Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 08:50
Réflexions Tactiques 31 - L'armée de Terre française et l'Europe de la défense


12/02/2015  - CDEF

 

Date de publication : janvier 2015. Aujourd'hui, la relance pragmatique de l'Europe de la défense fait partie des ambitions françaises définies dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, ambition complémentaire de son engagement dans l'Alliance atlantique.

 

L'armée de Terre française et l'Europe de la défense (format pdf, 21 MB).

Partager cet article

Repost0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:45
A Somali MAV 5

A Somali MAV 5

 

09 March 2015 by defenceWeb

 

The Italian government has donated 54 vehicles to the Somali National Army as part of efforts to strengthen its ability to combat al Shabaab militants and other security challenges.

 

The vehicles were received by General Dahir Adan, chief of the Somali National Army (SNA) on March 5 at Mogadishu’s port after arriving by ship. Also present at the handover was Colonel Bernardo Mencaraglia, Commander Italian National Support Element (IT-NSE), European Union Training Mission (EUTM) Somalia.

 

Garowe Online reports that the equipment will be used by the armed forces, intelligence service and police. The shipment includes trucks and MAV 5 light armoured vehicles, based on the IVECO 40.10 and capable of carrying six personnel.

 

Mencaraglia said the vehicles were donated in line with previous commitments. For example, in April 2014, Italy delivered 30 vehicles to the Somali Police Corps in the first instalment of materiel donated by the Italian ministry of defence to Somalia’s armed forces.

 

The donations are part of Italy’s commitment to safeguarding peace and stability in Somalia. Italy is strongly committed in the European Union Training Mission in Somalia. After four years in Uganda it redeployed to Mogadishu in 2014. The current strength of 130 personnel represents 11 nations and forms an integral part of the EU Horn of Africa strategic plan, proving a variety of military capabilities for the development of Somali security forces.

 

EUTM Somalia provides military advice to the MoD/Defence General Staff and basic/specialist training to the Somali National Army and as of October 2014 had planned and conducted 18 training courses at Jazeera Training Camp, training almost 1 500 Somalis.

Partager cet article

Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:45
EUTM commander warns of possible failure in Somali army training programme

 

26 February 2015 by Oscar Nkala - defenceWeb

 

The outgoing commander of the European Union Training Mission (EUTM) in Somalia, Brigadier General Massimo Mingiardi, says the mission will fail to achieve its objectives of setting up, training and equiping a professional Somali National Army (SNA) unless the US and European Union make the long term funding commitment needed to achieve the mission's objectives.

 

Addressing reporters at EU headquarters in Brussels last week, Mingiardi said he notes that a lot of work that has been done in training the Somali army over the past few years but there remains a possibility of failure due to a lack of long term commitments from the principal programme funders:

 

"I have been satisfied with the results so far but they are not enough..It would be very naïve to say we could have solved the problems of Somalia in the last year - not after 22 years of civil war.

 

"We are on a good track but the West needs a long-term commitment. Otherwise, or else we will commit the same mistakes made in other parts of Africa or the Middle East," he said.

 

Mingiardi said the training programme faces severe shortages of basic training equipment while the continued absence of proper barracks, military uniforms and central authority in the form of a Ministry of Defence severely hampers the work of the mission and compromises its outcomes.

 

"To provide training without the basic equipment doesn't work. We have to do more. For example, during the last course we administered to 100 soldiers, not one of them received a uniform. They attended the course in civilian clothes and flip-flops!

 

"If we want to see any improvement, the only path before us is to provide them the equipment they need for training as well. We're also trying to help the Somalis rebuild their MoD [Ministry of Defence], but without more money I don't think we can achieve the desired results. One of my first priorities would be to re-build barracks, which would enable the soldiers to better control the armoury," the Italian Army general said.

 

The commander wants the EUR2.5 million pledged to the EUTM this year to be used for the acquisition of non-lethal military supplies such as camouflage uniforms and the construction of barracks and other cantonments.

 

He said this will improve the morale and basic living standards of the newly trained soldiers. The EUTM was set up in 2011 to support the rebuilding of a Somali army after the installation of a new UN-backed government in Mogadishu.

 

The programme was initially run from Uganda but was transfered to Mogadishu with the stabilisation of the military/security situation in late 2013. More than 250 Somali soldiers, including special forces elements, have been trained by the programme which ends next year.

Partager cet article

Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 18:45
photo EMA

photo EMA

 

25/02/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 11 au 24 janvier 2015, dans le cadre de la mission « European Union Training Mission » (EUTM), un détachement de l’unité de coopération régionale des éléments français au Sénégal (EFS) composé de dix formateurs, s’est rendu à Koulikoro à proximité de Bamako au Mali, pour mener une action de formation à la conduite tactique au profit des forces armées maliennes.

 

Au sein de la mission EUTM, composée de 21 nations européennes et visant à soutenir la formation des forces maliennes, le détachement des EFS a participé à la montée en puissance du sixième groupe tactique interarmes (GTIA) malien en vue de sa projection dans le Nord du pays.

 

Le personnel des EFS a ainsi instruit 34 soldats maliens à la conduite tactique. Les conducteurs ont suivi des instructions de base sur l’entretien de 1eréchelon, le guidage, la réaction lors de crevaisons et sur l’école de rame. Ils ont également participé à des séances de conduite renforcée en tout chemin, tout terrain et plus particulièrement sur sable le long du fleuve Niger, pour s’exercer au désensablement de véhicules en milieu hostile.

 

Les échanges entre militaires français et maliens ont été très enrichissants, et la formation s’est achevée par la traditionnelle remise d’attestation de stage. Le détachement a aussi été félicité par le colonel Rivière, commandant la training task force de Koulikoro.

 

Depuis 2011, les EFS constituent un « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale » en Afrique de l’Ouest. A ce titre, ils conduisent des actions bilatérales et régionales de coopération militaire opérationnelle visant à accompagner les État africains dans le renforcement de leur capacité de maintien de la paix. Les EFS ont par ailleurs la capacité d’accueillir, de soutenir, et de commander une force projetée, comme cela a été le cas lors du lancement de l’opération Serval en 2013.

EFS : Formation à la conduite tactique du GTIA 6 malien à l’EUTM de Koulikouro
EFS : Formation à la conduite tactique du GTIA 6 malien à l’EUTM de Koulikouro

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 17:45
Cérémonie de fin de formation du Cours des futurs commandants d’unité

 

15 novembre 2014 par mhq pao – EUTM Mali

 

La cérémonie de fin de formation du Cours des futurs commandants d’unité a eu lieu le 13 novembre 2014 à Koulikoro.

 

Après avoir commencé il y a 11 semaines, la formation des officiers maliens s’est déroulée de telle sorte que ce projet – pilote pour l’EUTM  Mali peut être considéré comme pleinement réussi. Tous les stagiaires ont été jugés aptes à commander une unité. La formation et l’évaluation ont été effectuées par les instructeurs européens, secondés par une douzaine d’instructeurs maliens. Tous, formateurs et stagiaires, ont été félicités pour leur très bon état d’esprit, leur assiduité et leur comportement.

 

Pendant la cérémonie, les officiers maliens ont reçu un diplôme qui sanctionne les compétences acquises.

Cérémonie de fin de formation du Cours des futurs commandants d’unitéCérémonie de fin de formation du Cours des futurs commandants d’unité

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 13:50
Discours du commandant de la Training Task Force

Discours du commandant de la Training Task Force

 

Nov. 15, 2014 by mhq pao – EUTM Mali

 

The final ceremony of the Coy Commanders Course took place on November 13, 2014 at Koulikoro.

 

After 11 weeks of training, this pilot project for EUTM Mali can be considered a success. All trainees were deemed able to command theirs units. Training and evaluation were conducted by European instructors, assisted by a dozen of Malian instructors. At the end, all trainers and trainees were praised for their engagement, diligence and behavior.

 

During the ceremony, the Malian graduating officers received theirs diplomas.

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 08:45
Lt Col Farmer is the medical planner for the EU Military Training Mission in Mali (EUTM Mali).

Lt Col Farmer is the medical planner for the EU Military Training Mission in Mali (EUTM Mali).

 

Brussels - 21 October, 2014 European Defence Agency

 

Lt Col Alison Farmer was one of 75+ people attending a symposium in Brussels organised by the European Defence Agency (EDA) and EU Military Staff (EUMS) to discuss medical support for EU operations.

 

Lt Col Farmer is the medical planner for the EU Military Training Mission in Mali (EUTM Mali).  She has been a nurse within the British Army for almost 30 years, being deployed to Afghanistan, the Balkans, and a range of other countries.

 

Alison, what does EUTM Mali do and what is your role within it?

The aim of EUTM Mali is to contribute to the training and advice of the Malian Armed Forces (MaAF). The Mission began in February 2013, following the request of the Malian authorities (and UNSCR 2071), to help Malian troops overcome the insurgency in northern Mali.  More than 23 EU Member States have contributed military personnel to the mission to date.

As the Joint Medical Planner for the Mission, I am responsible for all aspects of medical support and advice in the Mission Area. Within my team of 3, we conduct planning to ensure all our medical assets (medical treatment facilities including Ground and Air MEDEVAC), can deliver continuous 24 hour care for EUTM MALI personnel. We also undertake health surveillance of our Population at Risk and health threats from the local environment.

 

What challenges do you face in Mali? What do you need to take into account when formulating medical plans?

The main one is that of logistics; the training of the MaAF takes place at different locations in southern Mali – so we implement a medical plan to mitigate against any possible incident at the sites. Our plan has to be robust to make sure we can medically evacuate a seriously injured casualty from the point of incident to our Role 2 within the 10-1-2 medical planning guidelines. This can be challenging considering the distances that we need to cover, and the infrastructure within Mali. We test all our plans through recces and by monthly medical exercises before the plans are agreed by the Mission Commander.

 

How does your team work? Do you work in separate national teams within the mission?

No, my team is multinational, and medical planning is conducted for the whole of the mission, not for a single nation; so for all French, German, Belgian, Spanish etc.; whichever Member State personnel are part of EUTM MALI.

 

What are the advantages and challenges of this multinational environment?

It’s a great opportunity to share our knowledge and experience with each other.  I see it as overwhelmingly positive; we all have different backgrounds and skills. We may have different approaches to the challenges we face, but our common goal in making the mission a success, gels our methods. Much of that is about information sharing and finding the best way to manage situations.

 

Lastly why are you here at the EU medical symposium? And have you found it a useful experience?

The EUMS medical advisor told me about the symposium. The event and the programme drew my attention, as the topics were broad and varied.  It’s also a great way of meeting those at strategic level and fellow planners from other missions to have a broader understanding of what else is going on.

I’ve really enjoyed the two days and have learnt a lot.  I have spoken to lots of people during the symposium which has opened up new information exchange areas. I’m looking forward to bring the information back and sharing it with my colleagues in EUTM MALI.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 17:45
Barkhane : cérémonie de transfert d’autorité de l’EUTM au Mali

 

27/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 24 octobre 2014, s’est déroulée la cérémonie marquant le transfert d’autorité de la mission de formation de l’Union Européenne au Mali (EUTM Mali– European Union Training Mission in Mali) entre le général français Marc Rudkiewicz et le général espagnol Alfonso Garcia-Vaquero Pradal, à l’Ecole de Maintien de la Paix « Alioune Blondin Béye », à Bamako.

 

Cette cérémonie était marquée par la présence des ministres de la Défense malien, espagnol et français, MM. Bah N’daw, Pedro Morenes Eulate et Jean-Yves Le Drian. Le général Rudkiewicz, commandant la brigade franco-allemande (BFA) dont l’état-major est basé à Mülheim en Allemagne, était à la tête de la mission depuis le 1eravril 2014.

 

Lancée en février 2013, EUTM Mali aide à former et à réorganiser les forces armées maliennes. Elle vise à contribuer à améliorer leurs capacités militaires, dans le but de leur permettre de rétablir l'intégrité territoriale du pays, sous le contrôle des autorités civiles. Son mandat court actuellement jusqu'au 18 mai 2016.

 

La mission compte un effectif de 560 militaires européens répartis entre l’état-major de la mission à Bamako et le camp d'entraînement de Koulikoro. Plus de vingt nations participent à cette mission. Environ 60 militaires français, issus de la 1rebrigade logistique et de la brigade du renseignement, y servent actuellement.

Barkhane : cérémonie de transfert d’autorité de l’EUTM au MaliBarkhane : cérémonie de transfert d’autorité de l’EUTM au Mali

Partager cet article

Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 16:45
Discours du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel-major Bah N’Daw

Discours du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel-major Bah N’Daw

 

14 août 2014 eutmmali.eu

 

Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants a réuni le 1er et 2 août 2014 une quarantaine de décideurs pour un séminaire sur la transformation de l’armée malienne à l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye de Bamako.

 

Les discussions ont portés sur un vaste ensemble de propositions relatives à l’organisation, à la doctrine et à la mise en œuvre d’un nouveau modèle d’armée. Les grandes orientations seront présentées à la mi-septembre au Président de la République, afin d’aboutir à la rédaction d’un projet de loi de programmation militaire accompagné de son corpus de décrets d’application.

 

Les officiers de l’Advising Task Force (ATF), représentant le pilier « conseil » de l’EUTM-MALI, ont participé à ces deux journées. Les membres d’ATF accompagnement le processus de transformation de l’armée malienne en apportant l’appui de leur expertise dans les différents domaines de l’organisation des forces. Le Ministre de la Défense a tenu à saluer la qualité de leur travail à l’occasion du séminaire.

 

Seminar on the reform of the Malian army

 

The Minister of Defence and Veterans Affairs gathered forty decision-makers on 1 and 2 August 2014 for a seminar on the transformation of the Malian army at the Peacekeeping School “Alioune Blondin Beye” in Bamako.

 

Discussions were carried out on a broad set of proposals centered on the organization, the doctrine and the implementation of a new model for the Malian armed forces. The principal findings will be presented in mid-September to the President of the Republic of Mali, aiming to draft a new law concerning military planning and its respective implementation of regulatory requirements.

 

The officers of the Advisory Task Force (ATF), representing the « advice » pillar of EUTM-MALI, participated in both days of the seminar. ATF members are escorting the transformation process of the Malian Armed Forces by providing support through their expertise in key areas of the organization. The Defence Minister paid tribute to the quality of their support at the seminar.

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 16:45
Séance de tir pour la batterie d’artillerie du GTIA DEBO

 

11 août 2014 par eutmmali.eu

 

La batterie d’artillerie du GTIA DEBO, instruite par les instructeurs espagnols de l’EUTM, a effectué une campagne de tir le 31 juillet 2014 sur le champ de tir de KALIFABOUGOU.

 

Après sept semaines d’instruction théorique et pratique, les artilleurs de DEBO ont mis en œuvre les savoir-faire acquis sur le camp de KOULIKORO et ont tiré six roquettes de 122 mm sur des objectifs à une distance de 5 à 6 kilomètres. Grâce à la bonne coordination entre les observateurs, l’équipe topographique et les équipes de pièces, les tirs ont atteint les objectifs désignés.

 

Cet exercice démontre la capacité de la batterie à appuyer le GTIA au moyen de ses lance-roquettes GRAD 2.

 

Live firing for the artillery battery of GTIA DEBO

 

The artillery battery of GTIA DEBO, trained by Spanish instructors of EUTM Mali, conducted a live firing exercise on 31 July 2014 on the range at Kalifabougou.

 

After seven weeks of theoretical and practical instruction, the gunners of DEBO implemented the technical knowledge acquired during their training in KOULIKORO. They fired six 122 mm rockets at identified targets, with ranges varying between 5 and 6 km; thanks to the good coordination between the Forward Observation Officers, the Gun Position Officers and firing line, the rockets hit their designated targets.

 

This exercise demonstrated the ability of the battery to provide indirect support to GTIA DEBO through its GRAD 2 rocket system.

Séance de tir pour la batterie d’artillerie du GTIA DEBOSéance de tir pour la batterie d’artillerie du GTIA DEBO
Séance de tir pour la batterie d’artillerie du GTIA DEBOSéance de tir pour la batterie d’artillerie du GTIA DEBO

Partager cet article

Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:45
Le GTIA 5 prend le nom de GTIA DEBO

 

7 août 2014 eutmmali.eu

 

Le cinquième groupement tactique interarmes formé à Koulikoro par la mission européenne EUTM MALI a reçu officiellement son nom de baptême le 31 juillet 2014. Il s’appellera désormais le GTIA DEBO, d’après le nom du plus grand lac du Mali, situé au centre du pays dans le delta du Niger, aux environ de Mopti.

Ce nom est un symbole fédérateur pour les soldats du GTIA, qui sont dans leur majorité originaires de régions riveraines de ce lac.

 

GTIA 5 is named GTIA DEBO

 

The fifth GTIA trained in Koulikoro by EUTM MALI was officially named on July 31 2014. It will be called GTIA DEBO, after the largest lake in Mali, located in the centre of the country, in the Niger Delta near Mopti.

This name is a unifying symbol for the soldiers of this GTIA, the majority of whom originate from the regions bordering the lake.

Partager cet article

Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:44
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne

 

28 juillet 2014 eutmmali.eu

 

Depuis maintenant six semaines, l’état-major du GTIA 5, appuyé et conseillé par les instructeurs de la mission EUTM, s’entraîne à la mise en œuvre des procédures liées à la planification et à la conduite des opérations.

Au sein du poste de commandement, les 8 officiers de l’état-major malien restituent les différentes étapes de l’analyse d’une situation tactique et de l’étude d’une mission pour aboutir à la rédaction des ordres, en prenant en compte tous les aspects qui concourent au succès d’une opération : planification et coordination de la manœuvre, renseignement, soutien logistique, appuis feux, transmissions, etc.

Cet entrainement se poursuit en parallèle de l’instruction dispensée aux unités. Les différents savoir-faire acquis au cours des dix semaines de formation seront restitués dans le cadre d’un exercice synthèse au cours de la troisième semaine d’août.

 

GTIA 5 – Command staff’s training

 

The command staff of GTIA 5, supported and advised by the instructors of EUTM Mali, have been training in the procedures required for the successful planning and conducting of operations for the last six weeks.

For the command post, the 8 officers of the GTIA staff have worked through the various stages of understanding a tactical situation, the analysis of a mission, formulating a plan before writing and delivering orders. They have focused on the aspects that will contribute to the success of an operation: intelligence preparation of the environment, the planning and coordination of manoeuvre, fire support, communications, command and control and combat service support.

This training continues in parallel with the instruction given to the sub units. All the collective skills acquired during the ten weeks of training will be applied as part of a final exercise, which will take place in the third week of August.

GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne

Partager cet article

Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 18:45
250 Somali soldiers graduate from EU academy as US unveils special forces training programme

Somali troops

 

08 August 2014 by Oscar Nkala - defenceWeb

 

At least 250 soldiers of the Somali National Army (SNA) have graduated from a two-week long European Union-sponsored military training course focused on urban warfare and human rights.

 

Media reports from Mogadishu quoted SNA spokesman General Abdulkader Nur saying the training, which is provided by the European Union Training Mission in Somalia (EUTM), is part of the rebuilding of the national army so that it can defeat the Islamist Al Shabaab and other militias operating across the country.

 

Nur said the new graduates will soon be deployed on special military assignments and intelligence gathering operations against Al Shabaab in urban centres across the Horn of Africa country.

 

EUTM Somalia head Brigadier General Massimo Mingiardi said the training was intended to build the operational capabilities of the army so that it can defeat terrorist groups and guarantee national security.

 

The graduation of the EUTM recruits coincided with the US confirming that it has trained two SNA commando units of 270 special forces in counter-insurgency, counter-terror operations, executive protection and rapid reaction.

 

According to US officials, more than 450 SNA troops will be trained into the three units of the Gaashan special forces by the end of this year.

 

SNA commander General Dahir Aden Elmi said the first unit of 150 special forces started training in October 2013, adding that training for the second unit is already under way. “They are receiving special training for fighting in the jungle and in the city. They can conduct any kind of operations in modern warfare, [including] guerrilla type," Elmi said.

 

Last month, the SNA welcomed back 110 soldiers who returned from a 10-month long special forces training programme in Turkey. The soldiers were trained at a military academy in Istanbul in terms of a 2010 bilateral defence co-operation agreement in which Ankara agreed to provide training for the new Somali army.

 

Last month, France and the US agreed to train more SNA soldiers as the international capacity building programme for Somali defence and security forces gathers momentum.

 

“We want to help all African Nations especially Somalia where there are terrorist groups who are threat to the national security of the country,” US President Barrack Obama said after discussing ways of stemming the spread of terrorism in East Africa with French President Francois Hollande.

 

The EU training mission for Somalia shifted base to Mogadishu from Uganda at the end of 2013 after concluding the combat and intelligence training of 3 600 Somali troops who have since been deployed to various units fighting the Al Shebbab insurgency.

 

Meanwhile, 86 members of the European Union Training Mission Somalia (EUTM Somalia) were last week awarded with the Common Security and Defence Policy Service Medal for Somalia during a ceremony at the International Campus within the Mogadishu International Airport.

 

EUTM Somalia Mission Commander Brigadier General Massimo Mingiardi awarded the medal to members from Italy, Germany, Sweden, Netherlands, Hungary, Spain, Serbia, Belgium, Finland, and Portugal.

 

He said the medal is a sign of honour for 'their efforts and their dedication' to the EU's mission of building a professional and accountable security and defence apparatus in Somalia.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 11:45
Discours du commandant de la Training Task Force

Discours du commandant de la Training Task Force

 

4 juillet 2014 par eutmmali.eu

 

The training of GTIA 5 began on Monday, June 16, at Koulikoro. The collective training will last for ten weeks during which the officers and the other ranks of the GTIA will work on their technical and tactical skills together with their European trainers. The training will take place in and around Koulikoro camp, benefiting in particular from the shooting ranges near the camp.

 

Weekly outputs from the field will gradually develop the coordination of tactical actions, from squad to platoon and company. A final exercise will complete the training and allow all GTIA soldiers to apply the acquired knowledge, under the orders of their Commanding Officer.

 

After ten weeks of intense training, the Malian soldier who pass through Koulikoro have to learn how to manage the skills acquired during the training and behave in a professional and military way: he will be master of his strength, respectful towards his opponent and concerned to protect innocent civilians.

 

The ceremony marking the beginning of the GTIA 5 training was an opportunity for the commander of the Training Task Force to remind European trainers and Malian trainees that they have to jointly contribute to the overall success of this project. On the parade ground where the ceremony took place, the merger of ranks between trainers and trainees symbolized their commitment to achieve their objectives.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:45
Discours du commandant de la Training Task Force

Discours du commandant de la Training Task Force

 

4 juillet 2014 par eutmmali.eu

 

La formation des soldats du cinquième groupement tactique interarmes (GTIA 5) a commencé lundi 16 juin à Koulikoro. Cette formation collective durera dix semaines, pendant lesquelles les cadres et militaires du rang du GTIA s’entraîneront à travailler leurs savoir-faire tactiques, de manière collective. L’entraînement se déroulera au camp de Koulikoro et aux alentours, bénéficiant notamment des infrastructures de tir proches du camp.

 

Des restitutions hebdomadaires sur le terrain permettront de développer progressivement la coordination des actions tactiques, du groupe à la section puis à la compagnie. Un exercice de synthèse clôturera la formation et permettra à l’ensemble du GTIA de restituer les connaissances acquises, sous le commandement de son chef de corps.

 

Après dix semaines de formation, le soldat malien passé par le creuset de Koulikoro doit maîtriser les savoir-faire enseignés et adopter un comportement de soldat professionnel : il doit être maître de sa force, respectueux de son adversaire et soucieux d’épargner les populations.

 

La cérémonie d’ouverture de la formation a été l’occasion pour le commandant de la Training Task Force de dire aux formateurs européens et aux stagiaires maliens qu’ils devaient contribuer ensemble au succès de ce projet. Sur la place d’armes où se déroulait la cérémonie, la fusion des rangs entre formateurs et stagiaires symbolisait la réunion de leurs efforts pour atteindre les objectifs fixés.

 

GTIA 5 – Ensemble pour l’avenir

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 12:45
Opération Serval - Sur la route entre Markala et Dabali 19 et 20 janvier 2013 photo EMA

Opération Serval - Sur la route entre Markala et Dabali 19 et 20 janvier 2013 photo EMA

 

10 juillet 2014 Paul N’GUESSAN (Le pretoire) - maliactu.net

 

Ce réexamen, entamé depuis quelques années sur le continent par la France, a débouché sur la signature d’un nouvel accord dans plusieurs pays, tels que le Togo, la Côte d’Ivoire, le Tchad, Cameroun et la Guinée Conakry. Pour le cas du Mali, les choses trainent, car le contenu du futur accord n’a pas encore été rendu public.

 

Mais le nouveau texte – qui abroge l’ensemble des accords et arrangements conclus précédemment – exclurait désormais tout engagement de l’armée française pour soutenir les régimes en place. Il repose sur un principe de réciprocité des engagements pris par les deux parties.

 

Que prévoyait l’ancien accord de défense ?  

 

Un accord de défense «nouvelle génération» doit être signé  entre le Mali et la France, dont l’ancien «accord spécial de défense» avec Paris signé en 1985 était resté secret.

 

Signé le 6 mai 1985 entre la France et le Mali, cet accord, dont la teneur exacte était tenue secrète, structuraient les relations entre la France et le Mali. Paris s’engageait à défendre militairement le régime en place en échange de quoi, il bénéficiait d’un accès privilégié à leurs ressources naturelles et avoir le monopole des activités économiques. Mais le nouveau traité de coopération militaire prend beaucoup d’aspects en compte.

 

Quoi qu’il en soit, ce traité fixe les modalités d’une coopération militaire entre les deux pays. Il prévoit également des échanges d’informations relatives « aux vulnérabilités, risques et menaces à la sécurité nationale et régionale », des exercices conjoints, la mise à la disposition de Bamako de coopérants militaires français ainsi que des soutiens techniques et la « formation des membres du personnel malien par leur accueil ou leur admission en qualité d’élève ou de stagiaire dans les écoles de formation militaires françaises ou soutenues par la France ».

 

À ce sujet, l’EUTM Mali apporte déjà un appui significatif à l’armée malienne à Koulikoro.

 

Ce nouveau partenariat de défense indique que la circulation des forces françaises « est autorisée sur tout le territoire » malien, « tout comme les manœuvres et exercices nécessaires à l’entraînement et conduite des activités, après autorisation préalable».

 

Et le document d’ajouter : « S’agissant des installations mises à disposition, ces installations peuvent être reprises par la partie malienne sous réserve de mettre à disposition une installation équivalente ».

 

François Hollande et sa promesse de campagne

 

François Hollande « avait juré durant sa campagne électorale de jeter dans le placard de l’histoire la Françafrique de ses prédécesseurs. Au finish, il leur a emboîté le pas : deux interventions sur le continent noir rien que durant les deux premières années de son quinquennat. Evidemment, le président socialiste français a invoqué de bons arguments et de bonnes intentions : chasser les djihadistes qui menaçaient Bamako à partir du nord du Mali qu’ils occupaient, et rétablir l’ordre étatique à Bangui menacé de surcroît de génocides ethnique et religieux. Mais sa promptitude a laissé dubitatif, même s’il a associé intelligemment des pays africains, le Conseil de sécurité et les commissions de l’UE et de l’UA, ce qui lui permettent de claironner que la Françafrique, c’est du passé. En fait, rien de cela, car s’il n’est pas intervenu pour sauver des régimes, il l’a fait au nom d’intérêts géostratégiques de la France. Paris va, a-t-il affirmé à ses invités,  revoir sa politique africaine pour lui ôter ses fondements et relents néocolonialistes, pour instaurer enfin avec le continent des rapports gagnant-gagnant… »

Partager cet article

Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 12:45
Re-mapping the Sahel: transnational security challenges and international responses

 

24 June 2014 by Cristina BarriosTobias Koepf - Report - No19 -

 

States – whether classified as strong or fragile – and nations still matter in the Sahel, but local and country dynamics are better understood in the broader regional context.

The report underscores the necessity for a concerted and comprehensive regional approach, whose importance is increasingly confirmed by security threats that do not stop where state borders are drawn. The pertinence of such an approach has been confirmed by the appearance of ‘Sahel Strategy’ documents drawn up by different institutions, including the EU, reflecting a flexibility and a pragmatism in adapting international responses that is much needed.

 

Download document

Partager cet article

Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 11:45
Visite du ministre espagnol de la Défense

 

23 juin 2014 par eutmmali.eu

 

Le ministre espagnol de la Défense, Pedro Morenés Eulate, est arrivé lundi, 16 juin 2014, au Mali, dans le cadre d’une tournée qui l’a amené dans plusieurs pays africains, où sont déployées  les troupes espagnoles.

 

Le ministre de la Défense, accompagné par le chef de la Défense (JEMAD), l’amiral Fernando Garcia Sanchez, et d’une délégation composée d’autorités militaires, est arrivé  vers 11.00 heure locale à l’aéroport international Bamako-Sénou. Il a été accueilli par l’ambassadeur d’Espagne au Mali, Jose Maria Matres Manso, et par le chef de la mission EUTM Mali, le général Marc Rudkiewicz, accompagné de son adjoint, le colonel espagnol José Luis Molina Pineda de las Infantas. Par la suite, le ministre a rencontré le Président de la République du Mali, Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita.

 

Les membres de la délégation espagnole se sont aussi rendus au camp d’entrainement de la mission EUTM à Koulikoro, où ils ont déjeuné avec les militaires  espagnols déployés sur place. A son retour à Bamako, le ministre a été reçu par son homologue malien, le colonel-major (R) Bah N’Daw.

 

L’Espagne est fortement impliquée dans l’EUTM, avec près de 120 de militaires travaillant au quartier général de la mission et au camp d’entrainement à Koulikoro, où ils remplissent des fonctions de formateurs dans différents domaines comme l’appui feu et les opérations commando. Ils participent également au niveau de la protection de la force.

 

Avec le contingent espagnol de Koulikoro

Avec le contingent espagnol de Koulikoro

 

Visit of the Spanish Minister of Defense

 

The Spanish Minister of Defense, Pedro Morenés Eulate, arrived on Monday 16 June 2014 in Mali as part of a tour that took him to several African countries where Spanish troops are deployed.

 

The Minister of Defense, accompanied by the Chief of Defense (JEMAD), Admiral Fernando Garcia Sanchez and a delegation of military authorities, landed at 11.00 local time at Bamako-Sénou International Airport. The minister was received by the Ambassador of Spain in Mali, José Maria Manso Matres, and the Mission Commander  of EUTM Mali, General Marc Rudkiewicz who was accompanied by his deputy, the Spanish Colonel José Luis Molina Pineda de las Infantas. Subsequently, the Minister met the President of the Republic of Mali, Ibrahim Boubacar Keita.

 

Members of the Spanish delegation also visited the EUTM  training camp in Koulikoro, where they had lunch with the Spanish soldiers deployed there. On his return to Bamako, the Minister was received by his Malian counterpart, Colonel-Major (ret)  Bah N’Daw.

 

Spain is strongly involved in the EUTM with nearly 120 military personnel working at both the headquarters of the mission in Bamako as well as at its training camp in Koulikoro, where they fulfill instructor functions in various fields such as fire support and commando operations. They also participate in the force protection.

Partager cet article

Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:45
Cérémonie de fin de formation au franchissement (EUTM Mali)

 

18 juin 2014 par eutmmali.eu

 

La cérémonie de fin de formation au franchissement pour la section de militaires maliens du 26e Bataillon de Travaux de Génie a eu lieu le 13 juin 2014 à Bapho.

 

Après avoir commencé il y a 13 semaines, le 3 mars, les entraineurs européens ainsi que les soldats maliens considèrent la formation comme une réussite significative pour les forces armées maliennes. Les militaires maliens de la section du génie ont démontré leur savoir-faire et leurs capacités pendant un exercice final de deux jours, le 10 et 11 juin, avec des «  résultats très satisfaisants », selon le chef de corps de  26e BTG, le lieutenant-colonel Dembele.

 

Pendant la cérémonie, qui a été présidée par le chef d’état-major général des armées, le général Mahamane Touré, accompagné par le colonel-major Nana Traoré, directeur du Génie, et le général-commandant de l’EUTM Mali, les stagiaires maliens ont reçu un diplôme qui sanctionne les connaissances acquises dans le domaine du franchissement. A partir de ce jour-là, les forces armées maliennes ont fait un premier et très important pas, en se dotant d’une capacité de faciliter l’engagement des troupes par le franchissement de coupures  humides, avec la mise en œuvre d’un pont flottant.

 

Closing ceremony of the Combat River Crossing Training

 

On the 13th of June 2014 the closing ceremony of the Combat River Crossing Training (CRCT) for a Malian platoon from the 26th Engineers Battalion, took place in Bapho.

 

Started 13 weeks ago, on March 3rd, the training was considered by both European instructors and Malian trainees as a significant achievement for the Malian Armed Forces. Malian engineers proved their skills and capabilities during a two days final exercise, on 10 and 11 June, with “very good results” according to the battalion commander, Lieutenant-Colonel Dembele.

 

During the ceremony chaired by general Mahamane Touré, the Malian Chief of General Staff, together with colonel-major Nana Traoré , Engineers Director, and the EUTM Mali Mission Commander, the Malian trainees were awarded with a diploma, which certifies the technical abilities acquired in the domain of combat river crossing. The MaAF have made a first and very important step to furnish themselves with a river crossing capability through the deployment of a pontoon bridge.

Cérémonie de fin de formation au franchissement (EUTM Mali)Cérémonie de fin de formation au franchissement (EUTM Mali)
Cérémonie de fin de formation au franchissement (EUTM Mali)

Partager cet article

Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 11:45
Armée Malienne - photo EUTM Mali

Armée Malienne - photo EUTM Mali

 

 

11/06/2014 Par Laurent Touchard - Blog défense / Jeuneafrique.com

 

Deux ans après les événements qui se sont déroulés dans le Nord du Mali, de son invasion par les jihadistes à sa reconquête par les troupes franco-africaines, où en sont les Forces armées maliennes (Fama) dans leur reconstruction ? Éléments de réponse.

 

Voici un peu plus de deux ans, les 4x4 armés des rebelles du MNLA, des islamistes d'Ansar Eddine, des jihadistes d'Aqmi et du Mujao, fonçaient dans le désert malien. Les insurgés s'emparaient du nord du pays. En dépit d'efforts et d'actes d'héroïsme, les forces gouvernementales s'effondraient. Un an plus tard, en janvier 2013, commençait la reconquête à laquelle participaient moins de 3 000 soldats nationaux vaguement aptes au combat. Tout – ou presque – était à reconstruire pour l'EUTM Mali, programme d'instruction décidé par l'Europe au profit des Forces armées maliennes (Fama).

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 20:50
Les commandos s’entraînent au tir

Les commandos s’entraînent au tir

 

30/04/2014 Armée de l'air

 

Du 10 au 18 avril 2014, la base aérienne 126 de Solenzara a accueilli une trentaine de militaires de la Royal Netherlands Air Force dans le cadre d’une préparation avant projection au Mali. Des instructions théoriques, pratiques et des mises en situation ont rythmé cette préparation opérationnelle, organisée et encadrée par des fusiliers commandos de l’escadron de protection 84/301.

 

Outre une présentation d’engins explosifs improvisés effectuée par le groupement d’intervention NEDEX de Salon-de-Provence, les fusiliers commandos néerlandais ont suivi des séances d’instruction spécifiques de tir au combat. Une activité rappel et des sessions d'escalade ont été organisées. Cet exercice s’est poursuivi avec une marche en montagne pour finir par un bivouac. D’autres activités ont été menées sur le champ de tir de Diane ainsi que sur le camp d’entraînement de Frasselli, à proximité de Bonifacio. Pour clôturer la période de manœuvre, les stagiaires ont testé leur aguerrissement sur le parcours commando nautique de la base aérienne 126. Fruit d’une initiative du groupe aérien européen, cet exercice a témoigné du savoir-faire des aviateurs de Solenzara dans l’organisation et le soutien à l’entraînement. Après cette préparation, les militaires néerlandais doivent rejoindre les rangs de la mission européenne EUTM Mali.

Partager cet article

Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 16:45
Visite du ministre de la défense tchèque au Mali pour renforcer la coopération militaire

 

 

28 avr 2014 - A. DIARRA L’essor

 

Le ministre de la Défense de la République tchèque Martin Stropnický, a rendu visite vendredi au contingent de son pays en séjour au Mali dans le cadre de la Mission de formation militaire de l’Union Européenne (EUTM). Ces 34 militaires ont participé à l’entraînement des 4 bataillons (Waraba, Elou, Sigui et Balanzan) de l’armée malienne. Parmi la trentaine de militaires tchèques au Mali, quatre experts travaillent avec les soldats maliens au camp de Kati, situé à une quinzaine de km de Bamako.

 

Au mois de janvier 2013, la France avait lancé l’intervention militaire Serval, dirigée contre les djihadistes, qui avait occupé le nord du Mali en 2012. L’Union européenne a par la suite rejoint la zone avec une mission de formation. Les soldats tchèques avaient tout d’abord protégé le commandement européen à Bamako, puis participé à la formation des militaires maliens. Il est prévu que la présence  des Tchèques au sein de l’EUTM se poursuive jusqu’à la fin de l’année.

 

C’est à la suite de cette visite du ministre Martin Stropnický que la République tchèque décidera ou non d’amplifier son engagement au sein de la mission de l’UE au Mali et de porter son effectif à 50 hommes.

 

A l’issue de sa visite, Martin Stropnický a donné un avis favorable à la prolongation de la participation de son pays à l’EUTM. «Nos soldats resteront chez vous, j’en suis sûr », a-t-il assuré, après avoir été reçu en audience par son homologue, Soumeylou Boubèye Maiga.

 

Pour le ministre Maïga, le mémorandum existant entre les pays devraient être transformé en accord de coopération axé sur l’équipement et la formation. Par le passé, beaucoup de soldats maliens ont été formés à l’Université militaire de la République tchèque.

 

Outre le Mali, la République tchèque a déployé des soldats sur les théâtres d’opérations en Afghanistan et bientôt en Centrafrique.

 

L’armée de la République tchèque est forte de 22 261 soldats et 8 303 civils en 2014. En 2004, l’armée tchèque s’est transformée en une organisation entièrement professionnelle et la conscription a été abolie. À la suite de la crise économique de 2008-2009, 4 500 postes seront supprimés à partir de 2010.

 

Son budget était de 2,84 milliards de dollars en 2008 et la part du PIB, 1,15 % en 20113. En tant que membre de l’OTAN, de l’ONU et de l’UE, la République tchèque participe à plusieurs missions internationales. Depuis 1990, elle a envoyé 13 500 soldats qui  participent à différentes missions de maintien de la paix à travers le monde. Elle a ainsi déployé jusqu’à 1 100 soldats au sein de l’UNCRO en Croatie.

Partager cet article

Repost0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 06:50

Partager cet article

Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 12:45
EUTM Mali : Passation de commandement

 

06/04/2014 Sources : EMA

 

Le 1er avril 2014, à Bamako, le général Marc Rudkiewicz a pris le commandement de la Mission Européenne d’Entraînement au Mali (EUTM Mali). Il succède au général Bruno Guibert.

 

La cérémonie a eu lieu en présence de M. Richard Zink, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union Européenne au Mali.

 

Au cours de sa première année, la Mission Européenne d’Entraînement au Mali a assuré la formation de quatre groupements tactiques interarmes (GTIA) des forces armées maliennes (FAMA). Ces derniers sont désormais engagés en opération au nord du pays où ils assurent la sécurité des populations.

 

EUTM regroupe 560 militaires européens (provenant de 23 pays), dont 110 français. Elle assure deux missions : la formation des unités combattantes des forces armées malienne, ainsi que le conseil et l’assistance (Advisory Task Force – ATF) du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Le pilier « conseil » permet d’appuyer la restauration des fonctions fondamentales de l’appareil de défense des forces armées maliennes.

Partager cet article

Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 11:45
Début des activités d’entrainement complémentaires pour Waraba


04.04.2014 EUTM Mali
 

Cette semaine  ont débuté les activités d’entrainement complémentaires du 1er groupement tactique interarmes, entraîné par la mission EUTM (GTIA Waraba). Durant un mois, le GTIA Waraba suivra  cette formation dont le but est d’améliorer sa capacité militaire avant un nouveau déploiement au nord.

Ce GTIA a été déployé au nord du pays durant 6 mois après la fin de sa formation au sein de la mission européenne d’entrainement. Après son désengagement, en début d’année, une délégation du GTIA Waraba, composée du chef de corps et de son état-major, est venue au sein de  la mission EUTM pour partager son retour d’expérience. Ce dialogue avec l’encadrement du GTIA a permis de mesurer, d’une part l’adéquation entre l’entrainement reçu à Koulikoro et la réalité de l’engagement opérationnel effectué, et d’autre part les possibles actions de formation complémentaires qu’EUTM pourrait apporter au groupement tactique interarmes  avant son nouvel engagement opérationnel. Cet entraînement complémentaire est également l’occasion de former les militaires maliens qui ont récemment intégrer le GTIA Waraba.

L’entrainement complémentaire aura lieu simultanément au camp d’entrainement de Koulikoro, pour l’escadron blindé, la batterie d’artillerie et la compagnie du génie, et à Kati, pour les compagnies d’infanterie. L’entrainement sera axé sur le contrôle de zone, les exercices de tirs et le droit international humanitaire. Parallèlement à cela, au cours des deux dernières semaines du mois d’avril, un exercice du niveau du poste de commandement du GTIA et des exercices de tirs du niveau compagnie seront conduit simultanément.

Des adaptations déjà été effectuées dans la formation depuis le passage du GTIA 1 au camp d’entrainement de la mission européenne à Koulikoro, afin de s’adapter en permanence aux situations que les GTIA rencontreront au cours de leurs mission. Cet entrainement complémentaire sera étendu aux GTIA formés par la mission avant leur redéploiement opérationnel.

 

Beginning of supplementary activities for GTIA 1 « Waraba »

 

This week, the supplementary activities begun for the first Malian Task Force trained by EUTM. During one month, GTIA Waraba will follow this training which aims to improve its military capacity before a new deployment in the North.

This unit has been for more than 6 months in the north of the country, after its previous European training. After coming back from its deployment, at the beginning of the year, a delegation from GTIA Waraba, composed of the battalion commander and his staff went to the EUTM main Head Quarters to share the feedback with the European mission. This dialogue with those officers has allowed, on the one hand, to measure the appropriateness of the training carried out in Koulikoro for missions carried out in the north, and on the other hand, to find out possible supplementary activities that EUTM could provide for Waraba, before its re-deployment. This supplementary training will also allow to instruct the Malian servicemen who have just joint GTIA Waraba

The supplementary activities will be carried out simultaneously in the Koulikoro training camp for the armoured squadron, the artillery battery and the combat engineer and in the vicinity of Kati for The infantry companies.

The training will be practical. It will focus in the Control of Zones and will include live-firing exercises and International Human Rights Law. Furthermore, during the last week of April a GTIA-level Command Post Exercise (CPX), and Company-level live fire exercises will be carried out simultaneously.

A certain number of changes have been introduced in the GTIA training, since Waraba’s first European formation, in order to adapt to the situations that the GTIA will have to face during their mission. The rest of the EUTM trained battalions will also benefit from this supplementary activities after their first deployment in the north.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories