Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 16:55
source UNADIF-FNDIR

source UNADIF-FNDIR


27.01.2016 source SHD

 

27 janvier 1809 : début du combat urbain de Saragosse (Espagne). Le mur d’enceinte de la ville étant percé après un mois de siège, le maréchal Lannes, nouveau commandant des troupes, ordonne l’assaut. La bataille n’est pas finie pour autant. Jusqu’au 20 février les Espagnols vont défendre farouchement chaque maison. Ils capitulent le 20/02 juste avant que les sapes géantes préparées par les Français ne détruisent ce qui reste de la ville. La bataille de Saragosse est le combat le plus meurtrier de la guerre d’Espagne. Il est souvent comparé, toutes proportions gardées, au siège de Stalingrad (Seconde Guerre Mondiale) tant les pertes ont été nombreuses (50 000 Espagnols, 3000 Français) et les destructions importantes. Augustina Aragon est une des femmes les plus célèbres d’Espagne pour avoir galvanisé les derniers défenseurs de Saragosse : C’est la Jeanne d’arc ou Jeanne Hachette espagnole.

 

27 janvier 1915 : félicitations de Wilson à Guillaume II. Le président américain envoie au Kaiser un télégramme à l’occasion de son anniversaire.

 

27 janvier 1941 : la colonne Leclerc quitte Faya pour Koufra (du Tchad vers la Libye). Quelques articles traitant de Koufra dans la RHA :

- Koufra. Souvenirs de l'artilleur par le lieutenant-colonel Roger Ceccaldi, pp. 40-49, RHA N° 151 (2/1983)
- Koufra par Maurice Courdesses, pp. 3-16, RHA N° 223 (juin 2001)

Note RP Defense: voir Les gars de Leclerc.

 

27 janvier 1944 : fin du siège de Leningrad (actuel Saint Pétersbourg). Le groupe d'armées Nord assiégeant la ville dès septembre 1941, Hitler pense la partie gagnée. Le siège va en fait durer près de 900 jours et couter la vie à 1,8 millions de soviétiques (principalement des civils) et 200 000 allemands. Aidés par les Finlandais, les Allemands ne parviendront jamais réellement à étouffer la ville, le lac Ladoga lorsqu’il est gelé, servant de voie d'approvisionnement (ski et traineaux en période de gel, barques au dégel. Un oléoduc est même posé au fond du lac). La valeur symbolique que représentent des villes comme Leningrad et Stalingrad explique en grande partie l’entêtement des deux camps lors des sièges .

 

27 janvier 1945 : libération du camp d’Auschwitz par les troupes soviétiques. « La 100è division du général Krasavine pénètre dans le camp vers 15 heures et y découvre 7000 déportés ainsi que 600 corps de déportés exécutés par les SS lors de leur départ ou morts de faim et d’épuisement dans l’intervalle. Le dernier appel général du camp a été rendu le 17 janvier 1945 : devant l’avancée des Russes, le camp avait commencé à être vidé dès l’été 1944 et les fours dynamités, dès novembre ». CNE Jean-Baptiste P.

27 janvier 1963 : le 2ème RIMa s’installe au Mans (Auvours)

 

27 janvier 1967 : décès du Maréchal de France Alphonse Juin (Paris).

Note RP Defense: lire Alphonse Juin (1888-1967) - Ministère de la Défense

 

27 janvier 1968 : naufrage du Minerve (au large de Toulon).  Au cours d’un exercice avec un avion Atlantic, le sous-marin Minerve, commandé par le lieutenant de vaisseau Fauve, disparaît corps et biens au large du cap Sicié par 2000 mètres de fonds avec 50 hommes d’équipage.


27 janvier 1973 : signature du cessez le feu entre USA et Vietnam (à Paris)


27 janvier 2002 : premier attentat suicide commis par une femme en Israël. La Palestinienne Wafa Idriss tue un civil en explosant avec la bombe qu’elle transporte.

Repost 0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 11:30
photo ADC G. Gesquière SIRPA Terre

photo ADC G. Gesquière SIRPA Terre

 

18.01.2016 Jean-Dominique Merchet

 

Le blog [Secret Defense] l’avait révélé en décembre : l’Arabie saoudite s’intéresse au char Leclerc. L’entourage du ministre de la défense l’a confirmé à la presse vendredi dernier, assurant même que, de sa part, il pourrait y avoir « matière à aider à un redémarrage » de la chaîne de fabrication du char de Nexter. Cette aide pourrait prendre la forme d’un prêt de Leclerc français à l’Arabie saoudite, dans l’attente de livraisons d’engins neufs par Nexter. L’armée de terre dispose d’un parc de 290 Leclerc, dont 200 en ligne - les autres servant pour l’essentiel de stock de pièces détachées. L’Arabie saoudite semble avoir un besoin urgent d’un char lourd dans sa guerre au Yémen - où les Emiratis ont engagé avec succès leurs Leclerc.

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 12:30
L'Arabie saoudite s'intéresse au char français Leclerc. Elle pourrait en acquérir des centaines. photo ADC G. Gesquière SIRPA Terre

L'Arabie saoudite s'intéresse au char français Leclerc. Elle pourrait en acquérir des centaines. photo ADC G. Gesquière SIRPA Terre

 

16/01/2016 Le Point.fr (AFP)

 

Le pays pourrait acquérir "plusieurs centaines de chars" français Leclerc. Le contrat représenterait plusieurs centaines de millions d'euros.

 

Après le Rafale, la France pourrait vendre ses chars Leclerc. L'Arabie saoudite serait intéressée par l'acquisition de « plusieurs centaines de chars », a-t-on indiqué vendredi de source française. Les Émirats arabes unis sont déjà équipés de chars Leclerc. « On a entendu parler de cela par (le constructeur français) Nexter, ce serait une très bonne nouvelle », a-t-on indiqué au ministère français de la Défense. « On parle de quantités astronomiques de véhicules (...), plusieurs centaines de chars », a-t-on ajouté de même source.

Le groupe de défense français Nexter, qui s'est allié en 2015 à l'allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW), constructeur du char Leopard, a fermé sa chaîne de fabrication de Leclerc dans les années 2000, mais se dit en mesure de la relancer, selon cette source. L'armée française, qui dispose de 290 chars Leclerc, pourrait offrir des blindés prélevés sur son propre parc en attendant la « remontée en puissance » de la production, a suggéré cette source. « Probablement qu'on réfléchira avec nos propres matériels à aider cette phase de démarrage », a-t-on indiqué.

 

Une armée très bien équipée

En mars 2015, le ministère français de la Défense a notifié à Nexter un contrat pour la rénovation de 200 chars Leclerc, soit un contrat de 330 millions d'euros pour une livraison à partir de 2020. L'Arabie saoudite dispose des forces armées les mieux équipées du Golfe. Elle est traditionnellement une cliente des industries d'armement américaine et britannique mais se fournit aussi ponctuellement en Europe. Son armée de terre possède 600 chars lourds américains (200 Abrams et 400 M60A3).

Elle a négocié avec la France un contrat pour l'acquisition de 30 patrouilleurs rapides qui devrait « déboucher assez rapidement », a-t-on également précisé dans l'entourage du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. En 2015, la France a vendu des équipements militaires pour environ 100 millions d'euros à l'Arabie saoudite, soit moins de 1% des exportations françaises d'armements (16 milliards d'euros au total), a-t-on précisé de même source. L'Arabie, principale puissance sunnite face à l'Iran, n'en est pas moins un partenaire stratégique de premier plan de la France dans la région.

Repost 0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 12:55
photo 501e RCC

photo 501e RCC

 

07.01.2016 501e RCC - Armée de Terre

 

La mise en condition avant projection (MCP) a débuté au début du 2nd semestre 2015 pour les « bérets noirs » afin de se préparer au théâtre africain ! Une préparation qui s’est voulue dense et cadencée par de nombreuses sorties terrains, pour que le 3e escadron puisse travailler sa polyvalence et sa réactivité.


Après un CENTAC, des entrainements variés à Mourmelon, Mailly le Camp et Saumur, des tirs sur Sagaie, et différents exercices au sein du régiment, les équipages du 3e escadron se sont appropriés les savoir-faire nécessaires à leur projection. Le 501e régiment de chars de combat, réputé pour sa maîtrise du char Leclerc, ne néglige pas les entrainements sur Sagaie, sur véhicules blindés légers et même à pieds. Les hommes du 501 se veulent être opérationnels et polyvalents en combat embarqué comme débarqué, tout en conservant leur spécificité de tankistes !

D’août à décembre, la préparation des tankistes du 3e escadron se veut dense !

Du 31 août au 12 septembre 2015, deux pelotons du 3e escadron ont effectué une formation d’adaptation (FA) pour s’approprier la Sagaie. Cette formation, alliant tir et tactique, a été dispensée par le maitre de tir du 501 avec l’appui essentiel de l’école de cavalerie qui a mis à la disposition du régiment ses matériels et ses installations. . Le 2e et 3e peloton ont excellé lors des tirs équipages sur Sagaie prouvant qu’ils avaient bien acquis les différents savoir-faire. Après deux semaines intensives et profitables à l'ensemble du personnel du 3e escadron, l’école de cavalerie a validé cette formation. Le mois d’octobre, a été aussi particulièrement riche pour les bérets noirs du 501, qui ont effectué une préparation opérationnelle décentralisée (POD) pour renforcer leurs savoir-faire de tankistes puis une rotation, avec le 4e escadron, au centre d’entrainement tactique à Mailly le Camp. Lors de cette rotation, l’ensemble des composantes qui seront déployées au TCHAD et au NIGER étaient présentes ! Cavaliers, fantassins, sapeurs et artilleurs ont donc pu, nuit et jour, se retrouver confrontés à des situations qu’ils sont susceptibles de rencontrer sur le terrain africain.
Afin de maîtriser parfaitement la tactique, le 3e escadron a poursuivi sa préparation opérationnelle décentralisée (POD) à Fontevraud et à Saumur tout en préparant les tirs de niveau 6 qui ont eu lieu en décembre à Mailly le Camp. Ces tirs, de niveau peloton, ont été effectués selon un scénario bien précis avec l’aide du 1° RCA. Ils ont fait appel à la rigueur des équipages tant au niveau tactique que technique dans la précision des tirs et des comptes-rendus.
Ces différents entraînements ont fait appel à une grande capacité d’adaptation des militaires et à la cohésion des équipages.
De plus, lors de tous ces rendez-vous, la condition physique et mentale des hommes a été mise à l’épreuve car ces militaires, rappelons-le, ne peuvent se permettre la moindre erreur en opération extérieure, nécessitant dès lors un très haut niveau d’exigence lors de cette préparation …

 

Reportage photos

photo 501e RCC

photo 501e RCC

Repost 0
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 12:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

8 déc. 2015 Armée de Terre

Clip de présentation du 12e régiment de cuirassiers

Repost 0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 10:55
La 2e DB dans la libération de Paris

 

26/08/2015 Armée de Terre

 

« Paris ! Paris outragée ! Paris brisée ! Paris martyrisée ! Mais Paris libérée ! ». Il est un peu plus de 20 heures, le 25 août 1944, lorsque le général de Gaulle improvise cette allocution qui entrera dans l’Histoire. Rassemblée sur le parvis de l’Hôtel de ville, une foule immense l’acclame. Cette même foule qui, quelques heures plus tôt, accueillait la 2e division blindée (2e DB) du général Leclerc, première unité alliée à entrer dans Paris. A l’occasion du 71e anniversaire de la libération de la ville, retour sur le parcours qui mena cette glorieuse unité des plages normandes aux pavés parisiens.

 

Lire l’article

Repost 0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 16:55
source SHD

source SHD


25.08.2015 source SHD
 

25 août 1810 : bataille navale de Grand Port (actuelle Ile Maurice). Une force navale combinée anglaise tente de prendre l’île de France mais est défaite par la division navale du capitaine de vaisseau Hamelin. C’est le seul combat naval à figurer sur l’Arc de triomphe. Malgré cette victoire, l’île de France capitule 4 mois plus tard (3 décembre 1810) et prend le nom d’’île Maurice (1814).

 

25 aout 1940 : premier bombardement britannique de Berlin. 95 bombardiers du Bomber command effectuent un premier raid sur la capitale du Reich. Le tout premier bombardement de Berlin est cependant français puisque le Farman Jules Vernes (appartenant à l’aéronautique navale) parvient à lancer quelques bombes sur Berlin dans la nuit du 7 au 8 juin 1940 en représailles d’un bombardement allemand sur Paris.

 

25 août 1944 : massacre de Maillé (Indre-et-Loire). Dans la matinée, un groupe de SS pénètre dans le bourg de Maillé . À la grande surprise des habitants du village habitués à côtoyer les troupes d'occupation, les soldats entrent dans les maisons et  tirent sur toutes les personnes qu'ils croisent. Les maisons du bourg sont systématiquement incendiées. 124 personnes sont massacrées dont 48 enfants et 42 femmes. Vers 12h30, les Allemands se retirent, laissant une pièce d'artillerie positionnée sur une colline voisine détruire le reste de Maillé. Oublié pendant plus de 60 ans, ce drame sort peu à peu de l'ombre depuis l'ouverture d'une Maison du Souvenir dans la commune.

 

25 aout 1944 : la 2ème DB libère Paris.

Chronique culturelle du 25 Août 2015 - SHD

Voir  Champs de bataille : la Libération de Paris, documentaire diffusé vendredi 28 août à 21h30 sur RMC découverte.

Repost 0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 16:50
Leclerc MBT - photo Armée de Terre

Leclerc MBT - photo Armée de Terre

 

May 14, 2015: Strategy Page

 

In late April French forces arrived in Poland to reinforce NATO troops already there. The French joined American and Canadian who together with Polish troops will be involved in a joint exercises between May 11th and 29th. It is the first time when the French “Leclerc” tanks, “VBCI” Infantry Fighting Vehicles, and the French infantry, equipped with the French “Felin” Future Soldier system have all been deployed in Poland.

 

The French sent about 300 soldiers and 90 vehicles. These included 15 Leclerc tanks supported by some mechanized infantry equipped with the “Felin” Future Soldier equipment and the latest VBCI wheeled infantry fighting vehicles. There was also a platoon of engineers.

 

“Leclerc” is French main tank used by the France and the UAE (United Arab Emirates). Leclerc entered service in 1992, a decade after their contemporaries the American M1 and German Leopard 2. Unlike the German and American tanks Leclerc uses an automatic loading system which improves rate of fire-on-the-move to 12 rounds per minute. The main weapon is a 120mm smoothbore gun. There is also a 12.7mm co-axial (to the 120mm cannon) machine gun and remote controlled 7.62mm machine gun atop the turret. Leclerc is smaller and lighter (only 56 tons) that British, German, American or Israeli tanks.

 

VBCI - photo Armée de Terre

VBCI - photo Armée de Terre

“VBCI” is an IFV (Infantry Fighting Vehicle) designed to accompany tanks. It represents a balance between protection, performance and payload. The 8x8 wheeled platform was intended to replace the AMX-10P. VBCI main armament is a stabilized 25mm gun and the vehicle weighs 26 tons. VBCI has been used in Afghanistan, Mali and the Central African Republic and so far none have been lost. France has rdered about 700 vehicles.

FELIN - photo Armée de Terre

FELIN - photo Armée de Terre

“Felin” is French variation of Future solider programs. The system goal is to provide the soldier with improved close-combat capability in terms of lethality, survivability, mobility and C4I (command, control, computers, communications and information). System was designed to weigh less than 24 kg (53 pounds) and include weapons, ammunition, ballistic protection and 24-hour energy, food and water provisions. Frelin uses a day/night camera mounted on the assault rifle and two small LED displays mounted on the helmet which allows shooting from behind corner. There is also a helmet mounted osteo-microphone which picks up speech by sensing the vibration in the wearer’s skull (eliminates background noise). France ordered 22,000 Frelin sets (for $30,000 each) and by 2014 about 10,000 were delivered to army units.

Repost 0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 16:50
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

30/05/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Déployé depuis fin avril en Pologne dans le cadre de sa préparation opérationnelle, le SGTIA blindé français a participé, du 25 au 29 mai 2015, à l’édition 2015 de PUMA.

 

Cette année, à l’invitation de leur partenaire polonais, les forces françaises ont pour la première fois participé à cet exercice. L’objectif pour le détachement français était de réaliser des entraînements avec l’armée polonaise, ainsi qu’avec nos alliés américains présents sur le camp. C’était aussi l’occasion d’entretenir les savoir-faire et l’interopérabilité de la composante blindée dans un cadre multilatéral.

 

Par ailleurs, en déployant l’un des plus modernes et des plus performants de ses équipements au plus proche de ses alliés d’Europe Centrale et du Nord, la France contribue aux mesures d’assurance mises en œuvre par l’OTAN.

 

Fondée sur une amitié ancienne entre nos deux nations, la coopération militaire franco-polonaise a été bâtie et renforcée régulièrement tout au long de la dernière décennie. Elle s’inscrit dans le cadre d’un accord intergouvernemental relatif à la coopération de défense signé en avril 2002 et consolidé en 2008 par une déclaration conjointe sur le partenariat stratégique franco-polonais. La coopération militaire bilatérale entre nos deux pays est régulièrement mise en œuvre dans le cadre de programmes d’échanges académiques, mais aussi lors d’exercices et d’entraînements bilatéraux et multilatéraux.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 11:50
phorto Armée de Terre

phorto Armée de Terre


21.05.2015 Crédit : État-major des armées / Armée de Terre

 

Le 14 mai 2015, le sous groupement tactique Interarmes (SGTIA) déployé en Pologne a mis en place un exercice interarmes à dominante blindé, synonyme de montée en puissance du détachement et de derniers préparatifs avant l’exercice interallié PUMA15.

 

Le détachement d’intervention Leclerc (DIL) est composé d’un peloton Leclerc (3 Leclerc et trois véhicules blindés légers), d’un véhicule blindé de combat d’Infanterie (VBCI), son groupe d’Infanterie et ses tireurs d’élite, d’un Véhicule Avant Blindé (VAB) Génie et d’un détachement de liaison d’observation et de coordination (DLOC). Chaque phase de l’entraînement a démontré l’interopérabilité des composantes du détachement ainsi que le savoir-faire des éléments qui participeront à l’exercice Interallié PUMA15.

 

Reportage photos

Repost 0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 17:50
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

13/05/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 5 mai 2015, le lieutenant-colonel Le Losq a assisté aux premiers entraînements de tirs Leclerc du sous groupement tactique interarmes (SGTIA) sur la zone d’exercice de Mielno. Ces premières manœuvres ont permis la montée en puissance de l’exercice interallié PUMA15.

 

Les premiers obus ont été tirés à près de 1 000 km/h. Les tirs « équipage » menés par le capitaine Pierre-Albert ont été effectués sur des objectifs distants de 1 000 à 3 000 mètres, de jour comme de nuit. Si la zone de tir était réservée aux chars Leclerc, la mise en place et l’animation de l’exercice ont été organisées conjointement par le maître de tir, l’adjudant-chef Humberto, et son homologue polonais. Ce dernier a ainsi eu l’opportunité d’observer les méthodes d'entraînements et le contrôle des équipages français.

 

Depuis le 11 mai, et jusqu’au 29 mai 2015, le SGTIA blindé français participe à l’édition 2015 d’un exercice polonais baptisé PUMA. L’engagement de chars Leclerc traduit l’importance accordée à cet exercice mené à l’invitation de la Pologne, et témoigne de notre capacité à intervenir aux côtés de nos alliés d’Europe Centrale et du Nord, tout en contribuant aux mesures d’assurance mises en œuvre par l’OTAN. Cet exercice permettra d’entretenir les savoir-faire et l’interopérabilité nécessaires à la conduite d’actions de force, en particulier dans un cadre multilatéral.

 

Fondée sur une amitié ancienne entre nos deux nations, la coopération militaire franco-polonaise a été bâtie et renforcée régulièrement tout au long de la dernière décennie. Elle s’inscrit dans le cadre d’un accord intergouvernemental relatif à la coopération de défense signé en avril 2002 et consolidé en 2008 par une déclaration conjointe sur le partenariat stratégique franco-polonais. La coopération militaire bilatérale entre nos deux pays est régulièrement mise en œuvre dans le cadre de programmes d’échanges académiques, mais aussi lors d’exercices et d’entraînements bilatéraux et multilatéraux.

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 07:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

12/05/2015 Armée de Terre

 

Les célébrations de la Saint-Georges se sont déroulées les 22 et 23 avril, au 12e régiment de cuirassiers (12e RC) à Olivet, sous la présidence du commandant de la 2e brigade blindée et gouverneur militaire de Strasbourg, le général Jean-François Lafont Rapnouil.

 

Le 22 avril, le régiment a basculé sur ses nouvelles structures, dans le cadre du "modèle cavalerie 2016", conformément aux décisions de restructurations prises par le ministre de la Défense en octobre 2014. Au cours de la cérémonie du 23 avril, le 4e escadron a quant à lui été "mis en sommeil".

 

Le 23 avril également, la Saint-Georges a été marquée par le départ d’un escadron du régiment pour le camp de Dravsko, en Pologne. 15 chars Leclerc ont ainsi quitté la France pour 7 semaines d’entraînement interallié.

Repost 0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 07:50
Entraînement d’un SGTIA blindé en Pologne


16/04/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Entre le 20 et le 28 avril 2015, un sous-groupement tactique interarmes blindé (SGTIA) composé de 15 chars Leclerc, 4 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), 3 véhicules de l’avant blindé (VAB) et d’un engin blindé du génie (EBG), quittera la France pour rejoindre la Pologne où il participera durant près de deux mois à des entraînements avec les forces polonaises et alliées.

 

Essentiellement armé par le 12ème régiment de cuirassier d’Orléans, ce détachement de 300 militaires est également composé d’une section d’infanterie du 16ème bataillon de chasseurs (16èmeBC) de Bitche et d’une section du 13ème régiment du génie (13èmeRG) de Valdahon. Tous rejoindront le camp d’entraînement de Drawsko Pomorskie, en Pologne, à compter du 20 avril pour 7 semaines d’entraînements bilatéraux et multilatéraux.

S’inscrivant dans un contexte très contraint pour les armées françaises dont les effectifs sont largement mobilisés en opérations extérieures et intérieures, cette période d’entraînement interallié concilie la réponse à un besoin réel et permanent de nos armées, et l’expression de la solidarité de la France vis-à-vis de ses alliés dans le cadre de la crise ukrainienne. Elle est effectuée en Pologne, sur son invitation, au titre la coopération militaire bilatérale franco-polonaise.

Elle permettra ainsi de renforcer l’interopérabilité de nos composantes blindées, plus particulièrement à l’occasion de l’exercice Puma 15 qui se tiendra du 11 au 29 mai sur le camp de Drawsko. Par ailleurs, en déployant l’un des plus modernes et des plus performants de ses équipements au plus proche de ses alliées d’Europe Centrale et du Nord, la France contribue aux mesures d’assurance mises en œuvre par l’OTAN, dans la continuité du détachement aérien déployé sur la base polonaise de Malbork du 24 avril au 1erseptembre 2014, et alors que les bâtiments de la Marine opèrent régulièrement dans les régions baltique et orientale.

 

Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 20:55
photo 12e RC - Armée de Terre

photo 12e RC - Armée de Terre

 

24.03.2015 par 12e Régiment de Cuirassiers

 

3 pelotons de chars du 4e escadron ont passé 4 semaines à la préparation et l’exécution de leur premier tir de niveau peloton, entre les camps de Canjuers et de Suippes. Ils ont d’ailleurs inauguré le parcours « Symphonie » à Suippes, nouvellement ouvert aux pelotons Leclerc.

 

Durant deux jours et deux nuits, les « éléphants blancs » ont exécuté une série de tirs sur chars Leclerc et sur VBL (véhicules blindés légers) pour les escouades, dans des conditions climatiques très rudes ! Les chutes de neige et le verglas n’ont pas pour autant entamé l’entrain des équipages, puisque ces derniers sont tous revenus classés opérationnels, avec 2 pelotons classés niveau 4 et un peloton classé niveau 5 !

 

Reportage photos

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:55
photo Nexter Systems

photo Nexter Systems

Économie. Plusieurs programmes, dont la rénovation du Char Leclerc qui devrait débuter prochainement, vont bénéficier au site industriel de Roanne.

 

19/03/2015 LeProgès.fr

 

Dans un communiqué transmis ce mardi, le groupe Nexter, spécialisé dans la fabrication de véhicules blindés de combat terrestre et les munitions, parle de « dynamique de croissance confirmée » en revenant sur l’année 2014.

 

Un carnet de commandes évalué à 5 milliards d’euros

 

« L’innovation et l’activité commerciale soutenues placées au cœur du développement organique, associées à une stratégie de croissance externe ciblée, avec l’acquisition des sociétés Mecar (Belgique) et Simmel Difesa (Italie), ont permis au Groupe de doubler ses prises de commande. L’international a contribué pour 56 % des prises de commandes » indique le service communication du groupe d’armement. Et de mettre en avant le chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros, en augmentation de 30 % par rapport à l’exercice précédent avec une part de 53 % prise par l’international. Un carnet de commandes évalué à 5 milliards d’euros représentant plus de deux ans d’activité.

 

Suite de l’article

Repost 0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 17:55
Nexter 2014 Net Reaches €118M As Sales Jump 33%

 

Mar 18, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Nexter; issued Mar 17, 2015)

 

Nexter: Confirmed Strong Growth

 

VERSAILLES, France --- In 2014, Nexter confirmed its strong growth, founded on its solid industrial, economic and financial fundamentals. The sustained innovation and sales activity at the heart of its organic development, combined with a targeted external growth strategy, with the acquisition of Mecar in Belgium and Simmel Difesa in Italy, allowed the Group to increase orders taken two-fold in the course of the financial year. International markets accounted for 56% of orders taken.

 

With a book-to-bill of 1.2, the order book totaled €5 billion at the end of December 2014, of which €2.8 billion of intentions to order for the conditional tranches of firm contracts on December 31, 2014. These orders represent more than 2 years of activity, with firm export orders now accounting for 53.2% of the order book.

 

The share of the ammunition sector increased to €883 million, as a consequence of the external growth in the course of the year, positioning the Group's ammunition activity amongst the top three ammunition manufacturers in Europe.

 

Turnover was €1.048 billion in 2014, up 33% on the preceding financial year. International activity progressed significantly, now accounting for 53% of turnover. On a like-for-like basis, and excluding external growth, turnover increased by about 25%.

 

For the ninth consecutive year, the Nexter Group posted an operating margin in excess of 13% of its turnover, reflecting the fact that it has honored its contractual commitments to its customers.

 

In 2014, Nexter Systems and KMW, convinced of the need to reinforce the defense sector on a European scale, announced their intention to share their future road ahead. On July 1, 2014, the shareholders of the two French and German companies signed a memorandum of understanding for an equally owned alliance. This project is progressing and should produce concrete results in 2015.

 

 

Nexter’s business includes the supply of weapons systems and ammunition for Army, Air Force, Navy and law enforcement applications. The range of products offered by Nexter includes: Artillery systems CAESAR, TRAJAN and, 105LG1, Leclerc MBT, VBCI IFV, ARAVIS highly protected armoured vehicle, TITUS, an armoured 6x6, BONUS smart ammunition, all backed up by customer service, support and recycling.

Repost 0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:55
Leclerc - CERES (photo Armée de Terre / CNES)

Leclerc - CERES (photo Armée de Terre / CNES)

 

13 mars 2015 par  Jacques Marouani - electroniques.biz

 

Avec trois satellites pour des missions de renseignements d’origine électromagnétique dont la réalisation a été confiée à Airbus Defence et à Thales, et 200 chars Leclerc rénovés dont le marché a été attribué à Nexter, ces trois industriels de la défense vont bénéficier globalement de 780 millions d’euros de contrats.

 

La direction générale de l’armement (DGA) vient de notifier deux contrats aux industriels de la défense, l'un pour la première phase de réalisation du système Ceres (satellites pour des missions de renseignements) à Airbus Defence and Space et à son co-traitant Thales, l'autre pour la rénovation du char Leclerc dont va bénéficier Nexter.

 

Le système spatial Ceres de recueil de renseignement électromagnétique permettra à la France de collecter, à l’horizon 2020, sans contrainte juridique de survol et en tout temps, du renseignement d’origine électromagnétique (ROEM) sur des zones inaccessibles par les capteurs de surface. Le budget couvrant la réalisation et la mise en orbite de Ceres est de l’ordre de 450 M€.

 

La maîtrise d’ouvrage du programme Ceres est assurée par la DGA. Le Cnes (Centre national d'études spatiales) agit en tant que maître d’ouvrage délégué.

 

La DGA vient par ailleurs de notifier à la société Nexter Systems le marché de rénovation du char Leclerc. Cette commande constitue la troisième opération lancée par le ministère de la Défense dans le cadre du programme Scorpion destiné à moderniser les forces de contact de l’armée de terre.

 

D’un montant d’environ 330 M€, le contrat prévoit la livraison à partir de 2020 de 200 chars Leclerc rénovés et de 18 dépanneurs de char DCL rénovés.

 

Grâce au développement d’interfaces spécifiques pour le nouveau système de radio tactique Contact et le système d’information et de commandement Scorpion (SICS), le char Leclerc rénové pourra collaborer efficacement en réseau avec toutes les composantes des futurs GTIA (groupes tactiques interarmes) « Scorpion ».

Repost 0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 12:55
Airbus DS, Thales, Nexter Systems, les gagnants des contrats liés aux satellites de renseignement et à la rénovation du Leclerc

 

13 mars 2015 Par Hassan Meddah - Usinenouvelle.com

 

Trois satellites pour des missions de renseignements d’origine électromagnétique, 200 chars Leclerc rénovés…Soit 780 millions d’euros de contrat pour les industriels de la défense.

 

Deux contrats majeurs attribués pour les industriels de la défense dans la même journée ! La direction générale de l’armement (DGA) a notifié d’une part la première phase de réalisation du système de satellites CERES dédié au renseignement électromagnétique et d’autre part la rénovation du char Leclerc. Le premier contrat est doté d’une enveloppe de 450 millions d’euros, le second de 330 millions. Ces deux programmes faisaient partie des priorités affichées par la loi de programmation militaire 2014 et 2019.

 

Trois satellites pour Airbus et Thales Alenia Space

Dans le cadre du contrat de satellites, les deux rivaux Thales Alenia Space et  Airbus Defense & Space vont se partager la tâche et la maîtrise d’œuvre du système. Ils vont développer et réaliser un système spatial de recueil de renseignement électromagnétique. Opérationnels en 2020, les satellites seront capables de détecter et de localiser des émissions électromagnétiques au sol issues des réseaux de communications sans fil et des radars terrestres. Une première technologique européenne selon la DGA.

Airbus fabriquera les trois satellites tandis que TAS sera responsable de leur charge utile (les équipements qui assurent la mission) et du segment sol (pour l’exploitation des données recueillies). Les deux partenaires tirent ainsi les fruits de l’expertise acquise en réalisant les démonstrateurs à travers les programmes Essaim et Elisa.

 

Le prochain char lourd sera franco-allemand

Dans le domaine de l’armement terrestre, Nexter aura la charge de mettre à niveau 200 chars Leclerc. Les premières livraisons sont prévues à partir de 2020, prévoyant également 18 dépanneurs. Outre un blindage renforcé contre les engins explosifs improvisés, les véhicules lourds (56 tonnes au combat) vont surtout bénéficier d’une mise à niveau électronique. 

Les chars seront équipés de nouvelles interfaces compatibles avec le dernier système radio tactique, et le système d’information et de commandement Contact. L’enjeu pour Nexter est stratégique. Un tel contrat permet à l’entreprise de conserver ses compétences sur ce segment au-delà de 2040 alors même que le dernier des 406 chars Leclerc produits pour l'armée de terre a été livré en octobre 2007. Or Nexter est engagé dans une fusion avec son partenaire allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW) qui continue de produire de tels blindés. Ce contrat assure au fabricant français de peser dans la définition du prochain char lourd qui sera franco-allemand.

Avec ces contrats, le ministère de la Défense confirme son rôle de premier investisseur de l’Etat. L’an dernier, la DGA a passé 11,5 milliards d’euros de contrats pour l’équipement des armées et investi 782 millions d’euros dans la recherche de Défense en 2014.

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 08:55
Et une nouvelle jeunesse pour le char Leclerc !

 

12/03/2015 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le ministère de la Défense a lancé la modernisation du char de combat Leclerc (Nexter). Une opération d'un montant de 330 millions d'euros environ.

 

La Direction générale de l'armement (DGA) a notifié à Nexter le marché de rénovation du char Leclerc. D'un montant d'environ 330 millions d'euros, le contrat prévoit la livraison à partir de 2020 de 200 chars "Leclerc Rénové" et de 18 dépanneurs de char "DCL Rénové". Cette commande constitue la troisième opération lancée par le ministère de la Défense dans le cadre du programme Scorpion destiné à moderniser les équipements de l'armée de terre. L'opération de rénovation lancée vise à maintenir cette capacité au-delà de 2040.

"Les travaux de rénovation prévus permettront au Leclerc d'exploiter au mieux sa puissance de feu et sa mobilité au sein des futurs Groupements tactiques interarmes (GTIA) de type Scorpion", a expliqué la DGA. Grâce au développement d'interfaces spécifiques pour le nouveau système de radio tactique Contact (Thales) et le Système d'information et de commandement Scorpion (Sics), développé par Atos, le char pourra "collaborer efficacement en réseau avec toutes les composantes des futurs GTIA Scorpion".

 

Le Leclerc, un char de 3ème génération

La mise à niveau de sa protection à travers le développement de kits de blindage spécifiques permettra au char Leclerc de mieux faire face à l'évolution des menaces, en particulier de types engins explosifs improvisés. Char de troisième génération d'un haut degré d'automatisation et d'aide au diagnostic, "le Leclerc confère actuellement aux forces terrestres françaises la capacité "d'entrée en premier" dans le cadre d'une coalition internationale", a rappelé la DGA. Ainsi, la France va déployer en Pologne des chars Leclerc avec des véhicules blindés VBCI pendant deux mois et participera à un certain nombre d'exercices de l'OTAN surplace.

Ce contrat de la DGA va en outre donner une bouffée d'oxygène à Roanne, le principal site de Nexter, qui attend depuis des mois et de mois une première commande export pour le Véhicule blindé de combat d'infanterie (VBCI) pour faire la soudure entre la fin imminente - en fin de mois - de la production des VBCI pour l'armée de terre française et le lancement de la production des futurs VBMR (véhicule blindé multi-rôles), baptisé Griffon, en 2018. Fin 2014, il y avait 2.715 salariés au sein du groupe Nexter.

Repost 1
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 17:55
Le char Leclerc: un lifting pour le faire durer au-delà de 2040

 

13.03.2015 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

Bonne nouvelle (mais pas de quoi faire la chenille pour autant...)! La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié à Nexter Systems le marché de rénovation du char Leclerc.

 

D’un montant d’environ 330 M€, le contrat prévoit la livraison à partir de 2020 de 200 chars Leclerc Rénové (254 en parc actuellement, avec un taux de disponibilité de 51% début 2014) et de 18 dépanneurs de char DCL Rénové.

 

Selon la DGA, grâce au développement d’interfaces spécifiques pour le nouveau système de radio tactique Contact et le Système d’information et de commandement Scorpion il pourra collaborer efficacement en réseau avec toutes les composantes des futurs GTIA Scorpion. Par ailleurs, la mise à niveau de sa protection à travers le développement de kits de blindage spécifiques permettra au char Leclerc de mieux faire face à l’évolution des menaces, en particulier de types engins explosifs improvisés.

 

L’opération vise à prolonger la vie des Leclerc au-delà de 2040. Petit rappel: les premières livraisons datent des années 1990.

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 16:56
photo Ministère de la Défense

photo Ministère de la Défense

 

12/03/2015 Direction Générale de l’Armement

 

La Direction générale de l’armement (DGA) vient de notifier à la société Nexter Systems le marché de rénovation du char Leclerc. Cette commande constitue la troisième opération lancée par le ministère de la Défense dans le cadre du programme SCORPION destiné à moderniser les forces de contact de l’armée de terre. D’un montant d’environ 330 M€, le contrat prévoit la livraison à partir de 2020 de 200 chars « Leclerc Rénové » et de 18 dépanneurs de char « DCL Rénové »,

 

Les travaux de rénovation prévus permettront au Leclerc d’exploiter au mieux sa puissance de feu et sa mobilité au sein des futurs Groupements tactiques interarmes (GTIA) de type « SCORPION ». Grâce au développement d’interfaces spécifiques pour le nouveau système de radio tactique CONTACT et le Système d’information et de commandement SCORPION (SICS) il pourra collaborer efficacement en réseau avec toutes les composantes des futurs GTIA « SCORPION ». Par ailleurs, la mise à niveau de sa protection à travers le développement de kits de blindage spécifiques permettra au char Leclerc de mieux faire face à l’évolution des menaces, en particulier de types engins explosifs improvisés.

 

Char de 3e génération d'un haut degré d'automatisation et d'aide au diagnostic, le char Leclerc confère actuellement aux forces terrestres françaises la capacité « d'entrée en premier » dans le cadre d'une coalition internationale. L’opération de rénovation lancée vise à maintenir cette capacité au-delà de 2040.

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 16:55
Leclerc en mode Scorpion!

 

12 mars, 2015 Pierre Brassart (FOB)

 

La Direction générale de l’armement (DGA) vient de notifier à la société Nexter Systems le marché de rénovation du char Leclerc. Cette commande constitue la troisième opération lancée par le ministère de la Défense dans le cadre du programme SCORPION destiné à moderniser les forces de contact de l’armée de terre. D’un montant d’environ 330 MEUR, le contrat prévoit la livraison à partir de 2020 de 200 chars « Leclerc Rénové » et de 18 dépanneurs de char « DCL Rénové »,

 

Les travaux de rénovation prévus permettront au Leclerc d’exploiter au mieux sa puissance de feu et sa mobilité au sein des futurs Groupements tactiques interarmes (GTIA) de type « SCORPION ». Grâce au développement d’interfaces spécifiques pour le nouveau système de radio tactique CONTACT et le Système d’information et de commandement SCORPION (SICS) il pourra collaborer efficacement en réseau avec toutes les composantes des futurs GTIA « SCORPION ». Par ailleurs, la mise à niveau de sa protection à travers le développement de kits de blindage spécifiques permettra au char Leclerc de mieux faire face à l’évolution des menaces, en particulier de types engins explosifs improvisés.

Repost 0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 07:50
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

31.01.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

Dans une déclaration (mollement musclée) à l'issue des consultations intergouvernementales franco-polonaises, l'Elysée a annoncé un déploiement blindé français en Pologne:

"Après avoir déployé des avions de chasse en Pologne durant une période de quatre mois et avoir pris part à de multiples exercices de l’OTAN dans la région en 2014, la France est prête à prolonger sa contribution aux mesures d’assurance de l’OTAN. Les efforts de la France couvriront un large éventail de forces : terrestres, maritimes, aériennes et spéciales. En particulier, la France déploiera des chars Leclerc avec des véhicules blindés VBCI pendant deux mois et participera à un certain nombre d’exercices de l’OTAN en Pologne."

(lire l'intégralité du communiqué ici).

Déjà annoncé! L'annonce ne doit pas surprendre puisque Jean-Yves Le Drian avait promis un tel déploiement en novembre dernier. Le ministre de la Défense avait alors parlé d'une "unité de blindés qui effectuera des exercices sur le territoire polonais".

Quel calendrier? Ni l'un ni l'autre n'ont, toutefois, donné de calendrier. JYLD avait suggéré que les blindés pourraient arriver dans "quelques semaines"; le Président n'a rien dit, sauf la durée du déploiement: "deux mois".

Combien de divisions? Le nombre de blindés doit être significatif pour que la mesure soit efficace et rassure les pays voisins de la Russie. Alors: 4? 8? chars Leclerc? Les Leclerc pourraient venir du 12e Cuir d'Ollivet; quant aux VBCI, rien sur leur nombre et leur provenance.

Repost 0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 21:55
Le 501e RCC en rotation expérimentale Symphonie

 

14/01/2015 Camille Pégol - Armée de Terre

 

Du 1er au 12 décembre, le centre d’entraînement au tir interarmes (CETIA) de Suippes a organisé  une rotation au profit du 501e régiment de chars de combat (501e RCC) qui a mis en œuvre un sous-groupement tactique interarmes (SGTIA) à dominante blindée (XL).

 

Dans le cadre de l’expérimentation du complexe de tir Symphonie, le 501e RCC a été désigné « corps leader » pour l’organisation d’une rotation à dominante blindée. L’ossature principale du SGTIA XL était armée par le 4e escadron de chars Leclerc. Le renfort infanterie était assuré par le régiment de marche du Tchad (RMT). Le soutien artillerie provenait du 40e régiment d’artillerie (40e RA).

 

La rotation s’est déroulée en deux phases : une semaine d'apprentissage et d'entraînement et une semaine d'évaluation opérationnelle.

Repost 0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 15:55
JPO au 1er Régiment de Chasseurs

 

23.06.2014 Armée de Terre

 

Les journées portes ouvertes sont l'occasion pour les régiments de l'armée de Terre de faire vivre le lien armée-nation et également de faire rayonner une unité dans sa garnison. L'organisation des JPO au 1er RCH revêt un caractère particulier, car 2014 est l'année du centenaire de la 1re guerre mondiale et dans la ville de Verdun, ville historique, cette commémoration prend tout son sens. Ces journées permettent aux citoyens européens et internationaux en visite de se souvenir du sacrifice de nos anciens et d'aller à la rencontre des militaires français aujourd'hui engagés dans la défense du territoire national et aux quatre coins du monde sur les théâtres d'opérations extérieurs.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories