Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 17:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

05/01/2016 Armée de l'air

 

Les réservistes et leurs associations constituent des relais essentiels au renforcement du lien entre la nation et les forces armées. L'armée de l'air s'efforce, à tous ses échelons et dans toute la mesure du possible, de faciliter leurs actions, à l’instar de celles menées par l’Association nationale des officiers de réserve de l’armée de l’air (ANORAA) ou par l’Association nationale des sous-officiers de réserve de l’armée de l’air (ANSORAA).

 

À ce titre, le délégué aux réserves de l’armée de l’air, le général Jean-Pascal Breton, a signé deux conventions le mardi 22 décembre 2015 sur le site de l’École militaire avec d’une part le président de l’ANORAA, le colonel Ribatto, et d’autre part le président de l’ANSORAA, l’adjudant-chef Ladane. Ces conventions précisent les engagements réciproques de chacune des parties.

 

Ces deux référents nationaux contribueront, entre autres, au déploiement du brevet d’initiation aéronautique (BIA) sur l’ensemble du territoire national, et notamment dans les zones où l’armée de l’air n’est pas ou peu présente. Volet prioritaire et prééminent de la politique de l’armée de l’air, cette action concourra à la promotion de la réserve opérationnelle auprès des jeunes et devrait aider à atteindre les objectifs de recrutement assignés à l’armée de l’air au titre du plan ministériel « Réserve 2019 ».

 

Cette convention s’inscrit dans le cadre d’une mission nouvellement confiée au centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA), désormais en charge pour l’armée de l’air de mettre en place la politique des partenariats et d’en assurer le suivi.

Repost 0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 17:55
Un aviateur thésard en histoire militaire et études de défense

 

18/12/2015 Armée de l'air

 

Le 1er décembre 2015, le capitaine Aurélien, chargé de mission histoire au centre d’études stratégiques aérospatiales, a soutenu sa thèse en histoire militaire et études de défense à l’université Paul-Valéry Montpellier III.

 

Commencée au sein du centre de recherche de l’armée de l’air à Salon-de-Provence, sa thèse de doctorat porte sur « La stratégie française en Afrique pendant la Guerre froide : le rôle de l’armée de l’air, entre présence et interventions », sujet ayant déjà fait l’objet de plusieurs communications internationales et articles scientifiques.

 

L’objectif de cette thèse était de comprendre l’origine des capacités d’interventions des forces aériennes françaises et d’étudier comment les opérations extérieures ont pu forger l’identité de l’armée de l’air.

 

Présidé par le professeur Jacques Aben, directeur général de l’enseignement universitaire et de l’enseignement par la recherche à l’École de l’air, le jury a décerné au capitaine Aurélien la meilleure mention : « Très honorable avec les félicitations du jury » et a recommandé la publication de ses recherches.

 

Le jury était composé de Jean-François Murraciole, professeur à Montpellier III, directeur de thèse, de Patrick Facon, historien de l’armée de l’air, codirecteur, de Pascal Griset, professeur à l’université Paris-Sorbonne Paris 4, de Francis Simonis, maître de conférence à l’université d’Aix-Marseille, et de Julie d’Andurain, directrice des études au Centre de doctrine et d’emploi des forces, et chargée de cours à Paris-Sorbonne (Paris 4).

 

Le capitaine Aurélien fait partie de ces jeunes chercheurs qui ont conduit leurs travaux sous la direction de Patrick Facon, historien de renom, expert de la stratégie aérienne. Mieux faire connaître l’histoire aéronautique est l’une des missions du centre d’études stratégiques aérospatiales, au travers de ses publications et plus particulièrement de ses Chroniques ; les 150 premières, rédigées sous la direction de Patrick Facon, ont été rassemblées dans une publication qui contribue à nourrir l’identité de l’aviateur.

Repost 0
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 08:55
RTE intègre le réseau des partenaires de l’armée de l’air

 

09/12/2015 Sources :  Armée de l'air

 

Une convention de partenariat a été signée, lundi 7 décembre 2015, entre l’armée de l’air et RTE ( réseau de transport d’électricité en France), au siège de cette société localisé à La Défense (Hauts-de-Seine).

 

«RTE et l’armée de l’air ont bien plus en commun qu’on ne pourrait le penser». C’est ce qu’ont affirmé de concert le général André Lanata, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), et M. François Brottes, président du directoire de RTE, lors de la signature d’une convention unissant les deux parties.

 

La convergence de plusieurs de leurs domaines d’intérêts a conduit RTE et l’armée de l’air à l’ouverture d’un programme de collaboration. Cette convention constitue ainsi la première étape vers la concrétisation d’échanges dans le domaine des drones, des hélicoptères, du Cyber et de la gestion des crises.

 

Ce partenariat s’oriente vers le partage d’expérience et de savoir-faire, l’étude d’échanges dans le domaine des ressources humaines, ainsi que la participation à d’éventuels exercices en commun.

 

Cette convention s’inscrit dans le cadre d’une mission nouvellement confiée au centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA), désormais en charge pour l’armée de l’air de la mise en place et du suivi de ses partenariats. Cette démarche fait écho à l’ouverture que la communauté des aviateurs cultive avec les mondes de l’entreprise, de l’enseignement et de la recherche.

Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 17:55
Colloque "L'audace : moteur du changement"


26/10/2015 CESA - Armée de l'Air

 

2013 voit le lancement du plan stratégique Unis pour « Faire face » afin de construire une armée de l’air toujours prête à assurer ses missions de dissuasion, de protection et d’intervention. Ce plan de transformation s’inscrit dans un contexte toujours mouvant qui nécessite d’adapter les organisations, de maîtriser les techniques de pointe toujours plus performantes, d’innover tout en préservant l’identité des aviateurs.

Cette nécessité de se transformer est partagée par toute organisation quelle qu’elle soit.

C’est pourquoi, ce thème sera la veine du colloque que l’armée de l’air organise à l’Ecole militaire mardi 17 novembre 2015. Les tables rondes permettront de croiser les regards entre différents acteurs venus d’horizons très divers réunis pour débattre d’une question essentielle pour tous. La parole sera aussi donnée à certains acteurs qui se distinguent par leur engagement au grade de colonel, au sein de la réserve citoyenne de l’armée de l’air, dont l’armée de l’air fête les 10 ans cette année.

Ce colloque se veut ouvert à un public large : élus nationaux et régionaux, experts, chefs d’entreprise, cadres en charge de  formation, directeurs des ressources humaines, représentants du monde associatif…

 

Contacts :

Paris Ecole Militaire
Centre d’Etudes Stratégiques Aérospatiales / Division Etudes et rayonnement
Section Rayonnement

Lieutenant Lecourt : 01 44 42 80 54

Sergent-chef Le Sager : 01 44 42 46 91

Mail : cesa@armeedelair.com

Repost 0
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 16:55
Prix armée de l’air 2016 : vos écrits nous intéressent

 

09/10/2015 Sources : CESA - Armée de l'air

 

Chaque année, l’armée de l’air récompense les meilleurs mémoires traitant de l’« Air et espace » dans le cadre des prix « Clément Ader » et « René Mouchotte ».

 

Ces prix ont été créés afin d’encourager, de susciter et de promouvoir des études ou des travaux de recherche en relation avec les préoccupations de l’armée de l’air. Conduits dans les milieux universitaires, les instituts de recherche ou au sein du ministère de la Défense, ces travaux aborderont des questions de stratégie, d’histoire, d’emploi des forces, de ressources humaines, d’équipement ou de droit aérien.

 

Plus d'informations

Repost 0
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 12:55
Remise des prix «Armée de l’air» 2014


19/12/2014 Sources : CESA

 

Jeudi 18 décembre, la traditionnelle cérémonie de remise des prix «armée de l’air», qui récompensent des travaux universitaires, s’est déroulée à l’École militaire (Paris 7e).

 

Présidée par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), la cérémonie avait pour parrain le président de l’université Paris Sorbonne, M. Barthélémy Jobert. De nombreuses autorités civiles et militaires, appartenant aux différents centres en charge d’études stratégiques ou historiques au sein du ministère de la Défense, mais aussi de nombreux professeurs d’université.

«Ces prix, qui fêtent cette année leurs dix années d’existence, suscitent un véritable attrait puisque plus de 100 travaux ont été soumis: 37 thèses de doctorat et pas moins 70 mémoires, souligne le général Patrice Sauvé, directeur du centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA). L’édition 2014 confirme cet attrait car avec cinq mémoires et huit thèses présentés, elle constitue l’un des meilleurs chiffres sur les dix années écoulées.»

Le prix «Clément Ader» récompense une thèse qui donne obtention d’un doctorat. Cette année, le CEMAA a remis ce prix au capitaine Mickaël Aubout, pour sa thèse intitulée Géographie politique et militaire du réseau des bases aériennes françaises (1909/2012), et effectuée sous la direction de Jean-Robert Pitte à l’université Paris Sorbonne. Le CEMAA a souligné «l’audace nécessaire pour s’attaquer à près de 100 ans d’histoire d’implantation géographique du réseau des bases aériennes et la vision indispensable pour en dégager une thèse qui est d’une actualité fracassante. Les bases aériennes représentent le cœur du plan stratégique de l’armée de l’air.» Le titre de la thèse prend ici un sens dynamique. C’est même l’un des principes de cohérence qui guide la réorganisation des emprises Air au sens du plan stratégique Unis pour «Faire face».

 

Décerné pour un mémoire de master, le prix «René Mouchotte» a été remis au lieutenant Pauline Fayolle pour son mémoire intitulé Le renseignement d’intérêt militaire: indépendance nationale et perspectives européennes et effectué sous la direction du colonel (R) Eric Nicod et de Céline Le Corroler dans le cadre du cursus mis en place à l’École de l’air en partenariat avec l’Institut d’études politiques d’Aix en Provence. Le lieutenant Fayolle a fait aussi «preuve d’audace et de vision en se saisissant d’un sujet aussi épineux» dont elle souligne qu’il s’agit d’une faiblesse européenne. «L’équilibre entre interopérabilité et souveraineté, l’armée de l’air le mesure au quotidien dans ses opérations, […] et c’est le développement des capacités de l’armée de l’air en toute cohérence qui permet de continuer à arbitrer cet équilibre, déclare le CEMAA. Manquer cette cohérence d’ensemble revient à se résigner à un abonnement et donc un abandon partiel ou total de l’autonomie de décision».  Ainsi le mémoire du Lieutenant Fayolle alimente de façon très opportune la nécessité de réflexion sur ce sujet.

La deuxième partie de la soirée était consacrée à la signature du partenariat entre l’armée de l’air et l’université Paris-Sorbonne. «Le champ d’investigation est extrêmement large, a déclaré le CEMAA. Je vous invite, chers universitaires et aviateurs, à plonger dedans sans retenue au travers de ce partenariat ou de tout autre dont vous ressentiriez le besoin.» Ce partenariat permet d’envisager de vastes études interdisciplinaires à travers le réseau Sorbonne Universités.

Remise des prix «Armée de l’air» 2014
Remise des prix «Armée de l’air» 2014
Repost 0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 07:55
Prix armée de l’air 2015 : vos écrits nous intéressent


20/11/2014 Armée de l'Air

 

Chaque année, l’armée de l’air récompense les meilleurs mémoires traitant de l’« Air et espace » dans le cadre des prix « Clément Ader » et « René Mouchotte ».

 

Ces prix ont été créés afin d’encourager, de susciter et de promouvoir des études ou des travaux de recherche en relation avec les préoccupations de l’armée de l’air. Conduits dans les milieux universitaires, les instituts de recherche ou au sein du ministère de la Défense, ces travaux aborderont des questions de stratégie, d’histoire, d’emploi des forces, de ressources humaines, d’équipement ou de droit aérien.

 

Récompenses aux étudiants

Le jury présidé par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, remettra les récompenses aux étudiants primés. Le montant de la récompense associée est respectivement de 2000€ pour les mémoires, 5000€ pour la thèse : un geste qui symbolise la reconnaissance de l’armée de l’air envers ces étudiants. L’intérêt du mémoire ou de la thèse, son originalité, sa portée au regard des préoccupations de l’armée de l’air, composent les critères déterminant l’attribution du prix.

La bibliothèque du centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA) offre la possibilité d’accéder aux travaux des lauréats et des candidats via le site du CESA  dans la rubrique « Prix armée de l’air ».

 

Modalités d’inscription

Les dossiers doivent parvenir au CESA avant le 31 décembre 2014. Pour connaître les modalités d’inscription, vous pouvez consulter le texte complet de l’arrêté du 15 mars 2004 (J.O n° 74 du 27 mars 2004, page 5879, texte n° 21) via le site www.legifrance.gouv.fr.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter le capitaine Joseph Mokadim, au 01.44.42.80.54 ou par mail : joseph.mokadim@intradef.gouv.fr

Repost 0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 07:55
Colloque « Regards croisés sur la formation »


 20/11/2014 Armée de l'air

 

La 10ème édition des ateliers de l’armée de l’air se déroulera à l’École militaire (amphithéâtre Foch), mardi 02 décembre 2014. De 10h00 à 18h00, plusieurs intervenants partageront leurs visions sur le thème « Regards croisés sur la formation : quels enjeux pour l’armée de l’air ? ».

 

Cet événement présidé par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, est organisé par le centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA) et par la direction des ressources humaines de l’armée de l’air (DRHAA). Il a pour objectif de faire prospérer les réflexions, de dégager des enjeux communs et d’échanger sur des projets structurants pour chacun. Ces ateliers rassembleront différentes communautés dont la formation est un enjeu fondamental : l’enseignement supérieur (ministère, universités et grandes écoles), les entreprises (directeurs et DRH) et les armées.

 

Programme diversifié

Organisé sous la forme de trois tables rondes, ces ateliers seront animés par de nombreuses personnalités, notamment des chefs d’entreprises, dont Georges Plassat, PDG de Carrefour, mais aussi des directeurs de ressources humaines, comme le général Claude Tafani, directeur des ressources humaines de l’armée de l’air ou encore des philosophes spécialistes des questions d’éducation, tel Philippe Meirieu, philosophe et pédagogue.

La première table ronde aura pour objectif de mieux comprendre comment l’identité et les valeurs d’une entreprise lui permettent de construire des projets et d’améliorer sa performance. Par la suite, les intervenants aborderont, l’enjeu de la formation, outil indispensable pour faire face aux défis d’un monde en perpétuelle transformation. Enfin, pour clôturer ce colloque, un atelier permettra de comprendre quelles doivent être les qualités de l’aviateur dans ce contexte de mutation permanente.

 

Modalités d’inscription

Si vous souhaitez participer à ces ateliers, merci de bien vouloir compléter le formulaire ci-contre et le renvoyer à l’adresse suivante : manifestation.cesa@inet.air.defense.gouv.fr

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 11:55
La suprématie aérienne est-en péril?


12.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le sujet de la suprématie aérienne est d'actualité avec les opérations aériennes en cours en Irak et en Syrie, même si les capacités de l'EI ne mettent pas en péril l'aviation coalisée. Un ouvrage qui vient de sortir aborde les capacités nouvelles et à venir d'adversaires dotés de capacités défensives nettement plus performantes : missiles antiaériens modernes et intégrés dans des réseaux redondants, chasseurs de 5e génération, moyens d’agression à longue distance, drones ou encore cyber-attaques…

La suprématie aérienne en péril. Menaces et contre-stratégies à l’horizon 2030, publié par La Documentation Française, a été coécrit par Corentin Brustlein, Etienne de Durand et Elie Tenenbaum.

 

 

Suite de l'article

 

Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 13:55
Rafale d’innovations

 

26.06.2014 par CNE Yohan Droit - CESA

 

Le Ministre de la Défense a récemment signé avec les industriels concernés le contrat de développement et d’intégration du standard F3R du Rafale, pour une valeur d’environ 1 Md€. Derrière ce terme plus ou moins barbare de standard F3R se profile l’évolution planifiée des équipements et des performances de cet avion de combat. Cette évolution réalisée par paliers successifs renvoie au concept même de polyvalence du Rafale et à son caractère réellement innovant pour les Armées. Encore faut-il rappeler ce qu’est la polyvalence et indiquer en quoi elle est une innovation majeure.

 

Suite de l'article

Repost 0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 11:45
18 mai 1978, opération Bonite au Zaïre

 

Source La Chronique de la semaine - CESA

 

Le 13 mai 1978, des unités de guérillas katangaises (4 000 hommes) s’emparent de la ville minière de Kolwezi, au sud du Zaïre, où travaillent quelques 2 500 Européens (parmi lesquels de nombreux ressortissants français), qu’ils prennent en otages. La situation dégénérant, le président de la République française, Valéry Giscard d’Estaing, ordonne une opération militaire en liaison avec les troupes zaïroises afin de « rétablir la sécurité et l’ordre à Kolwezi ». Jouant de l’effet de surprise, les hommes du 2e régiment étranger de parachutistes reprendront les quartiers résidentiels avant de s’emparer du terrain d’aviation situé à 6 kilomètres de la ville...

 

Télechargez cet article au format PDF

18 mai 1978, opération Bonite au Zaïre
Repost 0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 07:56
Constellation de satellite Elisa. crédits CNES PHOTON REGY Michel, 2012

Constellation de satellite Elisa. crédits CNES PHOTON REGY Michel, 2012

 

 13.05.2014 Général de brigade aérienne Patrice Sauvé, directeur du CESA

 

À l’occasion du séminaire d’expertise spatiale que le Centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA) organise en étroite relation avec le Commandement interarmées de l’espace (CIE), j’ai souhaité qu’un numéro de Penser les ailes françaises soit dédié à l’espace. Cette publication a donc pour volonté de rassembler dans un document unique les principales réflexions du séminaire, afin de les partager au-delà de l’enceinte de l’École militaire.

 

Télécharger l’intégralité de ce dernier numéro de Penser les ailes françaises

Repost 0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 07:55
8ème Rencontre Aviation Civile Aviation Militaire (RACAM)

 

by CESA

 

La 8ème Rencontre Aviation Civile Aviation Militaire aura lieu le 4 juin à la Direction générale de l’aviation civile. A cette occasion de nombreux experts civils et militaires interviendront sur le thème « L’Homme et l’aéronautique : regards croisés vers le futur ».

 

Téléchargez ici le programme

 

Pour vous ,inscrire

 

Repost 0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 18:55
Un outil de premier plan pour le décideur politique : la projection de puissance

February 17, 2014 CESA

 

Dans un contexte budgétaire de plus en plus contraint, les décideurs politiques français sont amenés à effectuer des choix dans la politique d’équipement des forces armées. Le maintien de certaines capacités devrait ainsi dépendre de la plus-value qu’elles procurent aux décideurs politiques, en particulier, dans la défense des intérêts de la France. Les dernières interventions extérieures en Libye et au Mali ont démontré l’intérêt de disposer d’une capacité à réagir promptement dans le cadre de situation de crise pouvant évoluer rapidement. La puissance aérospatiale constitue dans ce cadre l’outil adéquat.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article extrait du dernier numéro de Penser les ailes françaises au format PDF

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 21:55
Les lauréats du prix armée de l’air 2013

 

18.12.2013 CESA

 

Prix Clément Ader : Monsieur Rémi Laplace est Docteur en informatique, doctorat soutenu à l’université de Bordeaux 1 sous la direction du professeur Serge Chaumette. Ses domaines de recherche sont la flotte de terminaux mobiles, réseaux DTN, les essaims de drones et la validation des preuves formelles d’algorithmes.

La thèse de M. Laplace, Applications et services DTN pour flotte collaborative de drones, porte sur la mise en place d’une flotte de drones et le portage sur celle-ci d’applications distribuées utilisant des communications asynchrones, sans intervention du sol. L’étude concerne les drones à voilure tournante. L’objectif de ce travail est de montrer la faisabilité de la mise en essaim d’une flotte coopérative de drones autonomes communiquant par échanges de messages de type broadcast asynchrone et de référencer les problèmes techniques, humains et réglementaires soulevés par ce dispositif.

 

Prix René Mouchotte : Monsieur Kévin Martin est titulaire d’un master 2 professionnel « études européennes et internationales » spécialité "enjeux et dynamiques de l’intégration européenne". Dans le cadre de ses études, il a réalisé des stages au sein du groupe Safran-Snecma au département des affaires IES (information économique et stratégique) ainsi qu’au sein de la fondation pour la recherche stratégique (FRS) au pôle "industries de défense".

A travers son mémoire, La coopération des Etats et des industries aéronautiques européennes de la Défense à travers les démonstrateurs technologiques U.C.A.S, l’auteur se propose d’appréhender les coopérations européennes futures sur le segment des avions de chasse et plus particulièrement des drones de combat : il examine ainsi en quoi les programmes de démonstrateurs technologiques aéronautiques représentent un défi pour la construction de la politique et de l’industrie européenne de défense. Le mémoire dresse dans ce cadre un état des lieux de la coopération de recherche en matière de défense à travers les programmes aéronautiques. Il analyse ensuite plus précisément les démonstrateurs technologiques.

Repost 0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 07:25
Les opérations « Agata » : le Brésil et ses forces aériennes dans la lutte contre la criminalité transfrontalière.

24.09.2013 Slt Tony Morin, chargé d’études, CESA/DER

 

Le Brésil et les espaces non gouvernés : le problème des frontières. Sixième puissance économique mondiale, le Brésil est aujourd’hui reconnu comme l’une des principales puissances émergentes. « Pays pas sérieux » en 1964, il apparaît impossible « d’imaginer, aujourd’hui, résoudre les problèmes mondiaux sans le Brésil. » Malgré cette stature internationale, le Brésil continue d’être confronté à un certain nombre de problèmes endémiques. L’un de ses premiers défis est inhérent à sa géographie : le Brésil est le cinquième pays au monde en superficie et partage 16 885 km de frontières avec 10 pays (auxquelles s’additionnent 7 491 km de côtes). En outre, environ 3,5 millions de km², soit 40% de sa superficie, sont recouverts par la forêt amazonienne. En revanche, le Brésil a peu de relief puisque seuls 3% de sa superficie sont considérés comme zone montagneuse (altitude supérieure à 900 m). Ces facteurs font du Brésil un pays difficile à contrôler et à administrer totalement.

 

Télécharger l’intégralité de l’article au format pdf

Repost 0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 12:55
le général Patrice Sauvé

le général Patrice Sauvé

11/09/2013 CESA

 

Le 19 août 2013, le général Patrice Sauvé a pris ses nouvelles fonctions à la tête du centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA), localisé à l’École Militaire de Paris.

 

Issu de la promotion  « Général d’Arcourt » de l’École de l’air (EA 1982), le général Sauvé a servi comme pilote de Mirage 2000 sur les bases aériennes (BA) d’Orange, de Dijon et de Cambrai où il a notamment commandé l'escadron de chasse 1/12 "Cambrésis" de 1999 à 2001.

 

En 2006, il prend la tête de la BA 115 d’Orange puis, en 2010, de la BA 110 et de la base de Défense de Creil, avant d'être nommé général adjoint soutien à l’officier général de zone de défense et de sécurité Est (OGZDE) en 2012.

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 17:55
La puissance aérienne à portée de main

25.06.2013 Sous-lieutenant Morin Tony - Chargé d’études au CESA

 

Dans les années 1920, les Etats-Unis sont le théâtre d’un débat virulent sur la puissance aérienne stratégique. Au-delà des discussions doctrinales et des luttes institutionnelles qui en découlent, des obstacles significatifs se dressent devant les défenseurs de cette nouvelle théorie stratégique. A cette époque, l’industrie aéronautique américaine n’est en effet pas en mesure de fournir l’appareil qui donnera corps au bombardement stratégique.

Par ailleurs, le contexte politique interne et extérieur se prête peu au lancement d’un tel programme. Le but de cet article est d’identifier ce que Pascal Vennesson appelle les macro-déterminants de ce programme, c’est-à-dire les éléments technologiques, industriels et politiques ayant conduit les Etats-Unis à se lancer dans la conception d’un avion matérialisant les travaux des stratégistes de la puissance aérienne : le Boeing B-17 Flying Fortress... Afficher la suite de l’article au format pdf

Repost 0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 11:55
Les ateliers de l’armée de l’air : « l’armée de l’air en action »

10/06/2013 Armée de l'air

 

Le mercredi 12 juin 2013, de 8h à 13h, le centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA) organise les ateliers de l’armée de l’air, à l’École militaire (Amphithéâtre Foch, 1 place Joffre, 75007 Paris).

 

Revenant sur une année particulièrement exigeante pour l’armée de l’air, cette demi-journée d’études et d’échanges mettra à l’honneur les aviateurs à travers une série de témoignages et l’intervention d’experts ou de journalistes qui éclaireront le contexte dans lequel les forces aériennes sont engagées.

 

 Pierre Servent (journaliste Défense), Alfred de Montesquiou (grand reporter à Paris Match), Vincent Hugeux (grand reporter à L’Express), le général Jean-Jacques Borel (commandant des opérations aériennes de l’opération Serval, au Mali), le général Patrick Charaix (commandant des forces aériennes stratégiques) et de nombreux autres intervenants animeront les débats autour de deux tables rondes.

 

Ces Ateliers permettront de mieux appréhender les enjeux diplomatiques et politiques des opérations, les réalités stratégiques et opérationnelles auxquelles les aviateurs font face et les enseignements à en tirer pour se préparer aux engagements futurs.

 

Programme

 

•      07 h 45 : accueil du public et des journalistes

•      08 h 30 : ouverture des débats

•      09 h 00 : tables rondes (l’armée de l’air, instrument de puissance et les aviateurs en action)

•     12 h 10 : clôture des débats par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air.

 

 Les journalistes souhaitant assister à cette journée sont priés de s’accréditer auprès des contacts ci-dessous :

 

CESA – Division études et rayonnement

Adjudant David FLOCH : 01 44 42 46 91

Lieutenant Christelle HINGANT : 01 44 42 80 53

air.cesa.manifestation.lst@intradef.gouv.fr

Repost 0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 11:50
source Eurocontrol

source Eurocontrol

03.06.2013 CESA

 

En 1999, la Commission européenne met en lumière dans un communiqué l’urgence d’une réforme de la gestion du trafic aérien. Les nombreux retards, de nature opérationnelle et logistique, décriés par les compagnies aériennes et les passagers menaçant de s’accentuer grandement dans les cinq prochaines années, la Commission se penche sur le sujet. En cause, une saturation de l’espace aérien liée à la nécessité d’assurer la sécurité des vols, les techniques utilisées ne pouvant garantir la sécurité que d’un nombre limité d’avions dans un espace donné « sur base parfois de méthodes artisanales » . Pour répondre à ces nouveaux besoins, la création d’un Ciel unique européen est lancée. Quels en sont les teneurs et les enjeux ? (I) Si l’espace militaire et l’entraînement des forces restent une prérogative des États, l’utilisation de l’espace aérien est une préoccupation partagée par les civils et les militaires qui doivent travailler ensemble. Mais les préoccupations et les enjeux de ces deux « mondes » semblent parfois très éloignées. Avec le développement de l’Europe de la Défense, se pose ainsi la question de la mise en place d’un ciel militaire européen tenant compte de toute la spécificité de l’aviation militaire, notamment française, à travers l’exemple du drone Harfang (II).

Télécharger l’intégralité de l’article en pdf

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories