Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:55
Solidarité Défense prépare le Noël de nos soldats !

 

26.10.2016 Ingrid LAMRI - Présidente de l'ANAJ-IHEDN

 

Chers amis,

Notre partenaire
Solidarité Défense prépare le Noël de nos soldats, venez l'aider !

Tous les ans, Solidarité Défense confectionne environ 12 000 colis de Noël destinés aux militaires en OPEX. Ils y mettent également des dessins d’enfants de toutes les écoles de France. Les armées acheminent ensuite ces colis sur les théâtres d’opération.

Confectionner ces colis prend du temps, aussi nous vous invitons à vous manifester si vous avez une heure ou une journée à consacrer sur Paris à cette belle initiative.


Pour participer à cette initiative, merci de renseigner le formulaire suivant : RENDEZ-VOUS ICI !


En espérant vous voir nombreux à vous investir auprès de Solidarité Défense ! 

 
Repost 0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 12:55
L' ANAJ-IHEDN fête ses 20 ans !

2016, un cru spécial pour l'ANAJ-IHEDN !

20 ans au service de l'Esprit de défense et de cohésion nationale

Participez activement à nos actions et soutenez la première association de Jeunes sur les questions de défense et de sécurité

 

 

 

L'ANAJ-IHEDN, une association désormais connue et reconnue

Depuis maintenant 20 ans, l'ANAJ-IHEDN oeuvre pour sensibilser les jeunes (et moins jeunes) aux questions de défense et de sécurité. L'objectif ? Créer un socle commun de connaissance et de dialogue entre différents univers pour alimenter le terreau d'une cohésion nationale pérenne et forte. Les tragiques événements qui ont frappé notre pays en 2015 ont montré à quel point la société française était en recherche de ces valeurs républicaines et prète à s'engager.

 

Avec une moyenne de 80 événements par an depuis 5 ans, en France et à l'international, l'ANAJ est désormais connue et reconnue comme une association motrice sur ces questions. Passionnés et engagés, les jeunes qui la compose sont tous bénévoles et dévoués à cette noble cause. Pour continuer nos actions, nous avons besoin du soutien de tous !


Les nouveautés 2016 à ne pas manquer !

Continuellement à la recherche d'innovations au service de nos membres et de la communauté Défense et Sécurité, l'ANAJ va lancer cette année plusieurs nouveautés qui permettront de mieux répondre à vos besoins : événements, opérations spéciales, outils, etc.

Application mobile "ANAJ-IHEDN"

L'ANAJ-IHEDN débarque sur votre smartphone ! Grâce à cette application mobile (IOS et Androïd) vous pourrez retrouver toutes nos publications, nos vidéos, nos photos et bien entendu l'agenda de nos événements. Pour ne pas les manquer, une alerte push vous sera envoyée à l'ouverture des inscriptions.

       

 

L'ANAJ facilite l'accès des séminaires aux jeunes de l'École de la 2e Chance des Yvelines

Dans le cadre de sa mission de sensibilisation aux enjeux de défense et l'ouverture à de nouveaux publics, l'ANAJ permettra à plusieurs jeunes de l'École de la 2e Chance des Yvelines de participer au prochain séminaire-jeunes de l'IHEDN de Février 2016 à Paris.

 

Soirée de prestige pour les 20 ans de l'ANAJ-IHEDN

Pour fêter les 20 ans de l'ANAJ, une soirée exceptionnelle sera organisée le 25 juin 2016 à l'Ecole militaire. Réunissant l'ensemble de la communauté Défense et Sécurité, plus de 500 personnes seront présentes pour échanger dans un cadre prestigieux et convivial.

Devenir partenaire de cette soirée

 

Des conférences toujours plus innovantes et de qualité

Comme les années précédentes, 2016 sera une année riche en conférences exclusives sur des sujets d'actualité, innovants et parfois décalés. Ces événements sont l'occasion d'accueillir de nouveaux publics et de sensibiliser aux questions de défense, sécurité et internationales.

Toutes nos conférences

 

Des ateliers pour approndir la réflexion et échanger avec des experts

Dans un cadre restreint, les ateliers de l'ANAJ-IHEDN sont réservés uniquement aux membres. Ils permettent d'échanger librement avec des experts sur des problématiques variées. Organisés tous les mois, ils sont l'occasion unique de pouvoir approfondir la réflexion stratégique.

Tous nos ateliers

 

Des visites pour aller à la rencontre des acteurs de la défense/sécurité

Réservées aux membres, nos visites permettent d'aller à la rencontre d'acteurs ou sur des sites rarement ouverts au public. Elles sont l'occasion d'échanges directs et passionnants avec nos membres.

Toutes nos visites

 

De nouvelles publications pour alimenter la réflexion stratégique

Fort de son vivier de membres et son réseau de partenaires, l'ANAJ contribue pleinement à l'émergence d'une réflexion et d'une vision "jeune" sur les enjeux stratégiques.

Toutes nos publications

 


Puisque vous êtes désormais convaincus de l'intérêt de nous soutenir ... Voici nos 3 types d'adhésion

 
 
Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 16:45
photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

 

26/01/2016 Sources : Etat-major des armées

 

Du 15 au 19 janvier 2016, les Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont accueilli le voyage d’étude de la 68esession d’auditeurs de l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN).

 

La visite était articulée en deux volets : l’un à Djibouti-ville et l’autre en zone de manœuvre. La délégation a ainsi bénéficié d’une série de conférences d’autorités civiles ou militaires, françaises et alliées, exposant les enjeux stratégiques de la Corne de l’Afrique et les aspects géopolitiques de cette région.

 

photo EMA / IHEDN / Armée de Terrephoto EMA / IHEDN / Armée de Terre
photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

Après une visite des emprises des FFDj, les 96 auditeurs et 16 cadres se sont rendus sur le terrain, du 17 janvier matin au 18 janvier midi. Ils ont d’abord rejoint le désert du Qaïd à environ cinquante kilomètres à l’ouest de Djibouti. Le 5e régiment interarmes d’outre-mer y a présenté la mise en œuvre d’une batterie de mortiers de 120 mm héliportée par les Puma du Détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre (DETALAT). Plus tard, depuis l’observatoire d’Ali Odé, les auditeurs ont assisté à une manœuvre aéroterrestre d’un sous groupement tactique appuyé par des Mirage 2000 de l’escadron de chasse 3.11 Corse, le C160Transall de l’escadron de transport 88 Larzac, et des hélicoptères Gazelle et Puma du DETALAT. Les engins blindés de reconnaissance feu AMX-10 RC, mis en œuvre par un peloton du 3eescadron, armé par le 1er régiment étranger de cavalerie, venaient tout juste d’arriver sur le territoire.

photo EMA / IHEDN / Armée de Terrephoto EMA / IHEDN / Armée de Terrephoto EMA / IHEDN / Armée de Terre
photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

Après un déplacement dans le désert du Grand Bara, les auditeurs ont observé l’entraînement des moyens aériens des FFDj qui réalisaient l’interception d’un C160 Transall par des Mirage 2000 puis un posé d’assaut avec débarquement d’un groupe motorisé des forces spéciales, show of force et appui-feu des avions de chasse, débarquement et récupération de commandos par hélicoptères de manœuvre. À l’issue, les auditeurs ont rejoint un bivouac dans le désert du Qaïd où ils ont échangé avec les militaires de l’ensemble des unités des FFDj. Dès le lendemain matin, les convois se sont déplacés sur Arta Plage pour observer un largage de parachutistes en mer suivie d’une action vers la terre exécutée par les commandos Marine appuyés par les moyens du DETALAT, de la base aérienne 188 et de la base navale.

 

photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

photo EMA / IHEDN / Armée de Terre

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la République de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. À ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. De plus, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent l’armée Djiboutienne dans ses efforts pour renforcer ces capacités militaires en général, dont en particulier la capacité à participer aux opérations de maintien de la paix. Plusieurs fois par an, les FFDj contribuent ainsi à la formation de militaires africains dont les pays ont des accords bilatéraux avec la France.

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 08:55
Le prix d’économie de la défense 2015

 

22/12/2015 Ministère de la Défense

 

Le prix annuel dit « d’économie de la défense » récompense une thèse, la présentation de travaux scientifiques originaux ou un mémoire universitaire de deuxième ou de troisième cycle pour sa qualité, son originalité et son intérêt vis-à-vis du domaine de l’économie de la défense.

 

Dernier évènement

Le prix d’économie de la Défense 2015 a été remis à Josselin Droff pour sa thèse sur le facteur spatial en économie de la défense.

 

Hugues Bied-Charreton, directeur des affaires financières du ministère de la Défense, a remis, mercredi 16 décembre, le prix d’économie de la défense 2015 à Josselin Droff pour sa thèse intitulée : « Le facteur spatial en économie de la défense : application au maintien en condition opérationnelle des matériels de défense », soutenue à l’Université de Bretagne Occidentale.

Le prix a été remis au cours d’un colloque organisé à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne par la direction des affaires financières du ministère de la Défense et la chaire Économie de défense du Fonds de dotation de l’Institut des hautes études de défense nationale, intitulé « Les industries de défense face aux enjeux internationaux ».

L’apport de la thèse de Josselin Droff réside principalement la prise en compte du facteur spatial dans les choix de défense (localisation des entités, synergies entre organisations). La thèse démontre que la compréhension des choix en matière de production de défense (réalisation des missions militaires, soutien des matériels et des personnels) implique nécessairement une forte dimension spatiale. Les développements proposés par Josselin Droff constituent un cadre de référence pour toute personne qui souhaite comprendre les choix de localisation dans le domaine de la défense. La méthodologie proposée peut s’appliquer non seulement au maintien en condition opérationnelle mais aussi à d’autres dimensions de la défense dans un cadre bilatéral, multinational ou au sein d’une alliance par exemple.

C’est la troisième fois que le prix d’économie de la défense est décerné. En 2005, il a été remis à Martial Foucault pour sa thèse « Biens collectifs et sécurité extérieure : analyse économique de la politique européenne de défense ». En 2009, il a été remis à Jean-Michel Oudot pour sa thèse soutenue à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne intitulée « Choix contractuels et performances : le cas des contrats d’approvisionnement de défense » ainsi qu’à Sylvain Moura pour sa thèse soutenue à l’université Montesquieu de Bordeaux sur le thème : « L’impossible banalisation des industries de défense : l’apport d’une analyse institutionnaliste à la dynamique des industries ».

Repost 0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 12:55
Les industries de défense face aux enjeux internationaux


10/12/2015 Secrétariat général pour l’administration

 

La direction des affaires financières du ministère de la Défense et la chaire Économie de défense du Fonds de dotation de l’IHEDN organisent un colloque intitulé  « Les industries de défense face aux enjeux internationaux » 

          

Le colloque se déroulera le mercredi 16 décembre 2015 de 14h à 18h à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il sera clôturé par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

 

Les deux sessions s’organiseront autour des problématiques suivantes :

 

Echanges internationaux en matière d’armement : quels facteurs de croissance ? 

Les échanges internationaux en matière de défense ont fortement augmenté ces dernières années. L’objet de la première session du colloque est de montrer que cette augmentation s’explique à la fois par des modifications d’ordre économique, par une demande plus élevée provenant en partie de tensions internationales plus fortes, ainsi que par des facteurs politiques et stratégiques.

 

Quelles stratégies d’adaptation des industries de défense à l’international ?             

Les groupes industriels se réorganisent sur la scène internationale selon des déterminants techniques, économiques et stratégiques. Tant en matière d’achats que de partenariats industriels à l’étranger, les changements opérés ces dernières années sont sources d’enjeux majeurs, tant sur les aspects économiques que stratégiques, à la fois pour les entreprises et les pouvoirs publics. La seconde session a pour objectif d’analyser la manière dont les groupes industriels adaptent leurs activités de recherche et de production aux enjeux internationaux.

A l’issue du colloque, Jean-Yves Le Drian remettra le prix d’économie de la défense 2015. Ce prix récompense un chercheur des universités, grandes écoles ou centres de recherche pour une thèse, un travail scientifique ou un mémoire universitaire de master ou de doctorat dédié au domaine de l’économie de défense.  

 

Cliquez ICI pour vous inscrire dans la limite des places disponibles.

 

 

Téléchargez le Programme.

Téléchargez le Dossier de presse.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 13:35
photo IHEDN

photo IHEDN

 

11.11.2015 IHEDN

 

« La session internationale Asie / Moyen-Orient 2015 qui s’est déroulée à l’IHEDN, en collaboration avec la DCSD, du 3 au 10 novembre, a réuni un effectif de 33 auditeurs procédant de 19 pays : Afghanistan, Arabie Saoudite, Bangladesh, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Émirats Arabes Unis, Inde, Indonésie, Irak, Japon, Mongolie, Pakistan, Philippines, Qatar, Singapour, Vietnam.

 

Issus des forces armées, de think tanks et d ‘universités, ils étaient à différents titres intéressés par la problématique soulevée : « Cyber sécurité : un enjeu sécuritaire essentiel pour les États au 21e siècle ». Ce thème a permis une présentation exhaustive de la doctrine, de la pensée et des savoir-faire français et de renforcer la visibilité de la France dans ce domaine.

Sont intervenus : David MARTINON, ambassadeur pour la cyber-diplomatie et l’économie numérique ; Guillaume POUPARD, directeur général de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ; le VAE Arnaud COUSTILLIERE, officier général cyber défense à l’EMA ; le préfet Jean-Yves LATOURNERIE, conseiller pour le gouvernement, chargé de la lutte contre les cybermenaces ;  Frédérick DOUZET et M Danilo d’Elia de la chaire Castex de cyberstratégie; Heli TIIRMAA-KLAAR, chef de la coordination des politiques cyber au SEAE ; Pierre BELLANGER, président directeur général et fondateur de Skyrock ; Kavé Salamatian de l’université de Savoie ; Candice Tran Daï d’Asia Centre ; Daniel Ventre du CNRS ;  Julien Nocetti de l’IFRI ; Patrick Rdja d’Airbus Defence and Space ;

Les auditeurs ont travaillé en comités sur : (1) Cyber sécurité : quelles menaces, quelles cibles, quels auteurs ? (2) Protection, gouvernance et Etat de droit face à la cyber-menace (3) Coopérations internationales : champs et limites. La restitution de leurs travaux a permis de mettre en avant, à travers des exposés à la fois fouillés et structurés, des propositions notamment en matière de coopération internationale.

La Siamo, comme les autres sessions internationales, constitue un véritable forum tant pour les étrangers invités, qui souvent y trouvent une opportunité unique de rencontre, que pour les institutionnels, les think tanks, les universités et les industriels français. Elles participent au rayonnement de l’IHEDN et à la diffusion de la pensée stratégique de notre pays à travers le monde.

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:56
photo EMA

photo EMA


06/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Vendredi 2 octobre, le général Pierre de Villiers était présent à l’École militaire pour participer à l’ouverture, par le Premier ministre, des sessions nationales de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) et de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ).

De septembre 2003 à juin 2004, alors qu’il était encore colonel, le général de Villiers a participé à cette formation. Onze ans plus tard, devenu chef d’état-major des armées, il continue de rencontrer régulièrement les auditeurs de sa session - la 56e - poursuivant avec eux un dialogue qui repose sur une solide amitié et une estime réciproque.

 

REPERES

L’IHEDN est un lieu de formation, de réflexion et de débats de haut niveau sur les questions stratégiques. Il réunit chaque année une centaine de responsables qui appartiennent à la fonction publique civile et militaire, mais aussi au monde de l’entreprise, ainsi qu’à différents secteurs d’activité en France comme à l’étranger. Au cours d’une année de formation, les auditeurs approfondissent leur connaissance des questions de défense, de politique étrangère, d’armement et d’économie de défense ». Les officiers, auditeurs du Centre des hautes études militaires (CHEM), sont également auditeurs de la session nationale politique de défense de l’IHEDN. Des officiers suivent également chaque année la session nationale armement et économie de Défense de l’IHEDN.

L’INHESJ intervient dans les domaines de la formation, des études, de la recherche, de la veille et de l’analyse stratégique en matière de sécurité intérieure, sanitaire, environnementale et économique ainsi que dans ceux intéressant la justice et les questions juridiques. L’INHESJ met en œuvre trois sessions nationales : Sécurité et justice, Management stratégique de la crise, Protection des entreprises et intelligence économique. Chaque année, un à deux officiers sont invités à suivre la scolarité dispensée par l’INHESJI.

Ces deux instituts sont des établissements publics nationaux à caractère administratif placés sous la tutelle du Premier ministre. Leurs sièges sont situés à l’Ecole militaire à Paris.

 

Liens : vous pouvez retrouver le discours prononcé par le Premier ministre sur le site internet de l’IHEDN http://www.ihedn.fr/userfiles/file/Discours%20PM%202%20octobre.pdf

ou sur celui de l’INHESJ http://www.inhesj.fr/sites/default/files/files/communication/discours_pm_valls_2102015.pdf

 

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 16:55
L'armée de Terre présente ses capacités à l'IHEDN

 

25/09/2015 armée de Terre

 

Le 23 septembre, le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, a invité les auditeurs de l’Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN) et les stagiaires de l’Ecole de guerre (EG) à une présentation des capacités de l’armée de Terre au centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) de Sissonne (Aisne).

 

A travers une démonstration dynamique, le CEMAT a dévoilé son modèle « Au Contact », porteur d’une ambition nouvelle pour l’armée de Terre. Modernité, réactivité, réversibilité, adaptabilité… Autant de capacités qui participent à la sécurité des Français, tant en métropole qu’à l’étranger. 20 ans après la professionnalisation, l’armée de Terre peut aujourd’hui capitaliser sur une maturité qui lui permet d’adapter son organisation à un environnement nouveau.

 

 

Au contact de la population, au contact de l’adversaire sur le territoire national et en opérations extérieures; découvrez la nouvelle armée de Terre.

Dans cette deuxième vidéo, découvrez la suite de la nouvelle organisation de l’armée de Terre, au contact des populations et de l’adversaire tant sur le territoire national qu'en en opération extérieure.

Repost 0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:56
L'armée de terre dévoilera Au contact le 23 septembre, à Sissonne

 

17.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense


650 soldats, 35 véhicules et bien d'autres choses: l'armée de terre a décidé de ne pas lésiner sur les moyens le 23 septembre, lors d'une présentation de ses moyens et de sa nouvelle organisation.

 

Rendez-vous donc à Sissonne, au Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB-94eRI) pour découvrir (le terme est un peu fort) le fameux "Au contact" et la nouvelle organisation de l'armée de terre. IHEDN et Ecole de guerre seront de sortie pour l'occasion.

 

La maquette est connue depuis quelques temps mais les derniers ajustements ont enfin été réalisés. Le général Bosser va donc pouvoir officiellement annoncer la nouvelle structure des forces qu'il commande.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 15:55
La France face aux défis du XXIe Siècle - Les Lundis de l'IHEDN

 

source IHEDN

 

conférence-débat La France face aux défis du XXIe siècle de Monsieur Bernard-Henri LÉVY,

 

12 octobre 2015 à 18 h 30 - Ecole militaire

 

pour s'inscrire

Repost 0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 11:45
Ouverture du 16ème Forum international sur le continent africain

Cette 16e édition du FICA a pour thème : « vers une meilleure gestion des espaces frontaliers au bénéfice de la sécurité et du développement ». – photo Jérémie FARO SIRPA Terre Image (centre Cesson Sevigne)

 

28/05/2015 Domenico Morano  - DICoD

 

Jeudi 28 mai, le 16ème Forum international sur le continent africain (FICA), coorganisé par l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) et par la direction de la coopération de sécurité et de défense du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, s’est ouvert à l’École militaire (Paris).

 

Le 16ème Forum international sur le continent africain (FICA) s’est ouvert jeudi 28 mai à l’École militaire (Paris). Organisée par l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) et la direction de la coopération de sécurité et de défense du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, cette édition du FICA a pour thème : « vers une meilleure gestion des espaces frontaliers au bénéfice de la sécurité et du développement ».

 

Des auditeurs provenant de 43 pays africains, de 8 organisations sous-régionales africaines, ainsi que de l’Union africaine et du Service européen d’action extérieure, assisteront aux travaux qui s’achèveront le 4 juin. Les échanges porteront surtout sur les moyens, les instruments et les capacités des États dans la gestion de leurs frontières et de l’implication des populations dans ce processus. Ce forum permet ainsi de montrer les principaux aspects de la coopération menée par la France et l’Europe avec l’Afrique dans les domaines de la sécurité et de la défense.

 

Problématiques abordées :

 

    Les instruments et capacités des États pour le contrôle de leurs territoires et de leurs frontières.

    Le rôle des organisations sous-régionales, régionales et internationales dans la mise en œuvre du contrôle des frontières et des espaces frontaliers.

    L’implication des populations dans la gestion des espaces frontaliers.

    La délimitation des frontières terrestres, maritimes, fluviales ou lacustres.

    La coopération entre États en matière de sécurisation et de gestion des espaces.

Repost 0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 17:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

12/05/2015 Armée de Terre

 

Créé en 2006, le trinôme académique des Ecoles militaires de Saumur est né de la rencontre entre les ministères de la Défense et de l’Education nationale, et de l’Institut des hautes études de Défense nationale.

 

L’objectif de ce trinôme est d’aider les enseignants à faire passer des messages sur la notion de collectivité, du sens du devoir, ou encore du sacrifice pour la nation. Pour cela, des conférences et sorties scolaires sur de hauts lieux de mémoire sont organisées dans les collèges et lycées, afin de renforcer le lien entre l’armée et la nation.

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 11:55
Le 1er RHC reçoit le 88e séminaire jeunes de l’IHEDN


24 avr. 2015 par Armée de Terre

 

L’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) a organisé son 88e séminaire « jeunes » à Metz, du 13 au 18 avril 2015. Une présentation des moyens de l’armée de Terre a eu lieu le 16 avril au sein du 1er régiment d’hélicoptères de combat (1er RHC) de Phalsbourg.
Environ 80 stagiaires, des étudiants et jeunes actifs de toute la France sont venus se confronter avec l’armée de Terre. Parmi eux, Géraldine, une chargée de communication dans une agence de publicité parisienne. Elle a rencontré Maxime, soldat de 1ere classe spécialité tireur de précision. Comme lui, des soldats de différentes unités ont présenté la richesse de leur savoir-faire.
L’IHEDN réunit des responsables de haut niveau appartenant à la fonction publique, civils et militaires, ainsi qu’aux différents secteurs d’activité de la nation, des Etats membres de l’Union ou d’autres Etats, en vue d’approfondir en commun leurs connaissances des questions de Défense, de politique étrangère, d’armement et d’économie de Défense. Dans le cadre de sa mission, il organise des séminaires ciblés, notamment à destination des jeunes de 20 à 30 ans.

Repost 0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 13:57
Menaces sur tous les fronts : De la piraterie maritime à la cybercriminalité (8 Avr. 15)


23.03.2015 ANAJ-IHEDN
 

Le Master 212 Affaires internationales de Dauphine, en partenariat avec l’ANAJ-IHEDN, a le plaisir de vous inviter :

 

Menaces sur tous les fronts : De la piraterie maritime à la cybercriminalité

 

Thierry BOURGEOIS, Directeur de la sûreté du groupe Total

Jacques de CHATEAUVIEUX, Président de Bourbon, Membre du Conseil de surveillance d’Axa

Vice-Amiral Arnaud COUSTILLIERE, Officier général de la Cyber défense à l’Etat-major des Armées

Patrick de LA MORINERIE; Directeur Général adjoint d’Axa Corporate Solutions

Philippe SATHOUD, Manager opérationnel chez DCNS

Patrick SIMON, Avocat au barreau de Paris – Président honoraire de l’Association Française du Droit Maritime

 

Débats animés par Stéphanie ANTOINE, Journaliste à France 24


____

 

Mercredi 8 avril 2015, 18h00 à 20h00

Amphithéâtre 8 - Université Paris-Dauphine


De tout temps, faire du commerce a comporté des risques. Piraterie maritime, terrorisme, vols et guerres ont contraint les entreprises, main dans la main avec les Etats, à renforcer la sécurité des échanges afin que le commerce prospère.

Plus récemment, les cyber-fraudes, le vol d’informations, la destruction des systèmes productifs ou la cybercriminalité maritime sont devenus des menaces réelles, auxquelles font face les multinationales. La création d’une cellule de cyber-sécurité  par l’Etat-major français des armées, et le développement du marché de la sécurité numérique attestent du caractère grandissant de ces cyber-menaces génératrices de dégâts physiques.

Face à l’effacement progressif des frontières, comment les entreprises gèrent-elles et préviennent-elles leur exposition accrue à ces menaces physiques et dématérialisées ? Nous tenterons d’observer de quelle manière organisations et Etats s’adaptent à ce panel de risques en pleine mutation…

La conférence sera suivi d’un cocktail

 

sinscrire

Informations : master212.colloque@gmail.com

Programme détaillé

Télécharger le fichier

En partenariat avec

logo212new-300x273

Repost 0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:55
Une formation à la gestion des crises à l’international avec l'IHEDN


22.03.2015 par Philippe Chpleau - Lignes de Défense
 

L’IHEDN organise les 7 et 8 avril une formation à la gestion des crises à l’international "Acquérir des méthodologies, échanger des expériences".

"Fondées sur une approche résolument pratique, appuyées par des retours d’expériences, des exercices et des échanges avec des acteurs actuels ou passés de crises extérieures", les formations à la gestion des crises à l’international proposées par l’IHEDN ont été conçues pour fournir les clefs de compréhension de ces situations complexes.

Le programme du prochain stage et la présentation générale de ces formations se trouvent sur le site www.ihedn.fr . Voir ici la présentation des formations IHEDN "Gestion des crises à l'international".

Renseignements sur ces formations par mail à gci@ihedn.fr  

La date limite d’envoi des candidatures à cette adresse est fixée au lundi 30 mars 2015.

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:50
Cours pilote du CESD : Les enjeux de l’espace pour la PSDC

 

18.03.2015 IHEDN

 

Dans le cadre de ses activités au sein du Collège européen de sécurité et de défense (CESD), l’IHEDN a organisé un cours spécialisé consacré aux enjeux de l’espace pour la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), qui s’est tenu à Bruxelles du 10 au 12 mars 2015.

 

Durant ces trois journées, 25 auditeurs ont été formés aux enjeux de l’espace, en matière de défense et de sécurité.

 

Les interventions, rythmant ce cours, ont été conçues de sorte à donner la parole à 15 conférenciers, représentant l’ensemble des acteurs institutionnels en charge d’activités dans le domaine spatial.

 

Les interventions du Commandement interarmées de l'espace (CIE), de l’état-major des armées et du Centre national d’études spatiales (CNES) ont permis de présenter la position française en matière de doctrine spatiale et de développement capacitaire. Un créneau fut également retenu pour l’intervention de groupes industriels leaders dans le domaine spatial. 

 

La direction des programmes de navigation par satellite européen de la Commission européenne (DG Marché intérieur), l’Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre satellitaire de l’Union européenne (EU SATCEN) se sont également exprimés.. 

 

Madame Claude-France ARNOULD, envoyée spéciale pour l’espace au sein du Service européen pour l’Action extérieure (SEAE) a clôturé ce cours.

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:50
Mission Europe du 18 au 20 mars - session nationale « Politique de défense » IHEDN

 

19.03.2015 IHEDN

 

Dans le cadre de la mission Europe, une partie des auditeurs de la session nationale « Politique de défense » s’est rendue à Berlin, du 18 au 20 mars 2015. À cette occasion, un échange très fructueux entre l’IHEDN et la BAKS, son homologue allemand, s’est déroulé sur une thématique commune, afin de permettre aux auditeurs français et allemands de mieux se connaître et de réfléchir ensemble sur des problématiques stratégiques, qui concernent l’ Europe et plus particulièrement nos deux pays.

Repost 0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 12:55
Les démoctraties face au terrorisme. Comment sauvegarder notre modèle ?


source IHEDN

 

Les débats de l'Actu du 27 mars 2015

Remplir le formulaire d'inscription

Repost 0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 17:55
Colloque : Repenser la guerre : théories, stratégies, capacités

 

institut-strategie.fr

 

L’Université Lyon III Jean Moulin et le CESID organisent, en partenariat avec l’IHEDN, la Ville de Lyon et DSI, un colloque national en hommage au professeur Hervé Coutau-Bégarie (1956-2012), en quatre table rondes et 24 interventions en trois jours, du 10 au 12 mars 2015.  Le programme peut être consulté en ligne.

Repost 0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 17:55
Signature de la Lettre d’orientation 2015 (IHEDN)

 

05.03.2015 IHEDN

 

Communauté d’action juridiquement indépendante, les associations articulent, cependant, leurs portées au service de la même mission que l’Institut, à savoir la promotion de l’esprit de défense.

 

Depuis 2012, une lettre d’orientation, à destination des dirigeants des Associations de l’Union-IHEDN, est signée conjointement par le directeur de l’IHEDN et le président de l’Union-IHEDN. Elle permet de rappeler, à la communauté des auditeurs de l’IHEDN, les objectifs fixés par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, aptes à renforcer leur capacité commune à développer la prise de conscience collective de ces enjeux de défense et de sécurité.

Repost 0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 08:55
Clôture du 87e séminaire IHEDN-Jeunes

 

Source IHEDN

 

Le général de corps d’armée Bernard de Courrèges d'Ustou, directeur de l’IHEDN a clôturé, ce samedi 21 février, le 87e séminaire IHEDN-Jeunes, à l’École militaire de Paris.

 

Durant une semaine, les 81 participants, dont 29 femmes, étudiants et jeunes actifs, ont vécu sous le régime de l’internat au Centre de ressources d’expertise et de performance sportives (CREPS) de Châtenay-Malabry.

 

Selon le triptyque propre à la pédagogie de l’Institut, à savoir, conférences-débats, travaux de comité et visites, ces jeunes, issus de divers parcours tels que droit, philosophie, conseil, diplomatie, relations internationales et sciences politiques, histoire et religions, communication et journalisme, éducation, langues, ingénierie, informatique, finance et gestion… ont été sensibilisés aux questions de défense et de relations internationales.

 

Des visites de terrain, le mardi 17 février, au Commandement des forces aériennes de la Gendarmerie nationale (CFAGN) et au Groupe interarmées d’hélicoptères (GIH) situés à la base aérienne de Villacoublay, puis, l’accueil qui leur a été réservé, par les directeurs des établissements NEXTER Systems, appelée la canonnerie de Bourges et sa filiale NEXTER munitions, au cours de la journée du jeudi 19 février, ont été un complément concret à leur formation.

Repost 0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 12:55
 Colloque du 3 mars 2015 « Vertu et sens commun : les valeurs de la mer et de la Marine en action »


23/02/2015  Communauté Défense

 

Colloque organisé par l’IHEDN Ile de France, la Revue Défense nationale et l’IRSEM, le 3 mars 2015 « Vertu et sens commun : les valeurs de la mer et de la Marine en action »

 

Programme et inscription à ce colloque

Téléchargez le programme et inscription au colloque du 3 mars 2015 « Vertu et sens commun : les valeurs de la mer et de la Marine en action »

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:55
Interview du GCA Bernard de Courrèges d’Ustou, Directeur de l’IHEDN et de l’EMS

 

10/02/2015  par Alain Establier SECURITY DEFENSE Business Review

 

SDBR : Général, avez-vous fait l’IHEDN ?

GCA de Courrèges d’Ustou * : Non je n’ai pas suivi de session de l’IHEDN mais, comme la plupart des gens, je connaissais l’IHEDN par sa partie émergée, à savoir les deux sessions nationales: la session «Politique de défense» et la session «Armement et économie de défense». En fait, l’IHEDN ne se réduit pas à cela et il y a derrière beaucoup d’autres choses: une dimension régionale, une dimension internationale, des actions vers la jeunesse, des séminaires thématiques, etc. et un formidable réseau, avec des liens très forts entre anciens auditeurs ou participants de telle ou telle session ou séminaire.

 

« L’IHEDN sera le lieu de la formation et de la réflexion aux enjeux de défense, celui du renforcement du lien défense-nation, celui de l’élaboration d’une communauté de défense et de sécurité… », me déclarait le vice-amiral d’escadre Richard Laborde le 9 mars 2010. Est-ce que c’est la réalité de l’IHEDN de 2015?

Au-delà des grandes missions de formation et d’information de responsables et d’acteurs de la défense, l’IHEDN s’est en effet vue proposer, dans le Livre Blanc, la promotion de l’esprit de défense. Faire travailler ensemble des personnes qui s’intéressent déjà aux questions de défense et les faire progresser dans le domaine des relations internationales, des questions d’armement et d’économie de défense, et à toutes les questions connexes, est un des savoir-faire de l’IHEDN. En revanche, nous devons probablement progresser pour aller toucher ceux qui ne connaissent pas la Défense et ceux qui ne savent pas ce que sont les enjeux de défense. Donc nous faisons ce que déclarait l’amiral Laborde en 2010, mais la question est de savoir si nous le faisons bien ? L’IHEDN est aujourd’hui très ouvert sur l’international et nous avons des liens étroits avec un certain nombre de pays dans le monde. Concernant le renforcement du lien défense-nation et l’élaboration d’une communauté de défense et de sécurité, je considère que nous sommes à un palier et que nous devons encore progresser.

 

Quelles sont les pistes de progrès ?

Lorsque je suis arrivé, j’ai été très vite capable de décrire ce que faisait l’IHEDN. J’ai un peu plus de mal à définir ce que nous cherchons réellement à faire et vers quelle finalité nous cherchons à emmener nos auditeurs. Quel que soit le type de formation dispensée, nos auditeurs sont enthousiastes à son issue. Comment par contre matérialiser cet esprit de défense en France? Il n’y a pas de définition de l’esprit de défense mais nous allons, dans les prochains mois, donner des repères pour le caractériser au travers de deux ouvrages, l’un, « Esprits de défense » d’une centaine de pages avec textes de personnes d’horizons divers, tant militaires que civils, l’autre qui est une réédition de «Comprendre la défense» et qui donne la parole à 70 contributeurs. Nous avons besoin de points de repères, pour pouvoir ensuite discuter. Essayer de définir l’esprit de défense passe par un certain nombre de questions. Qu’avons-nous à défendre ? Une population de femmes et d’hommes (qui peuvent être menacés, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du territoire on l’a vu), un territoire (avec la spécificité des départements d’outre-mer qui font de ce territoire l’ensemble du monde), un ensemble de valeurs, des intérêts (qui ne sont pas qu’européens et peuvent donc s’avérer spécifiques, comme le Pacifique et les Caraïbes). La question «qu’avons-nous à défendre» amène, vous le comprenez bien, des questions induites de cohésion nationale et de citoyenneté.

 

La question « Quoi défendre ?» ne pose t’elle pas la question de la Menace ?

Bien évidemment, nous devons nous interroger sur les menaces, sur les menaces extérieures et sur les menaces intérieures, sur les menaces physiques et sur les menaces numériques entre autres. La question suivante concerne les réponses à apporter à ces menaces. Il y a des acteurs ministériels qui travaillent sur ces questions (quoi ? qui ? comment ?), car tous les ministères sont concernés : Défense, Intérieur, Affaires Etrangères, Culture, Education, Enseignement supérieur et Recherche…). La question que nous devons nous poser est de savoir ce que l’IHEDN, institut de formation sous la tutelle du premier ministre, peut et doit apporter dans ce domaine ? Sa spécificité est justement d’être interdisciplinaire, intersectorielle et donc interministérielle. C’est pourquoi, en liaison avec les acteurs ministériels mais pas seulement, nous devons travailler sur ces différents champs. Pour ne pas nous disperser, sachant que nos moyens sont limités, nous devons nous donner des priorités. Nous avons, depuis 2006,  un séminaire «Cohésion  nationale et citoyenneté», mais nous ne pouvons pas informer  directement tous les citoyens du territoire national. Nous devons donc aussi définir quels sont les acteurs et les responsables que nous devons toucher, pour qu’ils soient eux-mêmes des relais dans cette mission d’information du plus grand nombre. Nous avons aujourd’hui à préciser ces relais et à définir notre mission à leur égard.

 

Vous avez parlé d’un séminaire « cohésion  nationale et citoyenneté ». Pouvez-vous nous en préciser le contenu ?

Nous faisons une ou deux sessions par an avec des responsables et des élus locaux, et je regrette que peu de responsables d’associations de terrain ne s’y soient pas intéressés jusqu’à maintenant. Participer à ce séminaire est louable, mais reste ensuite à définir jusqu’où l’IHEDN peut s’impliquer dans ce domaine, sachant que nous ne sommes pas les principaux acteurs en matière de cohésion nationale et de citoyenneté. Que ce soit sur ce sujet ou sur le thème des réponses aux menaces, il me semble que la communauté IHEDN, au centre de laquelle se trouve l’institut, prend tout son sens. En effet nous ne sommes pas seuls et il nous faut travailler de façon collective avec les responsables des ministères concernés et avec les élus. Nous touchons 10.000 personnes environ par an au travers des sessions et des diverses conférences, et en formation d’au moins une semaine nous touchons plus de mille personnes par an. A titre d’exemple,  nous organisons 4 sessions en région par an sur le territoire national, y compris l’outre-mer. Elles se déroulent sur 18 jours, selon le triptyque pédagogique propre à l’Institut qui est conférences/débats, travaux en comité et visites sur le terrain. Les auditeurs de ces sessions trouvent un prolongement à leur formation au sein des 32 associations régionales de l’Union-IHEDN. Les sessions en région ont commencé en 1954 et nous allons fêter la 200ème en mai à Bordeaux. Vous voyez, au travers de quelques exemples, qu’il y a beaucoup d’activités et de bonnes volontés au sein de la communauté IHEDN. Il nous reste à donner plus de cohérence, en fonction des buts à atteindre, à ce formidable bouillonnement de défense. Pour cela nous devons jouer collectif et faire circuler l’information, à l’intérieur et à l’extérieur de l’institut, pour pouvoir définir l’esprit de défense avant même de déterminer quel doit être le rôle de l’institut dans cet environnement.

 

Quels indicateurs avez-vous de la progression ou de la régression de l’esprit de défense dans la nation ?

Je n’ai pas d’indicateurs, mais j’ai des observations liées à mes postes précédents. Tout d’abord, j’ai des observations concernant les responsables politiques ou de la haute administration et les élus; ce ne sera pas une surprise si je vous dis que la plupart ne connaissent pas bien la Défense en général et les Armées en particulier. Pourquoi? Parce qu’on peut arriver à haut niveau sans rien connaitre à la Défense, ce qui est moins vrai pour l’Education, le Social ou l’Economie, et sans avoir jamais eu d’information particulière sur les sujets de défense. Ainsi, j’ai travaillé avec des hauts fonctionnaires en charge des budgets qui ne comprenaient pas que les dépenses de défense, plus que dans d’autres secteurs, s’inscrivaient dans le temps long! C’est vrai pour les équipements, mais c’est vrai aussi pour la formation capacitaire des personnels. Donc il me semble que l’information et la formation des responsables à ces sujets sont essentielles.

 

Vous me parlez des responsables et je vois bien le souci, mais je vous posais la question sur la Nation au sens large. Comment toucher le plus grand nombre? Par les écoles?

Je suis d’accord mais il faut déjà convaincre les responsables. Pour la suite, les partenariats régionaux avec des écoles permettent de toucher le plus grand nombre et d’essaimer les messages. Il y a des actions à envisager auprès du corps professoral des écoles après bac pour les sensibiliser aux sujets de défense. Sur ces sujets, nous devons être force de proposition face à nos autorités de tutelle.

 

* Le général de corps d’armée Bernard de Courrèges d’Ustou choisit l’arme blindée cavalerie à sa sortie de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1981. Affecté, en 1982, au 3e régiment de hussards à Pforzheim (RFA), il y sert successivement comme chef de peloton AMX10RC, comme chef de peloton Boeselager (Challenge interallié des unités de reconnaissance) et enfin, comme officier traitant au bureau opérations instruction. Affecté, en 1988, au 12e régiment de cuirassiers de Müllheim (RFA), il commande le 1er escadron de chars AMX30B2, pendant trois ans. Reçu, en 1993, au concours de l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique (EMSST), il suit une scolarité de deux ans à l’École nationale supérieure des techniques avancées (Ensta) et obtient le titre d’ingénieur en recherche opérationnelle. Promu colonel en 2001, il reçoit le commandement du 1er/11e régiment de cuirassiers à Carpiagne (13), régiment de 80 chars de la 3e brigade mécanisée. De septembre 2002 à janvier 2003, il exerce les fonctions de RepFrance Pamir, commandant les forces françaises en Afghanistan, comprenant, notamment, le bataillon français de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Fias) à Kaboul et le détachement "Epidote" de formation de l’armée nationale afghane. En 2007, chargé de mission auprès du secrétaire général au Secrétariat général de la défense nationale (SGDN), il participe, notamment, aux travaux d’élaboration du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, puis aux travaux d’élaboration du projet de loi de programmation militaire pour les années 2009 à 2014. Le 11 mars 2010, il est nommé chef du cabinet militaire du Premier ministre. Il est nommé directeur de l’Institut des hautes études de défense nationale et de l’Enseignement militaire supérieur à compter du 14 août 2014.

Repost 0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 08:56
Echanges du CEMA avec les auditeurs du CHEM

 

05/02/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 4 février 2015, le général de Villiers a assisté à l’école militaire à la restitution des travaux menés par les auditeurs du centre des hautes études militaires (CHEM).

 

Après avoir lancé le nouveau cycle du CHEM, le 2 septembre 2014, le CEMA a retrouvé les auditeurs à mi-parcours de leur année de formation. Il a profité de la restitution de travaux de groupe sur la stratégie militaire pour débattre avec eux sur le bien-fondé de leurs propositions, tout en les orientant sur les grands enjeux du moment.

Très attentif aux travaux des auditeurs du CHEM, le CEMA apprécie l’indépendance de pensée et de ton de ces officiers qui bénéficient d’une année de réflexion sur les questions de défense. Tout en les incitant à conserver leur audace d’esprit et leur approche interarmées, il leur a fait part de ses préoccupations, afin de les préparer aux problématiques auxquelles ils seront confrontés lorsqu’ils rejoindront, à l’été, les états-majors centraux.

 

REPERES

Lieu de formation, d’échanges et de débats, le CHEM prépare durant une année un vivier d’officiers parmi lesquels seront choisis ceux qui, demain, définiront et mettront en œuvre l’action nationale et internationale de nos armées. Exigeante, cette année de formation politico-militaire entend les préparer à exercer leurs futures responsabilités : adaptation stratégique ; préparation et conduite des opérations ; conduite du changement. 

Ces « CHEMistes » sont également auditeurs de la session nationale politique de défense de l’institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN). Elle comprend un peu moins de 100 auditeurs, militaires, hauts fonctionnaires, cadres dirigeants d’entreprises et personnalités civiles. Ils bénéficient d’un programme aménagé leur permettant sur une année d’appréhender ensemble les enjeux de défense et de sécurité nationale.

Vendredi 6 février, le CEMA retrouvera les auditeurs du CHEM, alors qu’il interviendra devant les sessions nationales de l’IHEDN pour présenter un point sur l’actualité des opérations et d’aborder la transformation des armées.

Repost 0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 08:55
Présentation des installations bordelaises au trinôme académique

Présentation des installations bordelaises au trinôme académique

 

05/02/2015 Armée de l'air

 

Le 21 janvier 2015, le détachement « air » (DA) 204 de Beauséjour (33) a accueilli le trinôme académique de Bordeaux dans le cadre du stage «relais-défense des zones d’animation pédagogique».

 

Le 21 janvier 2015, le détachement « air » (DA) 204 de Beauséjour (33) a accueilli le trinôme académique de Bordeaux dans le cadre du stage « relais-défense des zones d’animation pédagogique ».

 

Les représentants du trinôme académique (auditeurs de l’institut des hautes études de défense nationale, personnel de l’Éducation nationale et du ministère de la Défense) ont assisté à différentes présentations et à une visite dynamique de l’atelier de réparation de l’armée de l’air (ARAA) 623 et du groupement des ateliers techniques (GAT), unités majeures du DA 204.

 

Créés en 1987, les trinômes académiques ont pour mission d’intensifier les liens entre les communautés enseignante et militaire et de développer l’esprit et la culture de Défense. Les trinômes académiques dispensent, aux responsables du système éducatif et aux enseignants, une formation à l’enseignement de Défense.

 

Visite d'un chantier de réparation de camions de pompier.

Visite d'un chantier de réparation de camions de pompier.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...
  • Chronique culturelle - 16 Déc. 2016
    Regiment de la marine (1757) - Planche extraite des Troupes du roi, infanterie française et étrangère, 1757, tome 1. Musée Armée 16.12.2016 source JFP 16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine. Par ordonnance, 82 compagnies franches...
  • Externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? - 15 Décembre
    Le Comité directeur de l'ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence : Vers une externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? Guillaume FARDE Maître de conférences à Sciences Po Paris, auteur de Externaliser la sécurité et la...
  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...

Categories