Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 12:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

17/12/2015 armée de Terre

 

Quel est le point commun entre le comité contre le terrorisme de l’ONU, les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan, la Fondation Saint-Cyr et la SNCF ? La gestion de la menace terroriste sur le territoire national. Pour la contrecarrer, un centre d’expertise a été mis en place.

 

Ce projet s’inscrit dans la volonté des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan (ESCC) de développer des programmes de recherche autour du thème défense-sécurité. Initié en octobre 2013, ce partenariat s’est concrétisé en mai dernier par la signature d’un texte commun avec l'ONU. En septembre 2015, la SNCF a rejoint les rangs. Et c’est donc après deux années d'effort que le centre de lutte contre le terrorisme a été officiellement lancé mi-décembre.

 

Résolument orienté vers des travaux de réflexion à vocation opérationnelle, le centre vise à fédérer les idées sur différents aspects (juridiques, sociologiques, etc.). Cette synergie se décline de manière concrète : des cycles de formation « analyse et gestion des  risques » au profit des personnels français (publics et privés), des fonctionnaires internationaux et des entreprises sont d’ores et déjà prévus. A moyen terme, ce centre a également vocation à s’inscrire dans le cycle formation continue des écoles St-Cyr Coëtquidan, de nouer des partenariats institutionnels et académiques avec des centres de recherche ou des universités disposant de compétences similaires ou complémentaires, et d’élargir ses travaux à toute question relative à lutte contre le terrorisme.

Repost 0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 17:55
Exposition Erwan Bergot au Musée du Souvenir de Saint-Cyr Coëtquidan

 

14.12.2015 Musée du Souvenir des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Le 4 décembre 2015, les 295 élèves-officiers en formation au 4e bataillon de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr ont été adoubés et ont reçu leur nom de promotion devant plus d’un millier de personnes réunies sur la cour Rivoli.

Cette cérémonie été précédée par l'inauguration au musée du Souvenir d'une belle exposition dédiée au parrain choisi par la promotion : le capitaine Erwan Bergot.

 

Biographie :
Elève-officier de réserve en situation d’activité puis officier d’active, il a servi dans de nombreuses subdivisions de l’infanterie lors des conflits indochinois et algériens : régiments parachutistes de choc, Légion étrangère, troupes de Marine, chasseurs parachutistes, infanterie métropolitaine et tirailleurs algériens. Bergot s’est illustré dans les batailles de Tu-Lé, Nha San ou Dien Bien Phu et a subit l'internement dans les camps Vietminh. Il a été blessé à deux reprises et cité cinq fois pour son comportement exemplaire et ses actions d’éclat.
Outre la richesse de son parcours militaire, il fut un écrivain renommé dont la qualité et l’intensité des écrits ont directement contribué à faire naître la vocation de nombreux officiers français.
Ainsi, sa carrière militaire autant que son parcours d'homme de lettres en font un parrain d’exception pour les huit cents élèves-officiers qui seront formés au 4e bataillon au cours du cycle 2015 – 2016. Qu’ils soient élèves-officiers sous contrat, polytechniciens ou de réserve, tous trouveront dans la personnalité et le parcours du capitaine Erwan Bergot un exemple à suivre.

 

Reportage photos

Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 22:55
photo ESCC - Armée de Terre

photo ESCC - Armée de Terre

 

17/11/2015 par ESCC – Armée de Terre

 

La traditionnelle cérémonie « sabres et casoars » s’est déroulée le samedi 14 novembre 2015 aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Présidée par le général de corps d’armée Christophe de Saint Chamas, officier général de zone de défense et de sécurité Ouest, commandant de zone terre Nord-Ouest, elle s’est déroulée en présence du général Frédéric Blachon, commandant les ESCC et de nombreuses autorités civiles et militaires.

 

Moment particulier, traditionnel et primordial  pour chacune des deux écoles, la cérémonie « sabres et casoars » marque la cohésion profonde du corps des officiers.

 

Reportage photos

 

Les 19 officiers sur titre du premier bataillon de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr, les 150 élèves-officiers, français et étrangers, du troisième bataillon de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr et les 19 élèves officiers du centre international de formation ont reçu leur casoar des mains de leurs anciens de la promotion « Chef d’escadrons de Neuchèze » et des autorités présentes. Ce geste marque symboliquement leur entrée dans la communauté saint-cyrienne.

 

Les 83 élèves-officiers de la 55e  promotion de l’école militaire interarmes ont quant à eux reçu leurs sabres des mains de leurs parrains sous le regard de leurs anciens de la promotion « Lieutenant Nungesser », marquant ainsi leur entrée dans la communauté des officiers.

 

Une minute de silence en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre a ponctué la cérémonie.

Repost 0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 13:55
photo Adc Jean-Raphaël Drahi  - DICOD

photo Adc Jean-Raphaël Drahi - DICOD

 

01/09/2015 Sources : CAB CEMAT / Sirpa Terre

 

Le 31 août 2015, les écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan (ESCC) ont procédé à l’ouverture officielle du premier mastère spécialisé « Opération et gestion des crises en cyber défense ». Cette formation s’inscrit pleinement dans le pacte cyber 2014-2016 décidée par le ministre de la Défense.

 

Aujourd’hui, la dimension cyber est un volet incontournable des opérations. Ce nouvel espace de bataille numérique nécessite une approche globale pour planifier et conduire les opérations tout en appréhendant les dimensions stratégiques et politiques d’une crise cyber.

 

Unique en son genre et accrédité par la conférence des grandes écoles, un mastère spécialisé « Opération et gestion des crises en cyber défense », va permettre aux armées de disposer de spécialistes capables d’être l’interface entre les techniciens cyber et les chefs militaires. Inscrite dans le pacte cyber 2014-2016, l’ouverture officielle de la formation s’est déroulée le 31 août aux écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan (ESCC).

 

Cette année la scolarité est ouverte aux officiers des trois armées et aux organismes spécialisés. Elle devrait dès les prochains cycles, intégrer des stagiaires étrangers ainsi que des cadres de la fonction publiques et des organismes d’intérêt vitaux. Au cours des 10 prochains mois, les 16 stagiaires bénéficieront de 532 heures de cours répartis entre la formation technique à l’école des transmissions de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) et la partie académique (planification et conduite des opérations / gestion des crises dans le cyber espace) aux ESCC.

 

Au mois de juillet 2016, après un stage de quatre mois en entreprise ou dans leur future affectation, chacun devra rédiger un mémoire professionnel.

Repost 0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 11:55
Colloque " Soldat augmenté " - Juin 2015 (video)

 

source Centre de Recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Le pôle Action globale et forces terrestres du Centre de Recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan a organisé, le lundi 8 juin 2015 à l’École Militaire à Paris, un colloque introductif intitulé «  Le soldat augmenté. L’amélioration des capacités humaines, perspective de la recherche scientifique et technique. » dans le cadre d’un nouveau programme de recherche « Le soldat augmenté ».

Repost 0
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 15:55
Baptême de la 54e promotion de l’ÉMIA - Promotion Lieutenant Nungesser

 

Source Promotion lieutenant Nungesser

 

Le samedi 25 juillet 2015, en présence du général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, la 54e promotion de l’École militaire InterArmes (EMIA) a reçu son nom de baptême au cours de la prestigieuse cérémonie nocturne du triomphe des Écoles de St Cyr Coëtquidan (ESCC). « Cette promotion portera le nom de lieutenant Charles Nungesser ». Ces mots prononcés par le général Antoine Windeck, commandant les ESCC et la base de défense de Vannes-Coëtquidan, scellent à jamais le nom de la 54, la promotion lieutenant Nungesser. Les élèves sont heureux et fiers de porter le nom de cet extraordinaire héros de guerre, d’autant que ce fut leur premier choix !

 

« Insigne promotion »

Jeune officier, que tu portes ou regardes cette insigne, sache que :

Sa forme est celle de la France en deuil, en l’honneur de ses héros disparus ;

L’épée représente ton héritage d’officier, gardien des valeurs chevaleresques ;

La légion d’honneur est ton exemple : la force, la gloire et le sacrifice de tes anciens ;

La hongroise, symbole des hussards auxquels appartenait ton parrain ;

Le coeur noir était son blason, celui qui inspirait la terreur dans le coeur de l’ennemi ;

Le drapeau, celui de sa patrie et de la tienne, était le symbole de son escadron ;

Les côtes françaises et américaine, aux couleurs de ton école symbolisent son ultime aventure ;

L’ensemble repose sur un fond blanc pareil à son célèbre avion.

Baptême de la 54e promotion de l’ÉMIA - Promotion Lieutenant Nungesser
Repost 0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 10:55
photo ESCC-DIRCOM

photo ESCC-DIRCOM

 

19/06/2015 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Le vendredi 12 juin 2015, s’est tenue aux ESCC une cérémonie de remise de galons et d’adoubement des élèves-officiers sous-contrat des filières spécialistes et pilotes.

 

Rassemblés sur la cour Rivoli sous les yeux de leurs familles et amis, ces jeunes officiers ont reçu des mains de leur parrain leurs premiers galons d’officier. Ensuite, et conformément à la tradition, ils ont été adoubés, symbolisant ainsi leur entrée dans la grande fraternité d’armes du corps des officiers. Ils vont désormais rejoindre leurs affectations afin de parachever leur formation puis servir dans la spécialité qu’ils ont choisie.

Les officiers sous-contrat sont formés au sein du 4e  bataillon de l’école spéciale militaire. Au même titre que leurs camarades issus de l’école militaire interarmes ou de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr, les officiers sous-contrat ont vocation à participer à l’encadrement des formations, à occuper des emplois et exercer des responsabilités au sein de l’environnement des forces et de participer aux missions de l’aviation légère de l’armée de Terre en qualité de pilotes d’hélicoptère. L’armée de Terre propose ainsi un ensemble diversifié d’expériences professionnelles et de parcours aux jeunes bacheliers et diplômés de l’enseignement supérieur, les ESCC en assurant la formation initiale. La cérémonie de remise de galons marque le terme de celle-ci.

 

Repost 0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 10:55
Le Triomphe des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan 2015 : tout ce qu'il faut savoir

 

09/06/2015  ESCC

 

Le Triomphe des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, est une manifestation traditionnelle qui trouve son origine dans une visite du duc d'Orléans à Saint-Cyr, le 27 juillet 1834.

Aujourd'hui, il clôt les cycles de scolarité des élèves en dernière année (ESM1, EMIA1 ) tout en associant les autres recrutements. Lors de la cérémonie les nouvelles promotions (ESM3 et EMIA2) reçoivent solennellement leur nom de baptême.
C'est également une fête commune à l'ensemble des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (élèves, personnels civils et militaires du cadre) consolidant le lien armée-nation et qui engage la participation et les moyens de toutes les écoles et de nombreux extérieurs.

 

Le prochain Triomphe des Écoles se déroulera le samedi 25 juillet 2015.

 

Pour pouvoir assister aux activités du Triomphe, il est impératif de s'inscrire individuellement. Cette inscription génèrera une autorisation d'accès individuelle (pour les enfants à partir de 5 ans) qu'il faudra imprimer et présenter à votre arrivée aux points de contrôle.

 

Pour vous inscrire:  Formulaire d'inscription

Pour réserver: Bulletin de renseignements et bon de réservation Triomphe 2015.pdf 2,29 MB

Renseignements :

Bureau Organisation Triomphe

Tél : 02 97 70 72 57

Email : triomphestcyr@gmail.com

 

Repost 0
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 11:55
 6 juin : des Saint-Cyriens sautent aux côtés des alliés !

 

10.06.2015 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan ont participé aux traditionnelles cérémonies de commémoration de l’opération Overlord : 9 élèves-officiers, accompagnés d’un officier, du 2ème bataillon de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr ont en effet sauté, avec les alliés, dans la région de Sainte-Mère Église le dimanche 7 juin 2015, revivant cette page glorieuse de l’histoire militaire contemporaine qui a probablement changé le cours de la guerre.

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 11:35
Visite d'une délégation japonaise - 30 mars 2015 photo DIRCOM ESCC

Visite d'une délégation japonaise - 30 mars 2015 photo DIRCOM ESCC

 

10/04/2015 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Monsieur Yasuhisa ISHIZUKA, directeur adjoint de la National Defense Academy (NDA) du Japon, accompagné du colonel Hideki OKUBO, cadre professeur à la NDA, du capitaine de corvette Takumi SATO, attaché de défense adjoint et d’un interprète, ont effectué une visite aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan le lundi 30 mars 2015.

 

La première raison de cette visite était le souhait des membres de la délégation d’exprimer leur gratitude pour le programme d’échanges entre les deux écoles (présence d’officiers-élèves à la NDA au S 5, stage de recherche effectué par des officiers de la NDA au CREC).

 

La deuxième raison était de pouvoir étudier de manière approfondie les pistes de collaboration dans le domaine de la cyber défense, cyber sécurité. Les premières mesures ont d’ores et déjà été validées. M. Danet (enseignant-chercheur du CREC) participera à un séminaire en juin au Japon. Des enseignants Japonais donneront des cours en octobre dans le cadre du Mastère spécialisé en gestion des crises cyber.

 

D’autres thèmes font l’objet de recherches similaires dans les 2 académies (les blessures invisibles, les mutations de la conflictualité, etc.). 

 

Monsieur ISHIZUKA a fait part de sa très grande satisfaction à l'issue de cette visite et de son souhait de voir se poursuivre avec Saint-Cyr la coopération déjà engagée dans plusieurs domaines.

Repost 0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 16:55
Un colloque sur "le soldat augmenté", le 8 juin à l'Ecole militaire


16.04.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le pôle Action globale et forces terrestres du Centre de Recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan organise, le lundi 8 juin, de 9h à 17h30,à l’École Militaire à Paris, un colloque introductif intitulé "Le soldat augmenté. L’amélioration des capacités humaines, perspective de la recherche scientifique et technique", dans le cadre d’un nouveau programme de recherche sur "Le soldat augmenté". 

 

Ce colloque veut lancer une réflexion exploratoire destinée à faire émerger les grands enjeux que posent les possibles augmentations des capacités physiques et cognitives du soldat de demain, et à faire émerger les questions majeures qu’elles posent à l’institution militaire. Pour lire le programme, cliquer ici.

 

Pratique:
Inscription obligatoire: 02 90 40 40 04/06 09 60 47 86, ou gerard.de-boisboissel@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr  
Pièce d’identité obligatoire à l’entrée
Frais : 15€ personnel de la Défense et étudiants, 20€ pour les autres

Repost 0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 10:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

07/04/2015 armée de Terre

 

Le général d’armée Jean-Pierre BOSSER, chef d’Etat-major de l’armée de Terre (CEMAT) s’est rendu  aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan afin de présenter le nouveau modèle de l’armée de Terre aux élèves officiers et cadres des écoles. Sa rencontre en images.

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 17:55
 6e  édition du Festival Internationale du Livre Militaire - 24-25 Juillet 2015

 

source ESCC

 

La 6e  édition du Festival Internationale du Livre Militaire, parrainée par le journaliste Thierry OBERLÉ, aura lieu les vendredi 24 et samedi 25 juillet 2015 aux Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

 

Le festival rassemble pendant 2 jours des auteurs et des maisons d’édition dans une librairie spécialisée de 850 m2 , autour de la culture de Défense sur des thèmes aussi variés que l’histoire, la stratégie, les conflits contemporains, la jeunesse, la BD…

En ces années marquées par le centenaire de la Première Guerre mondiale, l’actualité littéraire est très riche. Le festival 2015 se veut être un lien entre cette actualité et le grand public.

La diversité des participants, les dédicaces, les conférences-débats, les expositions photos, les films, contribuent à faire de ce rendez-vous un grand moment culturel.

A venir découvrir en famille !

L’accès est gratuit et le chapiteau se situe à proximité du Marchfeld.

 

 

 

 

Retrouvez les dernières informations du FILM sur sa page Facebook >>  

Repost 0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 12:55
Forum de la Cybersécurité

 

26 janv. 2015 Armée de Terre

 

Les 20 et 21 janvier a eu lieu le forum international de la Cybersécurité au grand palais de Lille.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:55
Journée d'études : Cas pratiques juridiques dans le Cyberespace

 

12/01/2015 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Le mardi 3 février 2015, le Centre de Recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, dans le cadre des activités de la Chaire de Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr - Sogeti - Thales, organise une journée d'études consacrée à des cas pratiques juridiques dans le Cyberespace.

 

Présentation :

Si les effets dévastateurs que les Cyberattaques peuvent faire peser sur nos systèmes d’information commencent à être appréhendés, tout comme les catastrophes au niveau national ou international que ces dernières peuvent engendrer, force est de constater qu’une certaine impression de flou semble régner sur le cadre juridique à appliquer en de telles circonstances, et sur l’arsenal juridique existant à notre disposition. Alors même que les frontières nationales du Cyberespace sont parfois imprécises, faut-il en rester aux lois nationales ? Lesquelles sont à appliquer ? A partir de quels faits juridiques ou seuils de gravité les lois internationales entrent-elles en vigueur ?

Rebondissant sur la prochaine publication des décrets d’application de la Loi de Programmation Militaire (LPM) relatifs aux obligation imposées aux OIV, et aux sanctions applicables en cas de non-respect, la chaire Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr - Sogeti - Thales propose une approche novatrice, avec un exercice d’expertise juridique appliqué à trois scénarios fictifs mais réalistes, couvrant un large panel des risques et menaces Cyber, tant sur le plan local, national ou international.

 

•   Une attaque de grande ampleur sur un OIV, avec des dégâts matériels et humains considérables.

•   Une attaque sur une entreprise de taille moyenne doublée d’une attaque sur une collectivité territoriale.

•   Une attaque d’un État souverain par un autre État.

 

Quelle qualification de ces attaques dans ces trois scénarios, quel cadre juridique, quelles règles de droit et lois nationales et internationales s’appliquent ?

A la conjonction des questions de Défense et de Sécurité, la chaire vous propose donc un exercice de recherche appliquée, avec des tribunaux simulés pour la circonstance, des plaidoiries, expertises et jugements, mais aussi un exercice interactif, le public ayant la possibilité de poser des questions avant les délibérés et le jugement final.

Cette journée d’études est ouverte à tous, principalement aux entreprises et aux experts juridiques, mais aussi aux Écoles intéressées par les questions de sécurité et par l’application du Droit existant en cas de cyberattaques.

 

Programme-Journee Etudes-Cas pratique juridique dans le Cyberespace-3fevrier2015.pdf 1,20 MB

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:55
Dans les pas des aînés

 

06/01/2015 Erwan Bourceret - Armée de Terre

 

Les dernières promotions d’élèves officiers et sous-officiers de l’année 2014 ont été baptisées du nom de leur parrain, le 4 décembre aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan pour l’une et le 28 novembre à l’École nationale des sous-officiers d’active, pour l’autre.

 

Cette tradition qui symbolise l’engagement au service de la France, marque le début de la vie active au sein de l’armée. Afin que tous aient un exemple à suivre, chaque promotion a choisi un parrain. En l’occurrence le chef de bataillon Raymond Dronne pour les élèves officiers du 4ebataillon de Saint-Cyr, et l’adjudant-chef Leblanc pour les élèves sous-officiers de Saint-Maixent. En les prenant pour guides, les futurs cadres de l’armée de Terre deviendront à leur tour des meneurs d’hommes, inspirés des valeurs morales de leurs aînés.

Repost 0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 11:55
Les élèves-officiers du 4e bataillon s’aguerrissent à Penthièvre

 

24/11/2014 ESCC / DIRCOM

 

Dans le cadre de leur formation militaire, les 133 élèves-officiers polytechniciens et ingénieurs de l’armement, ainsi que les 23 élèves-officiers spécialistes de l’ESM ont effectué un séjour au centre d’entrainement de Penthièvre, en presqu’ile de Quiberon, du 17 au 21 novembre.

 

L’objectif de ce stage est de développer les qualités physiques et morales des élèves-officiers en les plaçant dans des situations inhabituelles qui vont mobiliser leurs capacités à faire face à la difficulté. Il s’agit du point d’orgue de leur formation initiale. Encadrés par les cadres du 4e bataillon, renforcés de spécialistes de la division entrainement physique militaire et sportif, ils ont été soumis à un programme extrêmement dense : pistes d’audace, activités nautiques, marches commando ou coups de main nocturnes, préalable au raid final de trois jours qui leur a permis de restituer les savoir-faire particuliers acquis pendant ce stage.

 

Repost 0
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:55
Inauguration de la chaire Éthique de la décision

 

27/11/2014 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

La chaire Éthique de la décision, fruit d’un partenariat entre les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, la Banque Française Mutualiste et la Fondation Saint-Cyr, a été inaugurée le lundi 24 novembre 2014.

 

Une conférence inaugurale a été prononcée à cette occasion par le professeur George Lucas sur le thème "Quelle éthique pour les décideurs ?"

Dans son livre L’éthique des décideurs(1) , le professeur Henri Hude affirme que l’expérience militaire de la prise de décision serait un antidote à la perte de référence de la société et un cadre approprié pour la prise de décision éthique dans les politiques publiques. Les décisions militaires, comme celles de politiques publiques, sont prises en fonction de la sécurité et du bien-être général de la population. Considérant l’intérêt commun et les décisions rapportant le plus grand bénéfice possible tout en affectant le moins possible les populations, les leaders militaires essaient de protéger leurs citoyens en minimisant la blessure et la perte de vie. Cela peut s’étendre au monde civil et notamment en entreprise ou en économie.

Ce cadre de référence est particulièrement significatif dans l’environnement technologique que nous connaissons aujourd’hui car la robotisation du champ de bataille et les cybermenaces sont autant de nouvelles sources de dilemmes moraux tant pour le secteur militaire que civil. Ces deux mondes ont ainsi tout intérêt à échanger et à s’inspirer des bonnes pratiques de chacun.

Le professeur George Lucas a mis en lumière certains principes militaires ne reposant pas entièrement sur les conséquences mais qui définit des stratégies acceptables par lesquelles des conséquences désirables pourront être atteintes (victoire dans la guerre, prospérité économique, sécurité publique). Il s’agit du principe de consentement éclairé. Ce principe kantien(2)  dispose que personne ne peut être partisan ou participant d’une stratégie qui l’affecterait sans l’avoir appréhendée au préalable et que la personne doit avoir librement choisi d’y participer. George Lucas pense que  ce principe généralement utilisé en médecine et dans la recherche expérimentale peut être généralisé et servir de base à une morale universelle qui respecte tout autant le bien être que la liberté démocratique ou les droits fondamentaux de l’Homme, soumis à la prise de décision d’un leader militaire, politique ou économique. Le principe de consentement éclairé constitue l’essence même de la morale. Dans la guerre comme dans l’économie ou l’entreprise, il existe un ensemble de règles –écrites ou non- qui régissent l’attitude et le comportement admis. Respecter ces règles, c’est se comporter avec éthique.

 

(1) Hude Henri, L’ éthique des décideurs, Paris, 2004

(2) Kant Emmanuel, Fondements de la métaphysique des mœurs, 1785

Inauguration de la chaire Éthique de la décisionInauguration de la chaire Éthique de la décision
Repost 0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 08:55
photos ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL et Adc Alain CARLO

photos ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL et Adc Alain CARLO

 

27/11/2014 Armée de Terre

 

La cérémonie de remise des sabres et casoars, présidée par le général d’armée Jean-Pierre Bosser chef d’état-major de l’armée de Terre, s’est tenue aux ESCC le samedi 15 novembre 2014.

 

Rassemblés sur la cour Rivoli, les élèves-officiers du 3e  bataillon de l’ESM, de la section des officiers sur titre du 1er  bataillon, et de la 2e  brigade de l’EMIA ont successivement reçus des mains de leurs parrains, pour les uns le shako orné du casoar, pour les autres le sabre d’officier, symbolisant ainsi leur entrée dans le corps des officiers.
S’adressant à eux, le général Bosser a d’abord rappelé l’exigence qui devait être la leur : « Sachez  honorer le sillon que vos anciens ont tracé. Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan suscitent l’admiration du monde entier  », a-t-il notamment déclaré.

 

C’est ensuite dans un silence recueilli et impressionnant pour les familles présentes que les bazars(1)  du 3e  bataillon ont écouté, genou à terre, le père-système(2)  du 2e  bataillon leur rappeler les vertus cardinales du Saint-Cyrien. Ses mots résonnent entre les murs de cette place emblématique, rajoutant encore à la solennité de l’instant que même la pluie, pourtant menaçante mais s’abstenant de tomber, n’a pas voulu troubler. La remise du casoar qui suit symbolise alors, pour les jeunes élèves-officiers, leur accueil par leurs ainés dans la communauté Saint-Cyrienne et leur adhésion aux valeurs qu’elle porte. Au commandement(3) , les jeunes élèves-officiers désormais coiffés du casoar se sont levés comme un seul homme. Juste le temps d’évoquer La Gloire(4)  puis  d’entonner La galette(5) , et voici les cadets de la 2e  brigade de l’EMIA qui s’avancent ; aussitôt adoubés par leur parrain dans une gestuelle toute médiévale qui renvoie à la tradition chevaleresque : c’est en effet par ce geste, frappant du plat de l’épée les deux épaules, que le chevalier accueillait celui qui aspirait à le devenir dans la fraternité des hommes d’armes. Et c’est plus sûr d’eux(6)  qu’une fois adoubés, les cadets de l’EMIA entonnèrent d’une seule voix La prière , leur chant de tradition, qui figea d’émotion le public par son intensité.

 

Saint-Cyriens et cadets de l’EMIA ont enfin magnifiquement clôturé cette cérémonie en défilant chacun sur le chant de marche de son école(7)  déclenchant des tonnerres d’applaudissements avant de rejoindre leurs proches pour partager avec eux leur fierté et leur joie.

-------------

(1)  Le terme bazars désigne les élèves de première année. Il provient du bâtiment Novi Bazar dans lequel ces élèves étaient logés au lycée militaire de Saint-Cyr l’École.

(2)  Le Père Système, anciennement le dernier reçu au concours d’entrée et délégué de sa promotion, est aujourd’hui l’élève choisi par ses condisciples pour être le représentant de la promotion et en être le « Président à vie ».

(3)  « Debout, les hommes » : formule rituelle et traditionnelle qui suit immédiatement la remise du casoar.

(4)  La Gloire  est le poème de tradition de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr. Il livre une explication romantique de la teinte rouge des plumes de casoar ornant le shako : un saint-cyrien mourant mit le plumet, alors s’un blanc immaculé, sur sa blessure pour lui donner le baptême du sang.

(5)  La galette est le chant de tradition de l’école spéciale militaire. Créé par la promotion d’Isly (1843-1845), il se voulait un chant de protestation contre la suppression par le commandement de la contre-épaulette, dite « galette », que portaient les élèves moyennement classés. Il est depuis devenu l’hymne de Saint-Cyr.

(6)  Référence à La Prière, chant de tradition de l’EMIA,  et à ses paroles « pour que je sois sûr de moi … »

(7)  Le chant de marche de l’ESM est Les Casos , celui de l’EMIA est Sari Mares .

 

  

Voir la vidéo de la cérémonie >>

 

Retrouvez une sélection de photos de la cérémonie des sabres et casoars 2014 >>

photos ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL et Adc Alain CARLOphotos ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL et Adc Alain CARLO
photos ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL et Adc Alain CARLO

photos ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL et Adc Alain CARLO

Repost 0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 09:55
Le 4e bataillon présenté au drapeau

 

24/10/2014 Victor POULAIN - Armée de Terre

 

Le 21 octobre, les élèves-officiers polytechniciens et sous contrat du 4e bataillon ont eu l’honneur d’être présentés au drapeau de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr au cours d’une cérémonie clôturant leur premier mois de formation.

 

Cette cérémonie, qui se tenait dans la cour Rivoli des écoles de Saint-Cyr Cöetquidan, a commencé par une veillée au musée du souvenir et s’est poursuivie par une prise d’arme. Commandé par le lieutenant-colonel Antoine, le 4e bataillon est constitué de 203 élèves-officiers, dont 133 polytechniciens et 64 officiers sous contrat incorporés il y a un peu plus d’un mois. Poursuivant leur apprentissage tactique du niveau chef de groupe, les élèves-officiers du 4e bataillon vont maintenant préparer le baptême de leur promotion, prévu le 4 décembre prochain.

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 15:56
DEFNET 2014, mode d’emploi (2/3)

 

10 oct. 2014 Ministère de la Défense

 

Quatre jours d’exercices, une cellule animation, une cellule de crise, trois groupes d’intervention rapide… L’exercice interarmées DEFNET 2014 a mobilisé une soixantaine de participants. Découverte des principaux acteurs incontournables de la cyberdéfense.

Interview de Stéphane Taillat, chercheur au Centre de recherche des écoles de Coëtquidan et enseignant en Relations internationales et stratégies. Pendant l’exercice, il a été chargé de la planification au sein de la cellule de crise.

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 05:55
 photo ESCC DIRCOM Major H.KERAVAL

photo ESCC DIRCOM Major H.KERAVAL

 

06/10/2014 M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

 

Allocution aux Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan sur l’exercice DEFNET 2014, à Coëtquidan, le lundi 6 octobre 2014

 

– Seul le prononcé fait foi –

 

Monsieur le président,

Amiral,

Mon général,

Mesdames et Messieurs,

 

Je suis très heureux d’être avec vous, ici à l’école de Saint-Cyr Coëtquidan, pour la deuxième partie de cette journée autour de la thématique « cyber ».

 

Vous venez de terminer l’exercice DEFNET et ce que vous m’en avez montré me permet de dire que c’est un grand succès. Je vais y revenir, mais je voudrais en commençant féliciter tous ceux qui, depuis de nombreuses semaines, ont œuvré à sa réussite. Je salue en particulier, très chaleureusement, le président de Défense Conseil International, Jean-Michel Palagos, que j’ai bien connu sous une autre casquette. Il n’a pas hésité à se lancer dans l’aventure, avec l’état-major des armées et la direction générale de l’armement, pour penser à trois cet exercice, avec bien sûr l’amiral Arnaud Coustilliere et l’ingénieur Frédéric Vallette, chefs d’orchestre de ces travaux, et toutes leurs équipes.

 

Coëtquidan, creuset historique de la formation au combat, était le lieu idéal pour parler entrainement et formation. Avec DEFNET2014, Coëtquidan conforte sa place de pilier du pôle d’excellence cyber, pour les entraînements opérationnels de grande ampleur et la gestion de crise, montrant ainsi toute sa capacité d’adaptation et d’ouverture vers le futur. J’ai déjà visité deux des autres piliers de ce pôle d’excellence : l’école des transmissions pour la formation technique – j’y avais d’ailleurs annoncé le lancement du pacte défense cyber –, et la DGA/MI à Bruz, où j’ai posé la première pierre du bâtiment cyber qui accueillera les 250 personnes dont j’ai souhaité le recrutement.

 

J’ai dit ce matin à quel point la région Bretagne est aujourd’hui le creuset technologique et industriel de la cyberdéfense en France. C’est le constat que je fais, à chacune de mes visites, notamment en entreprise. Mais je voudrais profiter du cadre dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui pour y ajouter la dimension opérationnelle.

 

Outre Saint-Cyr Coëtquidan, qui assurera les entrainements et les mises en situation, le quartier de La Maltière à Rennes verra très prochainement l’implantation de 200 militaires spécialistes, au sein de deux unités combattantes : le CALID Bretagne et une compagnie de combat cyber électronique. Elles y retrouveront la 65e compagnie de guerre électronique, dont quelques éléments nous ont présenté leur matériel tout à l’heure. J’en profite pour remercier les groupes d’intervention du CALID  Paris, et les représentants de la marine, pour leurs démonstrations particulièrement réussies.

 

J’ajoute que le commando Kieffer venu de Lorient, si j’ose dire en voisin, a lui aussi toute sa place au sein de ce pôle, comme il nous l’a exposé à travers ses systèmes d’information dédiés aux forces spéciales.

 

A tous, j’adresse donc mes remerciements pour les présentations qui ont été faites. Elles éclairent et donnent vie à ce domaine par définition virtuel, dans un flou qui est parfois volontairement entretenu. On constate que l’homme y a toute sa place, car c’est lui qui au bout du compte fera la différence, par sa détermination, sa force morale, sa mobilité, mais aussi sa formation et l’entrainement qu’il aura reçu. Autant de valeur et de compétences que je sais portées et enseignées ici.

 

Tout au long de la journée, nous avons pris conscience à quel point la menace est réelle. De fait, au quotidien, nous constatons que l’espace numérique est devenu une zone de confrontations dont les acteurs sont extrêmement divers, souvent masqués, allant des États aux groupes d’activistes, en passant par les terroristes aux buts les plus barbares.

 

Il faut donc entraîner nos forces armées. Il faut apprendre à opérer dans un contexte de menace informatique, où nous pourrions perdre des systèmes importants au cours d’une action. Je parle ici devant des experts, mais imaginez simplement un calculateur de tir qui tombe en panne au moment de riposter à un raid d’avions adverses, ou bien la propulsion d’un navire qui ne répondrait plus. Nos forces armées doivent appréhender cette nouvelle donne. Elles doivent – vous devez – vous approprier ce nouvel espace de conflictualité, à la fois pour vous défendre, mais aussi pour y opérer en soutien à nos opérations.

 

Pour le dire en un mot, le combat numérique doit être mis au service des opérations militaires.

 

Comme DGA/MI l’illustrait parfaitement ce matin, la cyberdéfense repose sur une expertise technologique de très haut niveau dont le caractère souverain est total. Mais elle demande plus encore des combattants qualifiés et entraînés, pour affronter des organisations de tout type, aux motivations très variables, qui sont déterminées à atteindre leurs objectifs en exploitant nos faiblesses. Leur but est de pénétrer nos systèmes, de s’y cacher tout en agissant contre nous (vols de données, manipulation des données, sabotage). Leur objectif est également de mentir à grande échelle, en nous touchant au plus profond de nos sociétés. Notre ambition, notre devoir, est de les détecter et de les repousser, de les démasquer, de les traquer, de les neutraliser. C’est donc bien un combat qui, comme tous les autres aujourd’hui, mêle haute technologie, mobilité intellectuelle et force morale.

 

La formation des hommes tient dans ce contexte une place essentielle. J’ai eu plaisir de voir les efforts considérables qui ont été réalisés en commun par tous les acteurs du sujet. Ces efforts se concrétisent par des actions à court terme à l’école des transmissions, avec en quelques mois la révision de nombreux cursus, avec une multiplication importante des volumes horaires et de capacités. Ils se voient également dans les unités et services de ressources humaines qui envoient les personnels se former, afin de tenir les postes dont j’ai demandé la création dans les armées, 180 pour 2014 et 2015.

 

Mais je pense aussi à la mise sur pied en moins d’un an de ce mastère, qui n’a pas d’équivalent. Il va donc ouvrir en septembre 2015. Il mêle à la fois conduite des opérations, gestion de crise, doctrine, cadre juridique et éthique, avec un rôle décisif des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et de leurs centres de recherche. Il repose sur un solide socle technique, qui est à la pointe de l’expertise nationale grâce à la collaboration avec DGA/MI. Je crois pouvoir dire que seul le ministère de la défense peut déployer un tel spectre de compétences au profit de la posture nationale de sécurité.

 

C’est bien dans ce cadre global de montée en puissance rapide de la cyber au sein du ministère, que l’exercice DEFNET 2014 prend place.

 

Cet exercice est novateur à plus d’un titre.

 

D’un point de vue opérationnel d’abord. C’est au sein des armées le premier exercice à jouer, de manière coordonnée, le déploiement de trois groupes d’intervention rapide cyber et l’activation d’une cellule de crise.

 

DEFNET 2014 a pour objectif d’entraîner ces éléments, et d’expérimenter un modèle d’exercice qui soit reproductible dans le cadre des futures formations prévues par le Pacte « Défense cyber ». Une cinquantaine de personnes ont participé à cet exercice comme joueurs ou dans l’environnement de celui-ci. Les participants viennent de l’état-major des armées, du centre d’analyse en lutte informatique défensive, des armées, de la direction générale de l’armement, de la DIRISI et de partenaires du secteur privé.

 

DEFNET 2014 simule un réseau civil et deux réseaux militaires dans lesquels sont injectés des logiciels malveillants, des malwares. Ces réseaux ont fait l’objet d’attaques élaborées visant à perturber le fonctionnement du système. Une quarantaine d’acteurs ont été ainsi simulés : États étrangers fictifs, agence de cyberdéfense, cellules du centre de planification et de conduite des opérations, services et directions du ministère, médias, entreprises, parmi d’autres. Plus d’une centaine de documents d’animation ont été générés et ont été complétés durant l’exercice selon le besoin.

 

Cet exercice est également novateur, car il témoigne des relations que nous avons tissées avec nos partenaires du secteur privé et industriel, puisque nous l’avons bâti en association avec DCI et deux PME (Intrinsec et Acyan), que je remercie à nouveau. Cet exercice sera proposé ultérieurement à nos partenaires étrangers dans le cadre de la formation.

 

Il marque ainsi le début d’un processus de préparation opérationnelle nouveau. DEFNET 2014 sera suivi par DEFNET 2015 en mars, plus ambitieux et synchronisé avec PIRATNET 2015, l’exercice gouvernemental du SGDSN conduit par l’ANSSI.

 

Ce premier exercice s’inscrit dans la dynamique du Pôle d’excellence cyber en région Bretagne. Il confirme la place de Coëtquidan comme zone d’entraînement interarmées. Ce pôle prend vie, à peine 6 mois après l’annonce de sa création. J’en suis particulièrement fier et je félicite une nouvelle fois tous ceux qui œuvrent à sa réussite au sein de mon ministère, en collaboration étroite avec les acteurs régionaux et industriels.

 

Ma détermination est totale pour faire de la cyberdéfense l’un des capacités majeures de notre posture de sécurité. Pour y parvenir, j’ai toute confiance dans les actions que nous avons engagées, et l’excellence des hommes et des femmes de la Défense qui ont la charge de les porter.

Allocution du ministre de la Défense aux Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan - Exercice DEFNET 2014
Repost 0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 19:55
DEFNET 2014 : un exercice fondateur  (video)

 

8 oct. 2014 Armée de Terre

 

Du 30 septembre au 3 octobre s’est déroulé l’exercice interarmées de cyberdéfense DEFNET 2014 sur le site des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Cet exercice regroupant une soixantaine d’experts de la cyberdéfense a permis de valider des procédures opérationnelles dans l’emploi des groupes d’intervention rapide et d’apporter des évolutions dans le format actuel de la formation et de l’instruction cyber. La chaîne de commandement opérationnel dédié à la cyberdéfense se situe à l’état-major des armées

Repost 0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 07:57
DEFNET 2014 : une réussite saluée par le ministre de la défense

DEFNET 2014 : une réussite saluée par le ministre de la défense - 6 octobre 2014 photo ESCC DIRCOM Major H.KERAVAL

 

07/10/2014 Les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

 

Monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, s’est rendu aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan lundi 6 octobre pour clôturer l’exercice de cyberdéfense DEFNET.

 

Placé sous le commandement de l’état-major des armées, l’exercice DEFNET 2014 s’est tenu du 30 septembre au 3 octobre 2014 aux ESCC. Il s’agit du premier exercice global de la chaîne cyberdéfense des armées, simulant une attaque des systèmes informatiques de notre pays et qui déploie des groupes d’intervention rapide et une cellule de crise.

 

DEFNET 2014 : une réussite saluée par le ministre de la défense

 

A l’occasion de sa visite, monsieur Le Drian a rencontré les militaires ayant participé à cet exercice et s’est entretenu avec les spécialistes cyber sur des ateliers présentant quelques équipements déployés en opérations.

Il a rappelé le rôle essentiel que jouent les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan au sein du pôle d’excellence de cyberdéfense breton avec notamment la création en 2015 du mastère spécialisé en cyberdéfense.

 

Voir le reportage photos de la visite du ministre >>

Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 12:56
DEFNET 2014 : un exercice fondateur

 

07/10/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Du 30 septembre au 3 octobre 2014 s’est déroulé l’exercice interarmées de cyberdéfense DEFNET 2014 sur le site des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan regroupant une soixantaine d’experts de la cyberdéfense.

 

Les objectifs de DEFNET 2014 ont été pleinement remplis. En effet, DEFNET 2014 a permis de valider des procédures opérationnelles dans l'emploi des groupes d’intervention rapide (GIR). Il a aussi permis d’apporter des évolutions dans le format actuel de la formation et de l'instruction cyber. Les premiers enseignements portent sur l’évolution des prochains exercices, dans le cadre, notamment, du prochain DEFNET dont les grandes lignes ont pu être définies.

 

Joueurs, animateurs et observateurs provenant des armées, de plusieurs organismes du ministère de la Défense et d’entreprise partenaires, ont œuvré ensemble durant 4 jours, contribuant ainsi à renforcer les liens au sein de la communauté de cyberdéfense.

 

Les différentes entités au sein de l’exercice ont pu progresser dans leur domaine respectif :

    La cellule de crise s’est entraînée au partage de l’information et à la conduite des actions défensives de cyberdéfense au profit d’un déploiement opérationnel et d’une entreprise de défense.

    Les membres des trois GIR (Terre, Air, DIRISI/Marine), ont développé leur capacité à intervenir ensemble dans un environnement complexe en vue de renforcer les capacités permanentes d’intervention du CALID, prouvant ainsi que cette disposition était pertinente.

 

Le développement d’une plate-forme avec les entreprises privées partenaires a permis de simuler des environnements complexes et, aux GIR, de mener des investigations techniques en profondeur dans les réseaux. Cela a ainsi augmenté le réalisme de l’instruction.

 

Une étape clé a ainsi été franchie lors de cet exercice riche d'enseignements qui pourrait également être répliqué au sein des grandes entreprises stratégiques, les « opérateurs d’intérêt vitaux » et être exporté auprès de pays alliés.

 

Le 6 octobre, Monsieur Le Drian, Ministre de la Défense, s’est rendu aux Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan afin de se faire présenter le premier bilan du Pacte Cyberdéfense lancé il y a près de 6 mois, et de l’exercice DEFNET 2014. Il a ainsi pu constater de façon très concrète les avancées notables réalisées.

 

Cette "manœuvre" cyber d'un nouveau type a constitué un entraînement fondateur pour la chaîne de cyberdéfense. DEFNET 2015, prochain entraînement interarmées, est prévu en mars 2015.

DEFNET 2014 : un exercice fondateur
DEFNET 2014 : un exercice fondateur
DEFNET 2014 : un exercice fondateur
Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories