Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 11:50
Le Parlement européen va revoir la clause de défense mutuelle

 

22/01/2016 L'Orient-Le Jour

 

Le Parlement européen veut améliorer la mise en œuvre de la clause de défense mutuelle, sollicitée pour la première fois dans l'histoire de l'UE par la France après les attentats de Paris, selon une résolution adoptée hier à Strasbourg. Le Parlement demande ainsi au Conseil et aux États membres « d'élaborer et d'adopter au plus vite un cadre politique » pour la mise en œuvre de l'article 42-7 des traités européens, qui prévoit une clause de solidarité en cas d'agression contre un pays de l'UE.

Les eurodéputés regrettent l'absence de modalités pratiques et de lignes directrices qui permettraient « d'assurer une réponse efficace lorsqu'un État membre invoque la clause de défense mutuelle », ce qui a provoqué une gestion « ad hoc » de la situation lorsque la procédure a été utilisée par la France. Le Parlement « est profondément convaincu que toutes les actions nationales, bilatérales et multilatérales entreprises à la suite de l'activation de l'article (...) devraient être notifiées au Conseil et simultanément rendues publiques ».

Selon les eurodéputés, la décision de la France doit « servir de catalyseur » à un débat plus approfondi sur la politique de sécurité et de défense de l'UE. L'Union « a besoin d'un quartier général civil et militaire permanent aux niveaux stratégique et opérationnel », estiment les parlementaires qui se prononcent pour doter l'UE de moyens autonomes de défense.

Au cours d'un débat sur le sujet, qui s'est tenu mercredi soir à Strasbourg, entre les députés et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, cette dernière a écarté toute intervention de l'entité européenne en Syrie. La France n'a pas demandé d'assistance militaire, mais une aide – logistique ou autre – sur ses théâtres d'intervention à l'étranger.

Repost 0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 17:50
Réunion de la sous-commission "sécurité et défense" - 25 jan

 

source SEDE(2016)0125_1

 

 

 

1.  Adoption de l'ordre du jour

2.  Approbation des procès-verbaux des réunions des:

·12 novembre 2015  PV – PE571.697v01-00

·30 novembre-1 er  décembre 2015  PV – PE572.875v01-00

·3 décembre 2015  PV – PE573.077v01-00

3.  Communications de la présidente

4.  La dimension militaire de l'approche globale: état d'avancement et voie à suivre
- Échange de vues avec le général Mikhail Kostarakos, président du comité militaire de l'Union européenne

En association avec la délégation à la commission parlementaire d'association UE-Ukraine

5.  Situation générale en matière de sécurité en Ukraine -EUAM - quel rôle pour l'Union?
Échange de vues avec:
- Kenneth Deane, directeur de la capacité civile de planification et de conduite de l'UE, SEAE
- Liubov Nepop, chef f.f. de la mission de l'Ukraine auprès de l'Union

Conjointement avec la sous-commission "droits de l'homme"

6.  Les enfants dans les conflits armés: les défis de l'action internationale
- Échange de vues avec Leila Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour le sort des enfants en temps de conflit armé

7.  Questions diverses

8.  Prochaines réunions

·4 février 2016, de 9 heures à 10 h 30 (Strasbourg)

·17 février 2016, de 9 heures à 12 h 30 et de 15 heures à 18 h 30 (Bruxelles)

·18 février 2016, de 9 heures à 12 h 30 (Bruxelles)

Repost 0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 12:50
Discussion on defence cooperation in European Parliament

 

Brussels - 03 December, 2015 European Defence Agency

 

This week, Chief Executive Jorge Domecq updated the European Parliament’s security and defence subcommittee on the outcome of the recent EDA Ministerial Steering Board, the current security situation, the future of the European Defence Agency (EDA) and the Global Strategy.

 

Against the background of the atrocious terrorist attacks in Paris, Mr. Domecq emphasised the need to further develop European defence integration, “We need the right capabilities, a sound European armament policy supporting our defence industries, enhanced civil-military synergies and EU-NATO relations to make a quantum leap.”

In his update, Mr. Domecq stressed that the upcoming Global Strategy as well as the European Commission’s European Defence Action Plan were opportunities to address crucial elements for defence cooperation, the development of capabilities as well as strengthening of the European Defence and Industry Technological Base to safeguard Europe’s strategic autonomy.

Mr. Domecq also briefed Members of Parliament on the progress of the four capability programmes (air-to-air refuelling, cyber defence, Remotely Piloted Aircraft Systems and governmental satellite communications) as well as on future cooperative programmes recently approved by Ministers of Defence (deployable bio-laboratory, Medevac and anti-tank weapons).

Other initiatives in which the Agency has made progress in recent months include incentives for defence cooperation and mainly the VAT exemption for EDA projects, barter mechanisms, hybrid warfare. The Agency continues to working closely with the European Commission on the Preparatory Action on defence-related research as well as on facilitating access to EU instruments and funds for European companies working on dual-use technologies. Chief Executive Domecq also gave an update on the Agency’s work on wider EU policies and mainly on SES/SESAR, REACH and Energy.

He concluded his intervention by discussing the future role and direction of the Agency. The EDA is at the service of Member States and he insisted that there are five areas where Member States could and should make greater use of the Agency: 1) to use the Capability Development Plan as a real tool for defence planning, 2) systematic use of enablers, 3) the Preparatory Action on CSDP-related research should be the catalyst for greater engagement in cooperative defence R&T, 4) systematic harnessing of civil-military synergies, 5) using the EDA to make better use of available EU funding.

 

More information:
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:50
The EU role at the 2015 Non-Proliferation Treaty Review Conference

 

14-09-2015 - by SEDE

 

On 21 September the Subcommittee will exchange views on the EU role of the 2015 Non-Proliferation Treaty Review Conference with Jacek Bylica, Principal Adviser and Special Envoy for Non-Proliferation and Disarmament, EEAS.

Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:50
The future of European drone programmes

 

14-09-2015 - by SEDE

 

On 22 September the Subcommittee will debate the future of European drone programmes with representatives of the European Defence Agency and the European Commission.

Repost 0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 07:50
Arms export controls - SEDE

 

02-07-2015 - by SEDE

 

The Subcommittee will hold a public hearing on "Arms export controls" with experts from COARM, Saferworld as well as AeroSpace and Defence Industries Association of Europe.

When: 14 July 2015

Repost 0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:56
photo GMP - Armée de Terre

photo GMP - Armée de Terre

 

26.06.2015 Propos recueillis par Guillaume Perrault  - FIGARO Vox Politique

 

FIGAROVOX / ENTRETIEN - Le député européen Arnaud Danjean* (Les Républicains) explique les difficultés concrètes des services de police dans leur lutte contre le terrorisme islamiste.

 

LE FIGARO: Diriez-vous, comme d'autres responsables politiques, que la France est en guerre?

 

Arnaud DANJEAN : La France est en guerre quand son armée intervient pour tuer des ennemis. C'est le cas au Sahel et en Irak. En revanche, je n'emploie le mot de «guerre» pour désigner la lutte contre le terrorisme dans notre pays. Le terrorisme est un acte criminel et politisé qui a pour but de créer la peur, l'effroi et de susciter une vague d'émotion. Répondre en retour par une rhétorique excessivement martiale, c'est déjà entrer dans le jeu du terrorisme et lui offrir une satisfaction symbolique. Gardons la tête froide. Nommer correctement le phénomène que nous devons affronter, ce n'est pas être moins intransigeant et moins implacable contre lui. Par ailleurs, il est paradoxal d'entendre des responsables politiques déclarer «nous sommes en guerre» et paraître étonnés à chaque nouvelle attentat. Qu'un nouvel attentat frappe la France n'est malheureusement pas une surprise.

 

Suite de l’entretien

 

* Arnaud Danjean, député européen (Les Républicains) et conseiller régional de Bourgogne, est un spécialiste reconnu des questions de sécurité et de défense. Il [est membre de] la sous-commission «Sécurité et Défense» du Parlement Européen.

 

Repost 0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 16:50
The EU's Train and Equip initiative

 

20-05-2015 - by SEDE

 

On 28 May the Subcommittee exchanged views on the EU's Train and Equip initiative with by Maciej Popowski, Deputy Secretary General, EEAS and Marcus Cornaro, Deputy Director-General for Geographic Coordination, DG DEVCO, European Commission.

 

Further information

Repost 0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 19:50
Rapport annuel sur la PSDC - Arnaud Danjean

 

19.05.2015 par Arnaud Danjean

 

En session plénière à Strasbourg, en présence de la Haute-Représentante F. Mogherini, était débattu mon rapport annuel sur la politique de sécurité et de défense commune. Voici mon intervention:

"Madame la Haute-Représentante,
Chers collègues,

Jamais depuis le lancement de la Politique Européenne de Sécurité et de Défense, il y a maintenant 16 ans, l'Europe n'avait été confrontée à autant de crises, simultanées, à ses frontières, et autant de menaces multiformes à sa sécurité, extérieure et intérieure. Conflits régionaux, guerres civiles, terrorisme, drames migratoires, prolifération nucléaire et conventionnelle... L'immense recomposition géopolitique en cours pose à notre continent, en particulier dans son voisinage oriental et sur son flanc Sud, des défis sans précédents, sinon dans leur nature (les guerres et le terrorisme, nous les connaissons depuis longtemps) mais en tout cas dans leur ampleur.

Face à ces évolutions dramatiques, l'Union Européenne et les États qui la composent ont le double devoir d'agir: Agir pour se protéger et agir dans notre environnement pour réduire l'instabilité.

Il faut malheureusement reconnaitre que l'impression qui prévaut parmi nos concitoyens et hors nos frontières est celle d'une impuissance européenne. Ukraine, Syrie, Irak, Proche-Orient, Libye, Corne de l'Afrique, Sahel...Il y a peu de crises et de conflits aujourd'hui dans lesquels l'Europe, collectivement ou à travers ses États-Membres, joue un rôle réellement décisif, à la mesure de ses intérêts, de ses valeurs et de son poids diplomatique, économique et militaire.

Même là où l'action de certains Européens semble la plus affirmée et la plus robuste (comme celle de la France au Sahel par exemple), l'ampleur de la tâche diplomatique, militaire, de développement d'une part, nos contraintes budgétaires et nos limites capacitaires d'autre part ne nous laissent aucun illusion sur l'impact très relatif de ce qui est entrepris.

Dans ce contexte, la Politique de Sécurité et de Défense Commune pourrait être - devrait être- un instrument majeur pour que l'Europe assume enfin ses responsabilités pour sa propre sécurité et pour celle de son environnement. Je suis un réaliste, je ne dis donc pas que cette politique commune est la seule possible car les politiques nationales ainsi que les partenariats multilatéraux, comme l'Alliance transatlantique, sont durablement des structures essentielles à la Défense du continent et de nos nations. Ceci est d'ailleurs reconnu dans les Traités.

De même la Politique de Sécurité et de Défense Commune n'est pas -et ne sera pas dans un avenir proche- une véritable politique de défense, mais au moins était-elle conçue comme un instrument ambitieux de gestion de crises. Les crises sont là, toujours plus intenses, toujours plus proches, et notre "gestion" n'est pas à la hauteur de ces enjeux.

Les orientations proposées par vous-même, Madame la Haute-Représentante, avec les ministres de la Défense réunis hier à Bruxelles, en vue du Conseil européen de juin, vont dans le bon sens. Je vous félicite d’ailleurs de la détermination affichée dès votre entrée en fonction. Ces orientations se basent sur le même constat d'insatisfaction, d'insuffisance et aussi d'urgence que je viens de dresser.
Vous avez souligné que l'UE déploie actuellement 11 missions civiles et 5 opérations militaires. Le professionnalisme et le dévouement de nos personnels civils et militaires est remarquable et nous devons le saluer. Le respect que nous devons à ces personnels, qui sont déployés sur des théâtres difficiles au nom de l'Union européenne, nous oblige aussi à reconnaitre que ces missions et ces opérations deviennent bien trop souvent des formes d'"alibi" de notre présence. Notre visibilité prend parfois le pas sur notre efficacité dans le jugement que nous portons sur ces missions. J'espère que vous allez mener à bien un vrai travail d'évaluation.

Le temps nous est malheureusement compté et il faudrait parler de l’industrie et des capacités comme nous l’avons fait des opérations.

En conclusion, nous n'avons aujourd’hui besoin ni d'inventivité ni de créativité ni d'imagination. Nous avons besoin de savoir lire ! Tout ce dont nous avons besoin sur le plan de la sécurité et de la défense est dans le Traité : coopération renforcée, coopération structurée permanente, flexibilité opérationnelle (avec l'article 44), mécanismes de financement et solidarité, assistance mutuelle…Tout cela est dans le Traité. Nous comptons sur vous, Madame la représentante, pour le rappeler aux États Membres".

Repost 0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 11:50
EDA Chief Executive briefs European Parliament

 

Brussels - 08 May, 2015 by European Defence Agency

 

Jorge Domecq, EDA’s Chief Executive, was invited to speak at the European Parliament Subcommittee on Security on Defence on 6 May. In the session on European defence capabilities, Mr Domecq explained his view on the Agency’s role in the future, the preparation of the June European Council and an update on EDA’s capability programmes.

 

Mr. Domecq explained that he saw EDA’s development along three main strands: as an enabler for Member States’ level of ambition in cooperatively developing capabilities; to support the European defence industry notably through stimulating R&T; and to act as an interface of military views in wider EU policies.

On the preparation of the June European Council on defence, the Chief Executive emphasised the need of the meeting to be more than a stockpiling exercise and the need to maintain sustained top-down impetus from the highest political level. 

He concluded his presentation with an update on the EDA’s key capability programmes on air-to-air refuelling, cyber defence, governmental satellite communications and Remotely Piloted Aircraft Systems. 

Members of Parliament showed support for the work of the Agency and called upon Heads of State and Government to fully use the June European Council in order to achieve maximum results. 

 

More information:

Repost 0
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 11:50
The EU position in the 2015 Non-Proliferation Treaty Review Conference

 

01-04-2015 - by SEDE

 

The Subcommittee will exchange views on the EU position in the 2015 Non-Proliferation Treaty Review Conference with Jacek Bylica, Principal Adviser and Special Envoy for Non-Proliferation and Disarmament, EEAS.


When: 16 April 2015

 

Repost 0
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 11:50
Lieutenant General Wolfgang Wosolsobe, Director General of the EU Military Staff

Lieutenant General Wolfgang Wosolsobe, Director General of the EU Military Staff

 

01-04-2015 - by SEDE

 

The Subcommittee will hold an exchange of views on the state of play of the EU military rapid response capabilities with Lieutenant General Wolfgang Wosolsobe, Director General of the EU Military Staff.

 

 

When: 16 April 2015

 

Further information

Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 16:50
Gilles de Kerchove, EU Counter-terrorism Coordinator

Gilles de Kerchove, EU Counter-terrorism Coordinator

 

01-04-2015 - by SEDE

 

On 30 March the AFET Committee and SEDE Subcommittee held an exchange of views with Jens Stoltenberg, NATO Secretary General. After this exchange of views AFET and SEDE MEPs had a debate with Gilles de Kerchove, EU Counter-Terrorism Coordinator.

 

Further information

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 07:50
SEDE/DNAT visit to the NATO Headquarters

 

27-03-2015 - by SEDE

 

On 26th March a delegation of several Members of SEDE and DNAT visited the NATO Headquarters. Members were informed on the follow-on of the Wales Summit, on New Forms of Warfare as well as on Russia and Ukraine followed by an exchange of views with Jamie Shea, Deputy Assistant Secretary General and NATO experts.

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 07:50
The next SEDE meeting - 16 April in Brussels.

 

27-03-2015 - by SEDE

 

The next SEDE meeting will take place on Thursday 16 April in Brussels.

An extraordinary meeting is scheduled for Monday 20 April, in Brussels.

The meetings will be webstreamed and you can watch them either live or in the archives (see link below).

Organisations or interest groups who wish to apply for access to the European Parliament will find the relevant information below.

 

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 07:50
Statement of the SEDE Members, following the mission in Ukraine, Kiev 18-20 March 2015

 

30-03-2015 - by SEDE

 

The delegation of the Subcommittee on Security and Defence reiterated the European Parliament's global comprehensive support to Ukraine and its authorities. The SEDE delegation chaired by Anna Fotyga, included Ana Gomes, Michael Gahler, Eugen Freund as well as Andrej Plenkovic, Chair of EU-Ukrainian Delegation who joined the visit. Members were in Kiev in the framework of a joint mission with the Committee on Budgetary Affairs.

The delegation met with Ukrainian authorities including the Minister of Foreign Affairs Pavel Klimkin, the Speaker of the Verhovna Rada, Volodymyr Groysman and Members of the Parliamentary Committee for National Security and Defence as well as with the Head of the National Security and Defence Council Oleksandr Turchynov.

All Ukrainian interlocutors stressed that Russian strategy goal is to undermine not only the independence of Ukraine, but more generally European security. Turchinov said indeed that Russia has not achieved this goal and it will pursue, as before, by not implementing the Minsk ceasefire and preparing new offensive. To this "empire strikes back" strategy we need to build common counter strategy, a wall of economic sanctions and other measures that Putin will not be able to climb. For Klimkin a UN or EU peacekeeping mission is the solution, although a Russian veto is to be expected at the UN Security Council.

Members assured that sanctions will not be lifted before the Minsk agreement is fully implemented, which means that Ukraine will regain control over all of its border.

The delegation stressed the solidarity of the majority of EP with Ukraine and suggested that keeping this solidarity is key to deter further attempts to undermine Ukraine's and Europe's security.

The other meetings concentrated also on the difficulties in implementation of the Minsk agreements.

Members focused also on activities of EU Advisory Mission (EUAM Ukraine) under CSDP, which is a non executive civilian mission for the advise and mentoring to Ukrainian actors. Delegation agrees that EUAM costitutes an important element of the support in the process of reforms in Ukraine in areas of SSR, Rule of Law, fighting against corruption etc.

Repost 0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 19:50
Le secrétaire général estime que l'OTAN et l'UE peuvent faire davantage si elles resserrent leur coopération

 

31 Mar. 2015 par NATO

 

Le secrétaire général de l'OTAN, M. Jens Stoltenberg, a déclaré lundi 30 mars 2015 qu'il était « un fervent partisan d'une collaboration plus étroite entre l'Union européenne et l'OTAN » et que celles-ci pouvaient faire davantage « si elles resserrent leur coopération ». Le secrétaire général s'exprimait à Bruxelles devant la commission des Affaires étrangères et la sous commission Sécurité et défense du Parlement européen.

 

M. Stoltenberg a indiqué que l'Union européenne et l'OTAN étaient « deux organisations distinctes avec des tâches et des responsabilités distinctes, mais nous avons aussi beaucoup de choses en commun. Nos deux organisations partagent les mêmes valeurs et le même environnement de sécurité, et elles sont confrontées aux mêmes défis et aux mêmes menaces. » 

 « Il a toujours été important que l'Union européenne et l'OTAN coopèrent, mais je crois qu'il est particulièrement important aujourd'hui que nous renforcions notre coopération, parce que nous connaissons actuellement une période où notre environnement de sécurité évolue de manière fondamentale. Nous voyons apparaître des menaces et des défis nouveaux, émanant de l'est, du fait du comportement d'une Russie plus assertive, à l'origine d'actions agressives en Ukraine, mais aussi du sud, à savoir du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, du fait des troubles et des actes de violence barbare dans la région, et des activités terroristes de l'EIIL non loin de nos frontières », a déclaré le secrétaire général de l’OTAN.

M. Stoltenberg a cité trois domaines dans lesquels il entrevoit des perspectives importantes de coopération accrue entre l'OTAN et l'Union européenne. Premièrement, il s'agit de « développer notre résilience ensemble, en renforçant notre défense face aux menaces nouvelles telles que la guerre hybride ». Deuxièmement, il s'agit de « développer notre résilience avec nos pays voisins, à l'est et au sud ». Le troisième domaine est « l'investissement de défense ».

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 07:50
Picture European Parliament, 2015

Picture European Parliament, 2015

 

Brussels - 18 March, 2015 European Defence Agency


The European Parliament Subcommittee on Security and Defence (SEDE) held an exchange of views on cybersecurity and defence with ENISA, EEAS and EDA representatives on 16 March 2015. Peter Round, EDA Director Capability, Armament & Technology was invited to brief member of the subcommittee on EDA activities in the area of cyber defence.

 

Udo Helmbrecht, Executive Director of the European Union Agency for Network and Information Security (ENISA), emphasised in his presentation on cyber security the increasing number of security incidents. Rudolf Roy, Head of Security Policy Division, Conflict Prevention and Security Policy Directorate (EEAS) highlighted among other topics the importance of secure cyberspace for CSDP missions and operations equally important to other domains of warfare (land, sea, air and space).

In his presentation, Peter Round concentrated first on successful EDA projects in the area of cyber defence, on the EU cyber defence policy framework, EDA support to operations and preparations for the European Council discussion on defence in June. 

In the last three years, the Agency has completed ten cyber defence related projects with a financial volume of about 2 million euros. This equals to approximately 10% of EDA’s operational budget. Among these ten projects are a stocktaking study of cyber defence capabilities among all EDA Member States and EU institutions, the establishment of a cyber defence research agenda and cyber defence training courses for senior military decision makers as well as the assessment of the feasibility of a EU Cyber Defence Centre for CSDP. 

The Agency continues to give high priority to providing cyber domain support to ongoing operations and missions”, Peter Round highlighted. So far, the Agency has delivered three cyber awareness seminars for the staff in charge of the EUFOR RCA operation. The finalisation of the feasibility assessment for an EU Cyber Defence Centre provides several options on the set-up for such a centre for CSDP operations and missions. EDA’s project team cyber defence with experts from 24 EDA Member States and EU institutions is currently evaluating these proposals. A consolidated report will be introduced to the political decision-making process by the end of the semester. 

Finally, Peter Round emphasised the limited resources dedicated to cyber defence within the EU institutions. He underlined the need for increased civil-military cooperation in the field to maximise synergies. 

Members of the European Parliament congratulated the speakers on the progress made in the domain of cybersecurity and defence following the taskings of the European Council in December 2013. Questions related mostly to cyber defence capabilities available to Member States, critical infrastructures for cyber defence and EU-NATO cooperation in the field. 

 

More information:

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:50
source ead-minerve.fr

source ead-minerve.fr

 

19-03-2015 - SEDE

 

The Subcommittee will consider the draft report on impact of developments in European defence markets on the security and defence capabilities in Europe (Rapporteur: Ana GOMES, S&D).

 

When: 24 March 2015

 

Further information Draft agenda and meeting documents

 

Draft report: The impact of developments in European defence markets on the security and defence capabilities in Europe (Rapporteur: Ana Gomes)

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:50
Aviation safety over conflict zones/threats to civilian aviation

 

19-03-2015 - SEDE

 

The Subcommittee will hold an exchange of views on aviation safety over conflict zones and territories controlled by the military and threats to civilian aviation by military aircrafts with representatives of Eurocontrol and ICAO (tbc).

 

When: 24 March 2015

 

Further information Draft agenda and meeting documents

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:40
Militarization of Crimea and security situation

 

19-03-2015 - SEDE

 

The Subcommittee will exchange views on the militarisation of Crimea and the security situation one year after the illegal annexation by Russia with representatives from the Crimean Tatar community and the Crimean Tatar Mejlis.

 

When: 24 March 2015

 

Further information Draft agenda and meeting documents

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:50
The next SEDE meeting - 24 March 2015

 

17-03-2015 - SEDE

 

DRAFT AGENDA Joint committee meeting (Rule 55)

Tuesday 24 March 2015, Brussels

 

1.        Adoption of agenda

2.        Financing the Common Security and Defence Policy

           CJ15/8/02388                       2014/2258(INI)          

Rapporteurs

Eduard Kukan (PPE)
Indrek Tarand (Verts/ALE)

PR – PE549.126v01-00
AM – PE549.454v01-00

Responsible:

AFET, BUDG

     
 

· Further consideration of draft report

· Consideration of amendments

· Deadline for tabling amendments: 3 March 2015, 12.00

3.        Next meetings

· 14 April 2015, 9.00 – 9.30 (Brussels)

Repost 0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:50
L’ENISA sur la cybersécurité de l’UE devant la Commission Sécurité et Défense (SEDE) du Parlement européen

 

17 mars 2015 par ENISA - globalsecuritymag.fr

 

Le Directeur général de l’ENISA, Udo Helmbrecht, a livré un discours aujourd’hui Lundi 16 mars 2015, lors d’une conférence de la Sous-commission SEDE (Sécurité et défense) du Parlement européen à Bruxelles, dans un échange d’opinions sur la cybersécurité et la cyberdéfense.

 

Les sujets évoqués ont inclus :

 

L’évaluation précise de l’ensemble des menaces et la compréhension des dynamiques informatiques comme outils cruciaux pour une gestion de la sécurité active et agile

 

Le rôle décisif des CERTs – équipes d’intervention en cas d’urgence informatique – dans les développements de « bases communes de capacités » et d’un réseau Européen répondant aux urgences et cyber-menaces

 

Le développement de cyber-exercices paneuropéens et de coopération entre les Etats Membres

 

La protection des infrastructures informationnelles essentielles (CIIP) et le développement d’une démarche commune de rapports d’incidents en Europe, réunissant les Autorités Règlementaires Nationales et celles chargées de la Protection des Données

 

Le développement de Stratégies Nationales de Cybersécurité (NCSS) dans les Etats Membres

 

La nécessité d’une législation européenne protégeant la vie privée, en requérant aux développeurs et fournisseurs de services d’élaborer des mesures de protection des données depuis la phase de conception (« sécurité dès la conception »)

 

La nécessité de technologies et services SRI fiables (un modèle commercial innovant pour les entreprises européennes fournissant des produits et services de cybersécurité) pour faire de l’UE le marché unique de premier choix pour les gouvernements et pour l’industrie

 

Ces défis pour le futur montrent que la cybersécurité et les cyber-attaques arborent différents aspects. Des actions fermes vont devoir être employées compte tenu d’une évolution notable attendue des menaces les plus importantes. Pour faire face à cela, une coopération entre les Etats Membres, les Institutions européennes et autres acteurs majeurs sera d’une priorité absolue. De plus, il sera nécessaire d’établir des moyens de prévention, de détection et des capacités de réaction à échelle européenne ainsi que la mise en œuvre de systèmes d’alerte précoce.

 

Udo Helmbrecht a déclaré : « La protection de l’information, des systèmes d’information et infrastructures contre ces menaces couplée à l’emploi des systèmes TIC dans un environnement connecté à l’échelon mondial est inévitablement liée à des politiques de sécurité, et des capacités de défense solides et durables au sein d’une politique européenne commune. Il existe différents aspects liés à la cybersécurité et aux cyber-attaques. Cependant, les politiques de sécurité actuelles semblent employer des technologies similaires, c’est pourquoi il est difficile d’établir un jugement à la question de qui attaque quoi et pourquoi. Dans ce cadre, nous devons examiner ce que la cybersécurité peut offrir à un autre niveau, tout en contribuant et protégeant les citoyens européens. La sécurité informatique est la ‘frontière digitale’ de l’Union Européenne. »

 

Dans ce contexte, l’ENISA a donné une vue d’ensemble de sa contribution à échelle européenne. La conférence a été retransmise en direct et est disponible sur la librairie multimédia du Parlement Européen.

Repost 0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 11:50
ENISA’s Executive Director, Udo Helmbrecht

ENISA’s Executive Director, Udo Helmbrecht

 

16.032015 by ENISA

 

ENISA’s Executive Director, Udo Helmbrecht, gave a speech today Monday 16th March 2015, at the SEDE (Security and Defence) subcommittee meeting in Brussels, in an exchange of views on cyber security and defence.

 

Topics discussed involved:

  • Assessing  efficiently the threat landscape  and understanding the cyber dynamics as an important tool towards an active and agile security management
  • The  critical role of CERTs – the  EU’s Computer Emergency Response Teams – for developing ‘baseline capabilities’ and      providing an EU wide network responding to cyber incidents and threats
  • The  development of pan-European cyber exercises and cooperation among Member States
  • The  protection of Critical Information Infrastructure (CIIP) and the development of a common approach to incident reporting in Europe, bringing together National Regulatory and Data Protection Authorities
  • The development of National Cyber Security Strategies (NCSS) in the Member States
  • The need for an EU legislation supporting privacy, by requiring systems’ developers and service providers to build in data protection measures from the design phase on (‘security by design’)
  • The need for trusted core NIS technologies and services (an innovative business model for EU companies producing cyber security services and products) for the EU to become the single market of choice for governments and industry


Challenges for the future illustrate that there are different aspects to cyber security and cyber-attacks. Firm action will be required, as a significant evolution in top threats is expected. To enable to address this, cooperation among Member States, EU Institutions, and other relevant bodies is a top priority. Furthermore, it is necessary to establish European prevention, detection and response capabilities and implement early warning systems.

Udo Helmbrecht said: “The protection of information, information systems and infrastructure from those threats associated with the use of ICT systems in a globally connected environment is inevitably linked with effective security policies, and robust and resilient cyber defence capabilities, within a common EU policy. There are different aspects to cyber security and cyber-attacks. But all current security approaches tend to make use of the same technology, making it difficult to judge who is attacking what and why. Within this context, it should be examined what cyber security can offer at another level, contributing and protecting the EU citizens. Cyber security is the EU’s ‘digital frontier’”.

Within this context, ENISA provided an overview of its active contribution at an EU level. The meeting was broadcast live and is available via the European Parliament multimedia library.

 

Speech by Udo Helmbrecht at the SEDE Committee

 

Udo Helmbrecht gave an Interview on the subject and is available online via the Europarl TV link.

 

Background:

“The EU Cyber Security Strategy was presented by the Commission and the HR/VP in 2013. It covers the internal market, justice and home affairs and foreign policy angles of cyberspace. In 2014 the Council adopted the EU Cyber Defence Policy Framework, focusing on CSDP, civil/military cooperation, training and international cooperation” source: SEDE

 

About ENISA: The European Union Agency for Network and Information Security (ENISA) is a centre of expertise for cyber security in Europe. ENISA supports the EU and the Member States in enhancing and strengthening their capability and preparedness to prevent, detect and respond to network and information security problems and incidents.

Repost 0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:50
BUDG & SEDE visit to Kiev

 

16-03-2015 - SEDE

 

Members from the BUDG and SEDE committees will travel to Kiev from 18 to 20 March for talks with the Ukrainian government and parliament. The SEDE committee will focus on the work of the EU Advisory Mission to Ukraine and other security-related questions, whereas the BUDG committee will concentrate on the use of EU funds and other EU support measures in Ukraine and the country's financial and economic situation in general.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...
  • Chronique culturelle - 16 Déc. 2016
    Regiment de la marine (1757) - Planche extraite des Troupes du roi, infanterie française et étrangère, 1757, tome 1. Musée Armée 16.12.2016 source JFP 16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine. Par ordonnance, 82 compagnies franches...
  • Externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? - 15 Décembre
    Le Comité directeur de l'ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence : Vers une externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? Guillaume FARDE Maître de conférences à Sciences Po Paris, auteur de Externaliser la sécurité et la...
  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...

Categories