour boucler le contrat de missiles de défense aérienne Crotale NG (2,5 milliards).

Pourquoi BAE et Cameron ont-il donc fait tant d’esbroufe ? Les analyses divergent. « BAE n’a rien vendu récemment aux Emirats, ils font du bruit pour rappeler qu’ils sont là », assure un excellent connaisseur du groupe. « Pour soutenir leur cours de bourse », avance un autre. Tout le monde se rejoint sur l’impérieuse nécessité de contrats pour le Typhoon, qui doit faire vivre –pour combien de temps ? – quatre lignes d’assemblage.

Eric Trappier, rencontré par Challenges sur le stand Dassault, refuse de commenter la pression du concurrent. « Nous, on ne fait pas de bruit, on travaille. Nous travaillons avec les Emiriens pour continuer d’améliorer les Mirage 2000-9 avec des bombes guidées laser. Pour le Rafale… » Il s’interrompt, s’excuse : le chef de l’armée de l’air qatarie demande à le voir. Le genre de rendez-vous qu’on ne fait pas attendre.

Le Qatar, c’est de fait le prospect le plus chaud au Moyen-Orient. Et un autre point de friction entre Rafale et Typhoon, qui y voient un marché susceptible de se décanter rapidement, où les Américains n’ont pas –encore- fait d’offre, ce qui ne lasse pas d’étonner le microcosme militaire. Sur les 72 appareils envisagés par l’émirat, une première tranche de 36 appareils semble accessible rapidement aux deux frères ennemis. C’est probablement à Doha, plus qu’aux Emirats, que se joue la prochaine étape de la guerre fratricide intra-européenne.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 10:50
photo UK MoD

photo UK MoD

14/05/2013 Michel Cabirol- LaTribune.fr

 

BAE Systems a signé un nouveau contrat évalué à 3 à 4 milliards de livres avec Ryad pour l'armement de ses vieux avions de combat Tornado. Le groupe britannique fait monter à bord de ces appareils MBDA (missiles Brimstone, Storm Shadow), Safran (bombe guidée AASM) et Diehl BGT Defence (IRIS-T).

 

C'est une bonne nouvelle pour MBDA et Sagem (groupe Safran) qui vont équiper les avions de combat saoudiens Tornado dans le cadre de la troisième tranche de modernisation du programme TSP (Tornado Sustainment Programme) négociée par BAE Systems avec Ryad, selon des sources concordantes. Cette tranche concerne l'armement tactique des avions de combat saoudien Tornado, à l'exception d'un lot complémentaire de missiles de croisière. Le missilier européen, toujours en attente d'un contrat majeur notamment en Inde (le missile sol-air SRSAM ou armement du Rafale) fournira à l'armée de l'air saoudienne le missile air-sol britannique le Dual-Mode Brimstone, fabriqué pour la Royal Air Force. Il est équipé d'un guidage laser et d'un radar millimétrique, ceci afin de le rendre plus efficace contre des cibles mobiles. Pour le moment, il n'est intégré que sur Tornado GR4 et a été utilisé en Irak (opération Telic), en Afghanistan (opération Herrick) et en Libye. En outre, MBDA fournira à l'armée de l'air saoudienne un lot supplémentaire de missiles de croisière Storm Shadow. Soit environ une commande évaluée pour MBDA à 500 millions d'euros.

AASM à guidage terminal laser - DGA Essais en vol

AASM à guidage terminal laser - DGA Essais en vol

Des missiles pour Dhiel BGT Defence

 

La filiale défense de Safran, Sagem, livrera quant à elle la bombe guidée laser AASM (Armement air-sol modulaire), qui permet de détruire des cibles statiques ou mobiles (chars, navires...) avec une précision inférieure à un mètre. Pour cette commande, Sagem n'est pas passé par MBDA, avec qui pourtant elle est liée commercialement sur la vente de ces missiles. La Direction générale de l'armement (DGA) a prononcé la qualification de l'AASM en version à guidage terminal laser le 3 avril 2013. L'AASM est constitué d'un kit de guidage et d'un kit d'augmentation de portée se montant sur des corps de bombe standard. Cet ensemble permet de tirer à distance de sécurité de la cible (plus de 50 km) hors de portée des défenses sol-air adverses, dans toutes les conditions météorologiques, de jour comme de nuit. La DGA a commandé 380 exemplaires de l'AASM laser à Sagem. Enfin, l'Arabie saoudite a commandé des missiles air-air courte portée à guidage infrarouge IRIS-T à Diehl BGT Defence. Au total, le contrat devrait s'élever pour BAE Systems entre 3 et 4 milliards de livres (3,5 et 4,7 milliards d'euros).

 

Une série de contrats lucratifs

 

Cette nouvelle commande a été conclue dans le cadre de l'accord général baptisé Saudi British defence Cooperation Programme, qui lie les deux capitales Londres et Ryad depuis le 21 décembre 2005. Depuis la signature de ce partenariat, BAE Systems a signé de nombreux contrats. En septembre 2006, le groupe britannique a modernisé à mi-vie les Tornado (2,5 milliards de livres, 2,94 milliards d'euros), livré pour 1 milliard de livres d'armement (1,17 milliard d'euros) d'armement (TSP) à l'été 2009, signé un contrat de support (Salam Support Solutions) pour 500 millions de livres (590 millions d'euros) à l'automne 2009, avec une extension de 6 mois, trois ans plus tard. En outre, BAE Systems a vendu des avions d'entraînement Hawk AJT et des Pilatus PC-21 pour 1,6 milliard de livres (1,88 milliard d'euros) en mai 2012, et surtout dans le cadre du contrat Al Salam (la paix) a obtenu une commande de 72 Typhoon (4,5 milliards de livres, 5,3 milliards d'euros, en septembre 2007. Ces Tornado devraient voler jusqu'en 2020-2025.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 19:45

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/media/01/02/660684259.jpg

 

17.12.2011 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

 

Les autorités italiennes ont diffusé les premiers bilans chiffrés de leur intervention militaire en Libye. Pas d'évaluation sur les coûts mais des chiffres sur les opérations.

 

Florilèges de chiffres:

- 710 bombes guidées et missiles air-sol tirés: 550 par les Tornado et AMX, 160 par les AV8 de la marine.

- entre 20 et 30 Storm Shadow tirés (taux de réussite: 97%)

- 1900 sorties et 7300 heures de vol pour les appareils de l'armée de l'air

- 1221 heures de vol pour les 8 AV8 Harrier du Garibaldi

- 1921 heures de vol pour les hélicos du même porte-aéronefs;

- 340 000 photos prises par les pods Reccelite des Tornado et AMX

- au total, une douzaine de types d'appareils engagée: Tornado, AMX, F-16, EuroFighters (voir photo ci-dessus), C-130, Boeing 767 de ravitaillement, drone Reaper, Harrier, une trentaine d'hélicos de type EH-101, SH-3D et AB-212

- deux sous-marins, le Todaro et le Gazzana, ont été engagés.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 17:55
Tornado Goes Out Fighting

photo UK MoD

 

October 16, 2011: STRATEGY PAGE

 

Libya has been a major combat effort for the British Royal Air Force (RAF), which sent over fifty aircraft. These included Tornado and Typhoon fighter-bombers plus several types of support aircraft. The small force of British Tornado fighter-bombers flew over 1,400 sorties (out of 19,000 flown by all aircraft from all nations) and spent over 7,000 hours in the air. Up to 16 Tornados, flying out of Italian air bases, carried out recon and combat missions over Libya, day and night. This was a major contribution for a 30 year old aircraft nearing the end of its service life.

 

Recon proved to be a more important mission that first anticipated. Back in July, four additional Tornadoes were sent to serve mainly for reconnaissance missions, to keep a better eye on the complex Libyan battlefield. The four additional Tornados were equipped with four of the eight RAPTOR digital photo recon pods the RAF. RAPTOR can spot targets at 72 kilometers in daylight and at 36 kilometers at night using infrared sensors. The digital images can be seen by the pilot, and transmitted to other aircraft, ground units or ships, in real time.

 

Four more Tornados are not needed for bombing largely because Britain has a small guided missile (Brimstone) that enables fighters to carry a dozen of them, and hit a dozen individual targets with high accuracy. Originally developed as an upgraded version of the American Hellfire, Brimstone ended up as a Hellfire in general shape only. Weighing the same as the Hellfire (48.5 kg/107 pounds), Brimstone was designed to be fired by fighter-bombers, not just (as with Hellfire) from helicopters and UAVs. Aircraft can carry more of these lightweight missiles. These are perfect for small targets, including vehicles that need to be hit, without causing injuries to nearby civilians or friendly troops.

 

Not all missions were flown out of Italy. On August 10th, six Tornado GR4 fighter bombers took off from an air base in southern Britain, flew 2,400 kilometers (1,500 miles) to Libya, and launched a dozen Storm Shadow stealth cruise missiles at key targets. The round-trip mission from Britain took eight hours, with aerial refueling aircraft available over the Mediterranean to provide sufficient fuel to get back to Britain. This was the first RAF combat mission launched from Britain since World War II.

 

The Storm Shadow air launched stealthy cruise missile got its first combat experience over Iraq eight years ago. The 5.2 meter (16 foot) long, 1.3 ton missile has a 250 kilometer range and carries a penetrating warhead. The missile is a British modified version of the French Apache missile and entered service in late 2002, costing about $1.2 million each.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 18:15

http://info-aviation.com/wp-content/uploads/2011/09/Tornado-GR4.jpg

 

14 septembre 2011 par Edouard Maire – INFO AVIATION

 

Durant trois jours, les avions britanniques ont à nouveau mené des tirs d’armes à longue portée contre les bases militaires restantes du colonel Kadhafi.

 

Le 8 septembre, les Tornado GR4 de la Royal Air Force (RAF) ont participé avec d’autres appareils de l’OTAN à une attaque majeure contre une base importante située près de Birak, à 650 km au sud de Tripoli, dans le Sahara.

 

« Les renseignements de l’OTAN ont révélé que ce site, très utilisé par le régime de Kadhafi dans le passé, a été une fois de plus utilisé comme un quartier général. De nombreuses cibles militaires dans l’enceinte de la base ont été détruites », a déclaré le Major général, Nick Pope, directeur de la communication de l’état-major.

 

Le lendemain, les avions de la RAF ont également aidé l’OTAN à maintenir ses patrouilles de reconnaissance au-dessus d’autres parties du pays. Des Tornado et des Typhoon ont notamment détruit une installation de contrôle près de Hun dans le centre de la Libye.

 

Le 10 septembre, des missiles à longue portée Storm Shadow ont été tirés par les Tornado GR4, de la base RAF Marham (comté de Norfolk), pour frapper un poste militaire important utilisé par les troupes de Kadhafi dans la ville de Sebha, à 50 kilomètres de Birak.

 

Une autre mission a permis de repérer un blindé embusqué du régime Kadhafi à Bani Walid. Une bombe guidée Paveway a été largué depuis un Typhoon pour le détruire. La même patrouille a ensuite repéré un lance-roquettes, caché dans une rangée d’arbres, qui a également été détruit par une Paveway.

 

Cette communication de l’armée britannique n’est pas anodine puisque la guerre en Libye sert aussi de vitrine aux industriels militaires européens (en l’occurrence MDBA).

 

Le missile air-sol Storm Shadow est en effet la version britannique du missile SCALP (Système de croisière conventionnel autonome à longue portée) fabriqué par MBDA. Il est compatible avec le Rafale français qui est en lice pour les appels d’offres au Qatar, au Brésil et aux Émirats Arabes Unis.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 12:05

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/15/Stormshadowcrop.JPG

photo David Monniaux

 

September 9, 2011 W. Alibrandi, Forecast International - defpro.com

 

NEWTOWN, Conn. | Microturbo's TRI 40 and TRI 60 engines power several missiles and one target drone.

 

MBDA's SCALP EG and SCALP Navale are in production, and exports are playing a large role in the company's future. Saudi Arabia has purchased the Storm Shadow for its Tornado fighters, and the sales of Rafale fighters and FREMM frigates should boost demand for this missile.

 

MBDA is planning to upgrade the SCALP EG with an enhanced version to meet France's and the U.K.'s requirements for long-range and strike missiles. The new missile's range could exceed 1,000 kilometers.

 

France's Exocet anti-ship missile is one of MBDA's most popular products. The Block 3 Exocet has greater range than the solid-fuel-propelled Block 2 and can also engage land-based targets. Sales to Middle East countries have been a large source of business for MBDA.

 

Saab Bofors' RBS15 is an anti-ship missile that has been purchased by Sweden, Germany, Poland and Thailand. Several other navies are considering the missile, which may provide a near-constant stream of contracts from 2011-2020.

 

Composite Engineering's BQM-167 Skeeter drone is powered by the TRI 60, and has been purchased by the U.S. Air Force and Navy. The USAF is replacing its legacy BQM-34 and MQM-107 drones with the Skeeter.

Partager cet article
Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 08:05

http://www.flightglobal.com/assets/getAsset.aspx?ItemID=41618 

Photo SAC Simon Armstrong/Crown Copyright

 

26/08/11 By Craig Hoyle SOURCE:Flightglobal.com

 

The UK Royal Air Force’s Panavia Tornado GR4-equipped 2 Sqn has completed its contribution to the NATO mission in Libya, after achieving a notable first using a Raytheon Systems Paveway IV precision-guided bomb.

 

On 18 August, a GR4 operating from Gioia del Colle air base in Italy dropped a 226kg (500lb) Paveway IV to engage a moving patrol craft which was being operated by pro-Gaddafi forces near the Az Zawiyah oil refinery.

 

“This was the first time a Tornado crew had used a Paveway IV bomb to take out a moving target of this nature,” the UK Ministry of Defence said, adding that the target had posed a threat to Libyan civilians.

 

RAF Tornado strike aircraft have again used their Storm Shadow missiles during long-range missions flown from the UK

 

Separately, a package of GR4s flying from RAF Marham in Norfolk attacked a headquarters bunker in the Gaddafi stronghold of Sirte overnight on 25-26 August using an undisclosed number of MBDA Storm Shadow long-range cruise missiles. Tornado aircraft from Gioia del Colle also destroyed a surface-to-air missile system located near Al Watiyah on 25 August.

 

The RAF’s Tornado force has accumulated more than 5,400 flying hours in support of the UK’s Operation Ellamy since March. Its contribution is now being provided by the RAF’s 9 Sqn.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 06:15

http://www.sldinfo.com/fr/wp-content/uploads/2011/07/RAF-Tornado-crew.jpg

 

Crédit photo : SLD, salon du Bourget, juin 2011

 

14.07.2011 sldinfo.com

 

Par Robbin Laird
Adapté de l’anglais par Virginie Lecat [1]

 

 Lors du Salon du Bourget, MBDA a invité deux pilotes de chasse de la Royal Air Force à présenter le retour d’expérience de leurs opérations en théâtre libyen, notamment quant à l’utilisation du Tornado et des armes de précision : Mark Lawson, pilote, et James Cooke, officier de système d’armes, appartenant à l’escadrille 9 RAF Marham.

 

 

Un équipage de deux hommes opère le Tornado, déployé pour la première fois en opération en 1982. Opération la plus longue depuis la Seconde guerre mondiale, les premières missions en direction de la Lybie ont été effectuées depuis le sol britannique, impliquant trois ravitaillements en vol. Des patrouilles mixtes Tornado-Eurofighter ont également permis aux pilotes de la RAF de bénéficier d’une meilleure appréhension de la menace.

Opération la plus longue depuis la Seconde guerre mondiale, les premières missions en direction de la Lybie ont été effectuées depuis le sol britannique, impliquant trois ravitaillements en vol. Des patrouilles mixtes Tornado-Eurofighter ont également permis aux pilotes de la RAF de bénéficier d’une meilleure appréhension de la menace.

Le missile de croisière Storm Shadow a été employé en premières frappes avec un taux de réussite particulièrement élevé. Le Brimstone, arme de choix pour les cibles en théâtre urbain, fut par ailleurs utilisé en un deuxième temps pour venir à bout des blindés lybiens. La RAF a aussi déployé pour la première fois en opération le missile AIM-132 fabriqué par MBDA. Il s’agit d’un missile air-air de courte portée ASRAAM (Advanced Short Range Air-to-Air Missile), lequel remplace les Sidewinder AIM-9 au sein des armées de l’air britannique et australienne. Il peut notamment détruire des cibles aéroportées, blindées, voire des missiles sol-air. Son rôle essentiel est celui d’interdiction aérienne. Autre équipement essentiel : Le RAPTOR (Reconnaissance Airborne Pod TORnado), fabriqué par la Goodrich Corporation. [2]

L’utilisation des équipements a bien-sûr varié selon la nature des missions et des cibles préétablies, ce qui a notamment conduit à passer rapidement du Storm Shadow au Brimstone, une des contraintes majeures en matière de frappes de haute précision étant la limitation des dommages collatéraux

 

———–

Notes et Références

[1] Voir aussi côté anglais : Operation Ellamy Update

[2] D’après Wikipedia, « ce pod de reconnaissance dont la RAF est équipée pour sa flotte de Tornado GR.4A conti enta un capteur de reconnaissance DB-110, un système d’enregistrement en imagerie et un système de liaison de données sol-air. Le capteur est infrarouge et électro-optique, permettant les missions de jour comme de nuit. La retransmission de données permet à l’imagerie d’être exploitée quasi instantanément ».

Partager cet article
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 07:45
http://www.meretmarine.com/objets/500/34365.jpg

 

23/06/2011 MER et MARINE

 

A l'occasion du salon aéronautique du Bourget, qui se déroule cette semaine, Français et Britanniques ont réaffirmé leur volonté de renforcer leur coopération dans le secteur des missiles. Cette démarche a été considérée mardi d'une « importance stratégique » par Peter Luff, ministre britannique des achats de défense et Laurent Collet-Billon, délégué général pour l'armement, tous deux présents sur le stand du missilier européen MBDA. « Conformément aux décisions du dernier sommet franco-britannique du 2 novembre 2010, la Direction Générale de l'Armement et le DE&S travaillent à la mise en place d'un secteur des missiles plus cohérent autour d'un maitre d'oeuvre industriel européen unique, devant conduire à des gains significatifs (jusqu'à 30%) pour les États », explique la DGA. Laurent Collet-Billon et Peter Luff ont échangé en amont de la présentation des premières analyses sur l'optimisation du tissu industriel franco-britannique prévue début juillet. Parallèlement les deux pays travaillent au rapprochement des méthodes de travail en vue « d'une gouvernance de plus en plus commune ».

Pour soutenir le renforcement de la coopération des deux côtés de la Manche, la DGA et le DE&S prévoient toujours de lancer une série de projets, comme le développement d'un nouveau missile antinavire léger (FASGW(H)/ANL), l'évaluation des améliorations à apporter aux missiles de croisière Scalp/Storm Shadow, ainsi qu'une feuille de route commune pour les technologies de défense aérienne à courte portée.
Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 06:30
Les missiles au cœur de la coopération franco-britannique

 

21/06/2011 DGA

 

Peter Luff, ministre britannique des achats de défense et Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement, réaffirment, le mardi 21 juin 2011 sur le stand de MBDA au salon aéronautique du Bourget, l’importance stratégique de la coopération franco-britannique dans le domaine des missiles.

 

Conformément aux décisions du dernier sommet franco-britannique du 2 novembre 2010, la Direction générale de l’armement (DGA) et le DE&S travaillent à la mise en place d’un secteur des missiles plus cohérent autour d’un maitre d’œuvre industriel européen unique, devant conduire à des gains significatifs pour les États (jusqu’à 30% de gains).

 

Laurent Collet-Billon et Peter Luff ont échangé en amont de la présentation des premières analyses sur l’optimisation de notre tissu industriel prévue début juillet. Parallèlement les deux pays travaillent au rapprochement des méthodes de travail en vue d'une gouvernance de plus en plus commune.

 

La DGA et le DE&S prévoient également de lancer une série de projets pour consolider cette initiative : lancement du développement du missile antisurface naval léger (FASGW(H)/ANL), évaluation des améliorations des missiles de croisière Scalp/Storm Shadow et feuille de route commune pour les technologies de défense aérienne à courte portée.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 21:35

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/15/Stormshadowcrop.JPG

 

21/06/2011 AEROCONTACT

 

LE BOURGET, 21 juin (Reuters) - MBDA a organisé mardi au salon du Bourget une conférence de presse avec deux pilotes de chasse pour illustrer le rôle joué par ses missiles, notamment le Storm Shadow/SCALP de précision, dans l'opération militaire aérienne en cours en Libye.

 

La résolution 1973, adoptée en mars par le Conseil de sécurité des Nations unies, vise à mettre en place une zone d'exclusion aérienne protégeant les populations civiles contre les bombardements de l'aviation kadhafiste. L'opération dure maintenant depuis plus de quatre mois.

 

Deux pilotes britanniques de Tornado GR4 sont venus détailler sur le stand de MBDA l'armement qu'ils ont embarqué fin mars-début avril lors d'une de leurs missions dans le ciel libyen, et l'usage précis qui en a été fait pour détruire des objectifs stratégiques au sol.

 

"Certains disent que plus l'intervention dure, plus les risques augmentent, je ne partage pas cet avis", a déclaré James Cooke, l'un des deux militaires. "Nous sommes bien équipés pour continuer ce travail, à savoir traiter des cibles avec le moins de pertes humaines possible".

 

Dans un communiqué, le missilier a rappelé que l'armée britannique avait déjà employé en opération des missiles SCALP avant l'intervention en Libye, mais qu'il s'agissait pour la France d'une première.

 

Le 24 mars, deux Mirage 2000D et quatre Rafale ont tiré plusieurs de ces missiles contre une base aérienne des forces loyalistes libyennes.

 

MBDA, détenu à 37,5% par BAE Systems et par EADS et à 25% par Finmeccanica, a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 2,8 milliards d'euros pour un carnet de commandes de 10,8 milliards d'euros.

 

(Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

Partager cet article
Repost0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 12:50

l

http://www.flightglobal.com/assets/getAsset.aspx?ItemID=40126

 

10/06/11 By Luca Peruzzi SOURCE:Flight International

 

The Italian air force has outlined its use of air-to-ground munitions in Libya, more than 40 days after the nation's government approved offensive missions in support of NATO's Operation Unified Protector.

 

Panavia Tornado IDS and ECR aircraft are being used for air-to-ground, intelligence, surveillance and reconnaissance, buddy-buddy refuelling and the suppression of enemy air defences (SEAD) missions.

 

The former carry the CLDP targeting pod and a range of weapons, including Raytheon Paveway II laser-guided GBU-16s and Enhanced Paveway II GPS/laser-guided EGBU-16 455kg (1,000lb) bombs. Other options include Paveway/Enhanced Paveway III 907kg conventional or BLU-109 penetrating munitions, and 455kg bombs equipped with Boeing's Joint Direct Attack Munition guidance kit.

 

 

 

Both images © Troupe Azzurra

 

Tornado IDS in the so-called "Ret 6" first mid-life update standard have also employed MBDA's Storm Shadow cruise missile, marking the type's first operational deployment in Italian service. The IDS aircraft is also meeting ISR demands using Rafael's RecceLite pod.

 

 

 
© Troupe Azzurra

According to military sources, the air-to-ground missions are being accomplished with success, as are SEAD operations involving Raytheon AGM-88 HARM-equipped Tornado ECRs.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories