Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 08:30
Yémen: les combats ont repris, les négociations de paix aussi

 

19-12-2015 Par RFI

 

Malgré la trêve entrée en vigueur mardi, les combats ont repris vendredi au Yémen. Pendant que les forces loyalistes progressent sur le terrain, des représentants des deux camps se sont réunis samedi en Suisse pour poursuivre les discussions de paix.

Lire l’article

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:50
Coup de filet contre un réseau djihadiste européen

 

12.11.2015 Romandie.com (ats)

 

La police italienne a annoncé jeudi un coup de filet contre un réseau djihadiste présent dans plusieurs pays européens, dont la Suisse. Ce réseau prévoyait des opérations pour tenter d'obtenir la libération de son chef détenu en Norvège. Les mandats d'arrêt concernent 17 personnes, 16 Kurdes et un Kosovar. Six membres du réseau ont été arrêtés en Italie, quatre au Royaume-Uni, trois en Norvège, tandis que plusieurs sont partis se battre en Irak et en Syrie au côté de l'Etat islamique (EI). Deux mandats d'arrêt ont été adressés à la Suisse, dont un concernant une personne présumée morte au combat en Syrie, ont rapporté les agences de presse italiennes. Des perquisitions ont également eu lieu en Suisse. Les autorités fédérales ont reçu une demande d'entraide des autorités italiennes et ont mené, dans ce cadre, "diverses mesures coercitives" en Suisse alémanique, a indiqué le Ministère public de la Confédération (MPC) à l'ats. La police judiciaire fédérale et les polices cantonales ont été engagées.

 

Disciples du Mollah Krekar

Selon les enquêteurs, les membres de ce réseau sont des disciples de Najmuddin Ahmad Faraj, dit Mollah Krekar, un prédicateur fondamentaliste kurde irakien de 59 ans, établi en Norvège depuis 1991. "L'importance de cette opération est d'avoir démantelé une cellule intégrée qui comprenait, outre l'Italie, le Royaume Uni, la Norvège, la Finlande, la Suisse et l'Allemagne", a déclaré à la presse le commandant Giovanni Governale, un responsable du groupe des opérations spéciales (ROS) des carabiniers italiens. Le réseau se développait "sur internet à travers des procédures 'noires', des plateformes peu connues que nous avons réussi à pénétrer", a-t-il ajouté. Cette opération des forces de l'ordre avait permis d'"annuler une procédure de recrutement, d'envoi au combat à l'étranger".

 

Attentats-suicide planifiés

Selon le commandant Governale, le groupe "s'apprêtait à poursuivre l'envoi à l'étranger de nombreux autres djihadistes", comme "il s'apprêtait à exécuter des attentats, y compris des attentats-suicide, pour essayer de faire libérer leur chef". Le mollah Krekar est considéré en Norvège comme une menace pour la sécurité nationale. Il est sous le coup depuis 2003 d'un arrêté d'expulsion qui n'a toujours pas été exécuté en l'absence de garanties sur son sort en Irak où il risque la peine de mort. Il avait cofondé dans ce pays Ansar al-Islam, un groupe islamiste qu'il affirme ne plus diriger depuis 2002. Il figure, avec ce groupe, sur la liste des personnes et organisations terroristes des Etats-Unis et de l'ONU.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 12:50
Suisse: baisse des exportations de matériel de guerre sur 9 mois en 2015

 

27.10.2015 Romandie.com (AWP)

 

Zurich (awp) - Les exportations de matériel de guerre suisse ont reculé sur les neuf premiers mois 2015, comparé à la même période il y a un an, a annoncé mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD). Le recul a été particulièrement marqué pour l'Allemagne et les Etats-Unis, mais la Confédération a augmenté ses ventes vers l'Afrique du Sud et l'Inde notamment.

 

Les ventes à l'international de matériel de guerre par la Suisse ont baissé de 8,8% à 314 mio CHF entre janvier et septembre, a précisé l'AFD dans un communiqué.

 

Le repli a été particulièrement marqué pour le premier client d'armement helvétique. L'Allemagne a ainsi réduit ses achats de 28,1% à 84,5 mio CHF. Les ventes vers l'Indonésie ont quant à elles chuté de 19,2% à 43,1 mio, suivi par les Etats-Unis avec une baisse de 15,8% à 20,8 mio et l'Italie (-42,4% à 19,5 mio).

 

Les exportations vers le Royaume-Uni sont par contre restées quasiment stables à 18,3 mio CHF. La Roumanie est quant à elle venue s'ajouter comme nouveau client avec des achats de 12,7 mio.

 

Les pays émergents figurent parmi les bons clients de la Confédération. Les ventes vers l'Inde ont ainsi effectué un bond, passant de 0,3 mio CHF sur les neuf premiers mois 2014 à 26,1 mio sur la même période en 2015. Elles se sont également envolées vers le Brésil à 15,4 mio contre 3,3 mio précédemment et vers l'Afrique du Sud (13,1 mio contre 1,2 mio).

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:51
 F/A-18 - photo VBS

F/A-18 - photo VBS

 

15.10.2015 Romandie.com (ats)

 

Le pilote blessé du F/A-18 qui s'est écrasé hier dans le Département du Doubs (F) était sur le point d'être rapatrié en Suisse jeudi. Une enquête a été ouverte par la justice militaire suisse, en collaboration avec les autorités françaises. Sans donner de détails sur la gravité des blessures du pilote, Daniel Reist, chef de la communication Défense du Département fédéral de la défense (DDPS) a expliqué jeudi à l'ats qu'il était en état d'être rapatrié. Par ailleurs, les Forces aériennes suisses ont repris leurs vols d'exercice, a ajouté M. Reist. Mercredi, une interruption de l'entraînement avait été annoncée suite à l'accident. Les causes de l'accident restent, pour l'heure, inconnues. Mais la justice militaire au sein du DDPS a informé qu'une enquête franco-suisse a été ouverte.

 

Enquête lancée

Interrogé sur les détails de la collaboration entre la Suisse et la France, le porte-parole de la justice militaire Tobias Kühne a déclaré que "la justice militaire enquête en Suisse avec l'armée suisse sur les circonstances de l'accident. Nous sommes par ailleurs en train de mettre en place la collaboration avec les autorités françaises." "Nous avons commencé à récolter des preuves en Suisse", a-t-il précisé, sans pouvoir donner plus de détails. A la question de savoir si le pilote avait déjà pu être interrogé, il a indiqué que "l'enquête étant en cours, nous ne donnons pas d’autres informations pour le moment." L'accident s'est produit mercredi vers 11h30 dans le cadre d'un entraînement mené au-dessus de la région de Besançon. Le F/A-18 et deux F-5 Tiger évoluant dans l'espace aérien de l'Hexagone, ils volaient sous le contrôle d'officiers français. L'appareil s'est écrasé dans une zone d'entraînement commune aux deux pays non loin du village de Glamondans. Le pilote a pu s'éjecter à temps. Aucune victime n'est à déplorer, mais l'avion est hors d'usage. Il s'agit du troisième accident de ce modèle depuis 1998.

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:50
F/A 18 Hornet  Forces Aériennes Suisses - photo VBS

F/A 18 Hornet Forces Aériennes Suisses - photo VBS

 

14 octobre 2015 Aerobuzz.fr

 

Un avion monoplace de l’armée suisse de type F/A-18 s’est écrasé vers 11 h 30 ce mercredi matin sur la commune de Glamondans, entre Besançon et Baume-les-Dames dans le Doubs.

 

Le pilote avait décollé ce matin en mission d’entraînement dans une zone EUC 25 à cheval entre la Suisse et la France comme le prévoit un protocole d’accord entre les deux pays.

Le pilote âgé de 38 ans s’est éjecté de l’appareil. Conscient, il a été médicalisé sur place par les sapeurs-pompiers, dans l’attente de son transport en hélicoptère au CHU de Besançon. Son pronostic vital n’est pas engagé.

L’incendie de l’épave de l’avion a été maîtrisé. Une enquête a été confiée à la section de recherches de la Gendarmerie des Transports Aériens de Villacoublay. En outre, un arrêté d’interdiction de survol du secteur a été pris par le préfet du Doubs. L’armée suisse, de son côté, vient d’annoncer la tenue d’une conférence de presse à 17 h à Berne.

C’est le 8e crash d’un avion ou hélicoptère militaire suisse ces vingt dernières années. C’est le deuxième accident d’un F/A-18 en moins de deux ans. La flotte initiale de 34 avions acquis dans les années 1990 est désormais réduite à 31 appareils. Leur remplacement ne devrait pas intervenir avant les années 2020.

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:50
photo VBS

photo VBS

 

Berne, 15.10.2015 - news.admin.ch

 

Le 14 octobre 2015 en fin de matinée, un F/A-18 des Forces aériennes suisses s’est écrasé dans une zone non habitée de la commune de Glamondans dans le Jura français. Le pilote a pu s’éjecter. Blessé, il a dû être hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger.

La justice militaire a ouvert une enquête et informera en temps voulu sur la suite de la procédure.

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 07:40
Des inspecteurs militaires russes bientôt en Suisse et en Roumanie

 

14.09.2015 sputniknews.com

 

La visite se déroulera dans le cadre du Document de Vienne de 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité.

 

Des inspecteurs russes examineront l'activité militaire sur des terrains militaires suisses et roumains du 14 au 17 septembre, a fait savoir Sergueï Ryjkov, responsable du Centre national pour la diminution de la menace nucléaire.

 

"Du 14 au 17 septembre, le groupe d'inspecteurs russes réalisera une inspection dans une région suisse dans le cadre du Document de Vienne de 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité", a-t-il précisé.

 

Selon lui, cette inspection cherche à définir l'envergure de l'activité militaire déclarée dans la région en question de près de 15.000 kilomètres carrés ou à confirmer l'absence de toute activité militaire devant normalement être officiellement notifiée.

 

"Au cours de cette inspection, les inspecteurs russes se rendront sur des terrains militaires, assisteront à des points de presse sur l'activité militaire menée dans la région, obtiendront de l'information concernant les groupes et divisions militaires suisses déployés ainsi que les exercices militaires "CONEX 2015" prévus en Suisse pour les 14-18 septembre et visant à assurer la sécurité et la coopération en cas de situations d'urgence", a fait remarquer M.Ryjkov.

 

En outre, une inspection sera menée en Roumanie. Dans ce pays, les spécialistes russes obtiendront l'information sur l'activité militaire des divisions roumaines déployées et concernant les exercices militaires "HISTRIA-2015".

 

L'architecture européenne de sécurité comprend plusieurs accords sur le désarmement, le contrôle des armements et les mesures de la confiance dans le domaine militaire.

 

Ainsi, le Document de Vienne de 2011 prévoit un vaste échange d'information sur les forces armées, les projets de défense ou encore les budgets militaires. Les pays de l'OSCE partagent donc les données concernant certains types d'activité militaire, invitent des observateurs et organisent des inspections.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 07:50
Swiss parliament approves Hermes 900 deal

 

08 September, 2015 BY: Arie Egozi - FG

 

The Swiss parliament on 7 September voted in favour of an armed forces plan to buy six Elbit Systems Hermes 900 unmanned air vehicles, in a deal valued at $256 million.

 

Last year, the Hermes 900 was selected by the Swiss armed forces, but the signing of a contract was delayed until the receipt of political approval. A deal should now be signed within the next few weeks. The Hermes 900 UAVs to be supplied to Switzerland will be in an upgraded version that will improve performance in some parameters. One of the enhancements is the provision of a heavy fuel engine, which will enable the aircraft to achieve a higher rate of climb after take-off – a key requirement because of the country's mountainous terrain.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 11:50
Bataillon de chars 17 - CR2015 Review

 

11 sept. 2015 Bataillon de chars 17

 

Le bataillon de chars 17 est un corps de troupe de l'armée suisse rattaché à la brigade blindée 1. Review réalisé à partir d'images tournées lors du CR 2015 dans la région de Wichlen/Hinterrhein.

The 17th tanks battalion is a military unit of the swiss armed forces. This review is made from footage shot during the 2015 annual course in the region of Wichlen/Hinterrhein.

Facebook: facebook.com/batchars17
Site Web: batchars17.ch

Réalisation:
Maj Penseyres
Sdt Gaillet
Sdt Duperret

Montage:
Sdt Gaillet

Music:
Two Steps from Hell - Archangel

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 11:50
Hermes 900 HFE photo Armasuisse

Hermes 900 HFE photo Armasuisse

 

07.09.2015  Communication DDPS, Marco Zwahlen

 

Après le Conseil national, le Conseil des Etats s’est prononcé à son tour en faveur du programme d’armement 2015 à hauteur de 542 millions de francs. Ce dernier prévoit le remplacement de trois systèmes qui arrivent à la fin de leur durée d’utilisation. Il est prévu d’acquérir six nouveaux drones de reconnaissance, des nouveaux simulateurs de tir pour fusil d’assaut 90 et 879 véhicules légers tout-terrain pour systèmes techniques.


En juin dernier, le Conseil national avait adopté le programme d’armement 2015 par 130 voix contre 55 et une abstention. Le Conseil des Etats lui emboîte maintenant le pas, par 31 voix contre 9 et 5 abstentions. La proposition de la gauche parlementaire de renoncer à l’acquisition de nouveaux drones de reconnaissance a été clairement rejetée. La minorité motivait sa demande en invoquant les trop nombreuses incertitudes d’ordre éthique, politique et pratique. Le ministre de la défense Ueli Maurer a argumenté qu’une acquisition en Israël ne va pas à l’encontre du droit international public, bien que le pays soit impliqué dans un conflit armé. Il a ajouté que la sécurité est un élément primordial pour un pays. Ces drones de reconnaissance nous permettent de combler une lacune qui existe depuis un certain temps. Cela sert la protection de la population suisse.

 

Acquisitions

Le système de drones de reconnaissance 95 de type Ranger est en service depuis une vingtaine d’années. Il est dépassé et les pièces de rechange ne peuvent plus être achetées. Une évaluation approfondie préconise l’acquisition du système de drones de reconnaissance non armés Hermes 900 HFE construit par Elbit Systems. Quant au simulateur de tir pour fusil d’assaut 90, il est en service depuis 1993. Les coûts d’entretien augmentent et les pièces de rechange ne peuvent également plus être achetées. Il est prévu de le remplacer par un simulateur de tir de nouvelle technologie. Par ailleurs, le Conseil fédéral entend remplacer l’actuel véhicule pour systèmes Steyr-Daimler-Puch 230 GE par le véhicule léger tout-terrain pour systèmes techniques, développé à partir du châssis du Mercedes-Benz G 300 CDI 4x4. Les coûts de maintenance et de réparation de ces véhicules, acquis il y a 25 ans, dépassent en effet les limites économiquement admissibles.
 

Programme d'armement 2015

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 07:50
Exportations d'armes en hausse de près de 17% au 1er semestre (Suisse)

 

28.07.2015 Romandie.com (ats)

 

La Suisse a exporté davantage de matériel de guerre au premier semestre de cette année. Les ventes d'armes sont en hausse de 17% au regard de la même période en 2014. Une augmentation qui s'explique par les livraisons de systèmes de défense aérienne à l'Indonésie.

De janvier à juin, l'industrie helvétique de l'armement a vendu à l'étranger des biens pour près de 217 millions de francs, soit une croissance de plus de 30 millions par rapport au premier semestre de l'an dernier, selon les chiffres publiés mardi par l'Administration fédérale des douanes.

L'Indonésie a importé pour plus de 32 millions de francs de matériel de guerre. Le plus gros contrat concerne une livraison de canons antiaériens, a précisé à l'ats le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Ce pays d'Asie du Sud-Est est le deuxième plus gros client de l'industrie de l'armement suisse après l'Allemagne qui reste le plus important acquéreur avec plus de 63 millions de francs.

Cet essor était déjà perceptible en 2014: Jakarta avait commandé pour plus de 121 millions de matériel de guerre. En 2013, la demande avoisinait les 157'000 francs.

 

Pas lié à l'assouplissement

Un "boom" dû à l'assouplissement des conditions d'exportation du matériel de guerre? "Ces livraisons découlent de contrats qui ont été signés avant l'entrée en vigueur de l'ordonnance assouplissant le régime des autorisations", a expliqué le porte-parole du SECO Fabian Maienfisch. Il faudra attendre au moins un ou deux ans pour observer de possibles changements.

Après l'Allemagne, suivent loin derrière l'Italie (14,4 millions), les Etats-Unis (14 millions), la Grande-Bretagne (15,8 millions) et, plus surprenant, la Roumanie (12,7 millions) et l'Inde (9,9 millions).

La Suisse a exporté des véhicules blindés à la Roumanie et l'Inde a notamment reçu des pièces de rechange, a indiqué Fabian Maienfisch sans plus de détails.

Les exportations vers la Russie et la France ont en revanche fortement diminué. Les exportations pour Moscou ne s'élèvent plus qu'à 2100 francs. D'après lui, il s'agit de livraison d'armes destinées à un usage privé.

 

Le Moyen-Orient a la cote

Les autres principaux clients restent les pays du Moyen-Orient. Une réalité que le Groupe pour une Suisse sans armée déplore vivement: "La poudrière du Moyen-Orient est l'un des plus importants marchés de l'industrie de l'armement suisse", a-t-il dénoncé dans un communiqué.

Bien que la Confédération ait imposé une interdiction d'exportation vers l'Arabie saoudite, les entreprises d'armement helvétiques ont déjà fourni, dans cette première moitié d'année, pour plus de 1,2 million de francs de matériel de guerre, a-t-il vilipendé.

Depuis fin mars, une coalition emmenée par l’Arabie saoudite affronte les rebelles houthis au Yémen, a rappelé le SECO. Le Conseil fédéral suit de près l’évolution de la situation.

Les demandes d’exportation de matériel de guerre vers la région sont évaluées au cas par cas, sur la base de la législation sur le matériel de guerre. Dans ces pays où les livraisons d'armes sont controversées, ce matériel est constitué de munitions et de pièces de rechange pour des systèmes de défense aériens suisses.

Partager cet article

Repost0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 12:50
RUAG Defense's Cobra 120mm mortar features a semi-automatic loading system. Photo courtesy RUAG Defense

RUAG Defense's Cobra 120mm mortar features a semi-automatic loading system. Photo courtesy RUAG Defense

 

BERN, Switzerland, March 19 By Richard Tomkins (UPI

 

-- RUAG Defense of Switzerland has introduced a modular 120mm mortar system that comes equipped with a semi-automatic loader system.

 

The Cobra features electronic drives and shoot–and-scoot capabilities, multi-round capabilities and ballistic computing. It can be integrated into any lightweight vehicle, RUAG said.

"The RUAG Cobra mortar system incorporates RUAG's ballistic computing, allowing automatic gun laying and multi-round single impact capabilities," the company said. "The system is designed to fire any standard 120mm ammunition, including latest generation smart ammunition."

The Cobra system has a range of about 5.6 miles.

RUAG said the system was first unveiled last month at the International Defense Exhibition and Conference in Abu Dhabi, United Arab Emirates.

Additional details on the system's specifications were not immediately available.

Partager cet article

Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:50
Service de renseignement de la Confédération (SRC)

Service de renseignement de la Confédération (SRC)

 

19.03.2015 Romandie.com (ats)

 

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) doit publier ses effectifs pour la première fois, suite à une décision de justice. Il compte actuellement 272 postes à plein temps. Six unités ont été créées en janvier, après les attentats islamistes de Paris.

 

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a en outre renforcé début mars ses effectifs répartis dans les polices cantonales. Vingt postes doivent y être créés, s'ajoutant aux 84 déjà existants. Ces nouvelles ressources ne sont pas financées via le budget du SRC, mais par l'enveloppe de deux millions de francs libérée en début d'année par le Conseil fédéral.

Le SRC n'a pas communiqué ces informations de sa propre initiative. Une procédure juridique, induite par le quotidien alémanique "Blick", s'est avérée nécessaire. Le Département fédéral de la défense (DDPS) avait en effet refusé de livrer ces données à l'un des rédacteurs du journal de boulevard, dont la demande s'appuyait sur la loi sur la transparence.

Le département d'Ueli Maurer avait argué que la protection de l'Etat l'obligeait à garder certaines informations secrètes. Le Tribunal administratif fédéral a en revanche estimé en décembre 2014 que le journaliste devait bénéficier d'un accès très limité aux documents. Ce qui a permis au "Blick" de lever le voile jeudi sur les effectifs du SRC, des informations confirmées à l'ats par l'organe.

 

"Mettre fin aux fantasmes"

A sa création en 2010, le SRC était doté de 237 postes. Ses moyens humains ont par la suite augmenté chaque année pour atteindre 266 équivalents plein temps en 2014.

La publication du nombre de postes à plein temps "n'affaiblit pas le SRC, au contraire: cela permettra peut-être de mettre fin aux fantasmes qui portent sur sa taille et sa capacité d'action réelles", réagit le service par la voix de sa cheffe de communication Isabelle Graber. Cette annonce ne changera rien pour les collaborateurs et l'organe lui-même.

 

Nouvelle loi en suspens

La nouvelle loi sur le renseignement, adoptée il y a quelques jours par le Conseil national et qui doit encore être traitée par le Conseil des Etats, devrait gonfler un peu plus les effectifs du service. Le Conseil fédéral a prévu 20,5 postes supplémentaires dans le texte, dont devraient faire partie les six unités déjà attribuées en janvier.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 17:50
Steyr-Puch 6x6 Pandur Recce and Observation - photo MIL.be

Steyr-Puch 6x6 Pandur Recce and Observation - photo MIL.be

 

Mar 18, 2015 defense-aerospace.com

(Source: RUAG Defence; issued Mar 16, 2015)

 

RUAG Signs Contract to Develop Protection Systems for Belgium and Austrian Pandur I Fleet

 

RUAG Defence, the strategic partner of international land forces, is continuing to develop its business in the field of ballistic protection systems. In a joint procurement effort Belgium and Austria, whereby Austria has the lead, have awarded RUAG Defence to upgrade their fleet of Pandur I with ballistic protection kits. All 5 variants of the Pandur I will be upgraded with mine-, IED- and ballistic protection.

 

SidePRO-KE/IED is a highly engineered, fully integrated, modular polyvalent composite protection system that utilises a variety of advanced lightweight materials for direct application on armoured vehicles. SidePRO-KE/IED meets current threat level protection requirements. The mine protection system MinePRO is one of the best systems In the market. Various armies rely on the highly effective protection.

 

MinePRO is a lightweight, blast and EFP resistant, easy to mount armour plate based on state-of-the art technology to ensure the safety of the crew. Further, all other subsystems of the vehicle such as stowage, seating for crew, driver and commander shall be evaluated, improved, reinforced or replaced.

 

The realisation of the project will start this spring and will be finished by the end of 2020.

Partager cet article

Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 12:50
Station d'écoute à Loèche. photo Martin Steiger

Station d'écoute à Loèche. photo Martin Steiger

 

17.03.2015 Romandie.com (ats)

 

Le Service de renseignement de la Confédération pourra installer des micros dans des lieux privés ou s'introduire dans des ordinateurs pour lutter contre le terrorisme ou l'espionnage, a décidé mardi le Conseil national. La gauche n'a pas réussi à corriger le tir.

On ne s'en prendra pas à des citoyens qui n'ont rien à se reprocher mais à des criminels qui menacent la sécurité de la Suisse, a affirmé le ministre de la défense Ueli Maurer. Tout en défendant le sérieux du travail des services secrets.

Selon le conseiller fédéral, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) ne s'adonnera qu'une douzaine de fois par an à ces "recherches spéciales". Une promesse qui n'a pas convaincu les Verts, qui ne voulaient rien entendre de ce dispositif. Celui-ci pourrait bien, selon eux, déboucher sur une centaine de mesures de surveillance.

 

Mesures intrusives

Les agents fédéraux pourront surveiller des communications (courrier, téléphone, courriel), observer des faits dans des lieux privés, si nécessaire en installant des micros, ou perquisitionner secrètement des systèmes informatiques.

Le SRC pourra aussi utiliser des appareils de localisation pour déterminer la position ou les déplacements de personnes. L'introduction dans les réseaux informatiques, et la pose de "chevaux de Troie" dans les ordinateurs a fait bondir la gauche.

 

Double aval

Les "recherches spéciales" seront soumises à l'aval du Tribunal administratif fédéral (TAF) puis du chef du Département fédéral de la défense (DDPS), qui devra consulter ses collègues de justice et police et des affaires étrangères. La procédure aura lieu par écrit.

Les Vert'libéraux et la gauche auraient souhaité confier la compétence du second aval à un organe de contrôle indépendant, désigné par le Conseil fédéral, plutôt qu'au ministre de la défense. Cette proposition a été largement rejetée.

 

Drones et satellites

Le SRC pourra en outre utiliser des drones ou des satellites pour ses observations dans des lieux publics. La gauche et les Vert'libéraux auraient aimé n'autoriser de tels moyens que pour les "recherches spéciales".

Partager cet article

Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 17:50
Signature d’un accord franco-suisse concernant l'espace aérien

 

05/03/2015 Armée de l'air

 

Mercredi 25 février 2015, la France et la Suisse ont signé un accord relatif à la zone aérienne d’entraînement transfrontalière aux deux nations.

 

Le général de division aérienne Hervé Rameau, directeur de la sécurité aéronautique d’État (DSAÉ), et le lieutenant général Aldo C. Schellenberg, commandant des forces aériennes suisses, ont représenté leur gouvernement respectif pour signer ce traité, portant sur l’utilisation de la zone aérienne d’entraînement opérationnel par les aéronefs militaires des deux pays.

 

Cet accord permettra de favoriser l’entraînement opérationnel des forces aériennes de la Confédération suisse et des aéronefs des forces armées françaises, dans le respect des conventions internationales en vigueur. Signé sur la base aérienne de Payerne, en Suisse, il a pour but de déterminer les caractéristiques et fixer les principes généraux de gestion et d’utilisation de la nouvelle zone EUC25, anciennement nommée CBA25, remplaçant ainsi le précédent accord datant de 2002.

 

La DSAÉ en bref

La direction de la sécurité aéronautique d’État a pour mission de réglementer et de  surveiller le maintien de la navigabilité des aéronefs, d’établir des règles de circulation aérienne militaire et de co-gestion des espaces aériens. La DSAÉ est également chargée du conseil et de la veille réglementaire concernant la formation des équipages et l’exploitation des aéronefs d’État.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 07:30
Dornier 228NG - photo RUAG Aviation

Dornier 228NG - photo RUAG Aviation

 

March 3, 2015 By Craig Hoyle - FG

 

RUAG has promoted its Dornier 228NG utility aircraft to several potential users in Oman, as part of which it has conducted a series of demonstration flights over a three-day period.

Offering the twin-engined type to Oman’s air force, police service and tourism sector in association with local partner Aflag, the Swiss company says it could be used to fulfil numerous roles.

“No other aircraft can perform surveillance flights more efficiently than the Dornier 228. The borders of the Sultanate and the exclusive economic zone can be supervised in the most cost-efficient ways,” claims Philippe Erni, RUAG Aviation’s regional sales director for the Middle East, India, Africa and Asia-Pacific.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 17:50
Suisse : Les exportations d’armes reprennent l’ascenseur

 

27.02.2015 laliberte.ch

 

La Suisse a exporté davantage de matériel de guerre l’an dernier. Des armes, des munitions et équipements pour une valeur de 563,5 millions de francs ont été vendus à d’autres pays, soit une hausse de 102,3 millions par rapport à 2013, année marquée par un fort recul. A noter l’augmentation importante des livraisons à l’Indonésie.

 

Ce pays d’Asie du Sud-Est a commandé pour plus de 121 millions de matériel de guerre. En 2013, la demande avoisinait les 157 000 francs. Cette commande - des systèmes de défense aérienne et leurs munitions ainsi que des armes légères - fait de l’Indonésie le second plus gros client de l’industrie de l’armement suisse.

 

C’est ce qui ressort des statistiques relatives aux exportations de matériel de guerre publiées hier par le Secrétariat d’Etat à l’économie (seco). L’Allemagne reste le plus gros demandeur (186,9 millions, contre 123,5 millions en 2013).

 

La Suisse a en outre livré de l’armement aux Emirats arabes unis et au Bahreïn pour 14 millions chacun. Mais dans ces pays où les livraisons d’armes sont controversées, le matériel helvétique importé est constitué de munitions et de pièces de rechange pour des systèmes de défense aérienne suisses, a expliqué Simon Plüss, chef de secteur contrôles à l’exportation.

 

La Russie et l’Ukraine, actuellement en conflit, ont importé du matériel de guerre suisse pour respectivement 536 000 et 10 000 francs.

Partager cet article

Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 12:35
Pilatus PC-7 Mk.2 - photo Livefist

Pilatus PC-7 Mk.2 - photo Livefist

 

February 28, 2015 by Shiv Arror - Livefist


The Indian Ministry of Defence has just approved the Indian Air Force's move to exercise options on its original basic trainer deal (for 75 aircraft) with Pilatus Aircraft and will shortly sign up for 38 more. Of a total of 181 basic trainers the IAF has said it needs, the original Pilatus PC-7 Mk.2 order takes care of 75 aircraft.

The remaining 106 aircraft were to be HAL's in-development HTT-40 propeller trainer that's all set to take-off for the first time this month. With the IAF approved to exercise options on 38 more PC-7s, HAL's platform will meet the remaining requirement: 68 aircraft. Indications are, however, that that number will be cranked up to make the project more viable in the near term.

An IAF-HAL-MoD committee is being set up to monitor the HTT-40 programme. The HTT-40 prototype is all set for its first flight in June.

Partager cet article

Repost0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 14:55
NERVA photo Nexter Robotics

NERVA photo Nexter Robotics

 

26 February 2015 defaiya.com

 

Nexter Robotics Sells 50 Robotics Systems in 2014Two years ago the Nexter Group announced the creation of a new subsidiary, Nexter Robotics, specialized in the design and marketing of land and air-land robots for defense and security applications. In 2013, Nexter Robotics acquired Wifibot, expert in the design of low cost research and development robots.

Armed with a consolidated and diversified range, Nexter Robotics sold more than 50 systems to customers such as the GIGN, the Swiss Police, Burma and the Dutch Army in 2014.

Today Nexter Robotics is still working on strengthening the versatility of the NERVA® robot, which can already carry out varied missions in defense, security, surveillance and rescue domains.

 

Read full article

Partager cet article

Repost0
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 08:50
Armée suisse : là où le bas blesse

 

25.02.2015 par Sandro Arcioni - Gouvernance et Sécurité

 

«Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve, personne ne sait ce qui se passera demain. Une chose est sûre toutefois: la tâche principale de notre armée de milice est de protéger le pays et sa population.»

Commandant de corps André Blattmann, chef de l’Armée

 

Quel visionnaire cet André Blattmann ! Franchement, personne n’aurait pu avoir une meilleure vision sur l’avenir…

Mais que peut-on faire alors d’André Blattmann à la tête de l’Armée suisse ?

DEVA, le « nouveau » plan de développement de l’Armée, est malheureusement une nouvelle catastrophe pour cette dernière, après la chute du Gripen et trop d’erreurs commises à ce jour ! DEVA, n’est pas un plan de développement pour notre Armée, mais un correctif, très en retard, de toutes les erreurs stratégiques et opérationnelles produites durant ces 20 dernières années.

Depuis la fin septembre, j’ai quitté la grande institution et donc, en ce début d’année, libéré de toute obligation et/ou réserve de parole. Je vais donc me permettre de revoir la copie de notre Armée. Fervent défenseur d’une défense nationale crédible, je vais en plusieurs étapes (diverses interventions sur mon blog durant ces prochaines semaines), porter une critique sévère sur l’institution, afin qu’elle puisse rapidement évoluer, changer et s’adapter aux nouvelles menaces sans pour autant toucher aux devoirs qui lui sont dévolus dans notre constitution.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 12:30
Sortie d’assemblage pour le 100ème PC-21 de Pilatus

 

23 février Aerobuzz.fr

 

Le 100ème PC-21 est sorti de la chaine d’assemblage finale de Pilatus, le 20 février. Il s’agit aussi du 1.000ème Turbopop Trainer produit par le constructeur suisse. Cet appareil sera livré aux forces aériennes saoudiennes qui en ont commandé 55 exemplaires destinés à la formation de leurs pilotes. Trois autres pays utilisent déjà le PC-21 pour la formation : la Suisse qui en possède 8, Singapour (19) et les Emirats Arabes Unis (25). La Qatar en a commandé 24 exemplaires en 2012.

Partager cet article

Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:50
Swissleaks : les liens troubles entre HSBC et Oussama Ben Laden

 

10.02.2015 Par valeursactuelles.com

 

SwissLeaks -  Les révélations n’en finissent pas depuis la publication de l’affaire SwissLeaks. Plusieurs personnes soupçonnées d’avoir financé l’organisation terroriste d’Oussama Ben Laden ont eu pendant de nombreuses années un compte chez HSBC, établissement financier au cœur de la tourmente.

 

SwissLeaks et Oussama Ben Laden

La Golden Chain, ou «chaîne en or» en Français. C’est ainsi que les services secrets américains ont baptisé un fichier numérique, retrouvé lors d’un raid à Sarajevo en 2002, où figure les hypothétiques «grands donateurs» et financiers d’Al-Qaida. Une liste de vingt noms en arabe, que les enquêteurs américains ont découvert en pleine enquête pour détruire les réseaux financiers d’Oussama Ben Laden.

L’enquête SwissLeaks a révélé hier soir que parmi la liste des exilés fiscaux impliqués dans les listes HSBC se trouvaient des noms de personnes impliquées dans cette fameuse «Golden Chain». Grands noms des Etats du Golfe, influenceurs économiques et politiques, cheikhs, princes… Autant de noms «sensibles» qui risquent de faire grand bruit.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 12:50
Oostkamp - Cassidian Belgium N.V.

Oostkamp - Cassidian Belgium N.V.

 

22 janvier 2015 par  Jacques Marouani - electronique.biz

 

Selon les termes du contrat, le site continuera de fournir à l’entreprise "des composants électroniques haut de gamme", tels que les composants * pour radars primaires et secondaires, les amplificateurs et les transpondeurs.

 

Airbus DS vient de conclure un accord avec la société suisse de capital-investissement Parter Capital Group portant sur la vente de son unité belge de production de composants électroniques, basée à Oostkamp. Airbus Defence and Space poursuit ainsi son recentrage sur ses activités stratégiques. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué.

 

Selon les termes du contrat, le site continuera de fournir à l’entreprise "des composants électroniques haut de gamme", tels que les composants pour radars primaires et secondaires, les amplificateurs et les transpondeurs. L’usine belge emploie actuellement près de 150 collaborateurs.*

 

Airbus Group a annoncé à l'automne dernier une réorganisation de ses activités dans la défense et l'espace qui se traduit par des cessions de filiales ou de participations jugées non stratégiques afin de permettre au groupe de se recentrer sur les avions militaires, les missiles, les lanceurs et les satellites.

 

Rappelons que Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense.

 

* source Cassidian : [... Located in Oostkamp (West-Vlaanderen), Cassidian in Belgium is a production plant of the Cassidian division. The plant delivers a wide range of products and equipment, which is integrated by systems-suppliers in a wide variety of platforms such as e.g. EUROFIGHTER, A400M etc. Typical products are IFF-Transponders (Identification Friend Foe), Power Amplifiers for MIDS (Multifunctional Information Distribution System), Tactical Radio Systems as well as components for Radar systems. The products manufactured in Oostkamp are designed by the German R&D departments of EADS located in Ulm and Munich. A group of development engineers, part of the German R & D department, has local presence in the plant ...]

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 17:50
photo VBS

photo VBS

 

24.10.2014 | FB RSK
 

Le 21 octobre 2014, des représentants d’armasuisse, de RUAG Aviation et des Forces aériennes suisses ont célébré, sur la base aérienne d’Alpnach, la fin des livraisons des Super Puma modernisés. Cet événement a marqué l’aboutissement d’un long processus.

 

Le projet de maintien et d’augmentation des capacités opérationnelles des Super Puma TH89 (hélicoptères de transport 89) a démarré il y a dix ans, avant d’être accepté par le Parlement avec le programme d’armement 2006. La modernisation a consisté, d’une part, à remplacer l’avionique des appareils et, d’autre part, à les équiper d’instruments, et donc de capacités, supplémentaires. La première étape a été constituée d’une phase de définition, de développement, de construction et d’évaluation de la nouvelle configuration. La deuxième étape a été composée des travaux sur les hélicoptères. La remise des hélicoptères modernisés, rebaptisés TH06, a débuté en avril 2012 et s’est achevée le 29 août 2014.

L’un des moments forts de cette célébration à Alpnach fut la démonstration d’un Super Puma TH06 devant la centaine d’invités présente.


« Les Super Puma semblent à nouveau comme neufs »

Lors de son discours, le directeur du domaine de compétences Systèmes aéronautiques d’armasuisse, Peter Winter, a retracé le chemin parcouru du début de la phase d’évaluation, en 2004, à aujourd’hui. Philipp M. Berner, CEO de RUAG Aviation, responsable de la modernisation des 15 Super Puma, a tenu à souligner à quel point il était « très fier d’avoir participé à ce programme ». Le capitaine Roger Widmer, pilote militaire de profession, a relaté un cas concret de sauvetage de personne, effectué en grande partie grâce aux nouvelles technologies du TH06.

En cette année de jubilé (100 ans des Forces aériennes suisses), le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, commandant des Forces aériennes, a rappelé que les Super Puma fêtaient également leur « anniversaire », eux qui, 25 ans après leur acquisition, semblent à nouveau « comme neufs ». L’événement s’est conclu par la remise symbolique au commandant de corps Schellenberg, de la clé du dernier Super Puma modernisé.

 

Plus d’informations : Upgrade Super Puma TH06 Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories