Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:45
Les premiers avions de transport tactique se posent à Madama

 

12/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Comme nous vous l’annoncions le 11 décembre 2014, les travaux menés par le 25e régiment du génie de l’air (25e RGA) battent leur plein sur la zone aéroportuaire de Niamey (Niger). La semaine dernière, les premiers avions de transport tactique de l’armée de l’air se sont d’ailleurs posés sur la piste de la base avancée temporaire (BAT) de Madama, marquant une étape supplémentaire dans l’avancée du chantier.

Le 4 décembre 2014, un CN 235 Casa s’est posé sur la piste de la base avancée temporaire (BAT) de Madama. Une première pour un avion de transport tactique. Trois jours plus tard, le 7 décembre 2014, c’était au tour d’un C160 Transall de fouler le terrain sablonneux de Niamey.

L’action du 25e RGA est un maillon indissociable de la montée en puissance de la plateforme aéroportuaire de Niamey qui se trouve au cœur du dispositif aérien de l’opération Barkhane.

 

Pour en savoir plus sur l'opération Barkhane, rendez-vous sur le site des opérations.

 

Les premiers avions de transport tactique se posent à Madama
Partager cet article
Repost0
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 08:45
Barkhane : mise en service de la piste d’aviation de Madama

 

12/12/2014 Sources : État-major des armées  

 

Le 4 décembre 2014 a eu lieu le premier posé d’un avion de transport tactique (ATT) sur la piste d’aviation de la base de Madama, site d’implantation du détachement temporaire au Nord Niger (DTNN) de l’opération Barkhane.

 

Un CN 235 CASA, parti de N’Djamena, s’est posé à 10h00 au terme d’un vol de 3 heures 40. Puis, le 7 décembre 2014, c’est un Transall C160 qui s’est posé à Madama. Parti dans la matinée du détachement Air (DETAIR) de Niamey, l’aéronef a atterri quelques heures plus tard dans le nord du Niger. Deux Transall C160 du Groupement de Transport Opérationnel (GTO) du fuseau ouest de la bande sahélo-saharienne (BSS) ont ainsi effectué plusieurs rotations entre Niamey et Madama.

 

Les travaux d’allongement et de revêtement de la piste d’aviation de Madama, menés par un détachement de sapeurs du 25e régiment du génie de l’air (25e RGA), se sont déroulés du 5 au 30 novembre 2014. Ces travaux ont consisté à réhabiliter une ancienne piste de 800 mètres et à l’allonger de 500 mètres afin de pouvoir accueillir les avions de transport tactique (ATT), et notamment le Casa « Nurse » médicalisé. Lors de cette première phase, le 25e RGA a procédé au désensablage de la piste existante et a effectué un terrassement afin de permettre l’allongement de la piste. Afin de répondre au mieux aux besoins de ce chantier, les sapeurs de l’air ont créé une carrière de latérite près de la piste. Cette latérite, après avoir été mise en place, a été nivelée, arrosée et compactée afin d’obtenir la portance nécessaire au posé des ATT.

 

La deuxième phase du chantier, qui vient de débuter, consiste en une extension de la piste de 500 mètres supplémentaires, pour arriver à une longueur définitive de 1800 mètres. Des aires aéronautiques, comprenant une bretelle, deux parkings aéronefs et plusieurs plots de stationnement pour les hélicoptères de manœuvre (HM) sont actuellement en cours de réalisation.

Seuls les convois terrestres ou les rotations par hélicoptère permettaient jusqu’alors de rallier la zone. La mise en service de cette piste d’aviation, couplée à la capacité de stationnement d’aéronefs, permettra ainsi l’augmentation des rotations aériennes et l’accélération de la montée en puissance du DTNN de Madama au travers de la mise en place d’une base avancée temporaire (BAT).

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : mise en service de la piste d’aviation de Madama
Barkhane : mise en service de la piste d’aviation de Madama
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 15:00
Le CEAM présente - Expérimentation "Temps Froid" de l'A400M

 

12/12/2014 LTN Christelle Hingant

 

Du 1er au 4 décembre 2014, le centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) et son équipe de marque "avions de transport tactique" (EMATT) ont mené une mission d’expérimentation sur l’A400M Atlas. Le nouvel avion de transport de l’armée de l’air, ses équipages et ses mécaniciens avaient rendez-vous au Nord de la planète.

 

Retrouvez un dossier d'informations sur cette grande première pour le mastodonte de l'armée de l'air. Articles, photos et vidéo vous plongent en immersion autour de l'océan Arctique. Petit avant-goût en images...

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 14:55
Rendez-vous en terre glacée pour l’A400M Atlas

 

11/12/2014 LTN C. Hingant – Armée de l’Air

 

Du 1er au 4 décembre 2014, le centre d’expériences aériennes militaires et son équipe de marque avions de transport tactique (EMATT) ont mené une mission d’expérimentation sur l’A400M Atlas. Le nouvel avion de transport de l’armée de l’air, ses équipages et ses mécaniciens avaient rendez-vous au Nord de la planète.

 

Découvrez [ce magnifique] dossier d'informations sur cette grande première pour le mastodonte de l'armée de l'air. Articles, photos et vidéo vous plongent en immersion autour de l'océan Arctique.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 08:55
Cérémonie de remise de poignards à des sous-officiers en présence du CEMAA

 

11/12/2014 Armée de l'air

 

Le 8 décembre 2014, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), s’est rendu sur la base aérienne (BA) 105 d’Évreux où il a présidé pour la première fois une cérémonie de remise de poignards au profit de plusieurs sous-officiers.

 

Cinq adjudants de la BA105 ont reçu, des mains de leur parrain, leur poignard de sous-officier supérieur de l’armée de l’air. C’est la première fois que le CEMAA, à l’origine de cette nouvelle mesure, assistait à ce type de cérémonie.

 

A l’issue, le général Mercier est parti à la rencontre des aviateurs autour de trois tables rondes axées sur les conditions de vie et de travail du personnel, les perspectives RH (ressources humaines) et les activités opérationnelles.

 

Pour conclure cette journée, le général Mercier s’est ensuite rendu au sein des unités implantées sur la base normande.

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:55
Progression d'un commando parachutiste de l'air dans la moyenne montagne corse

Progression d'un commando parachutiste de l'air dans la moyenne montagne corse

 

11/12/2014 Sources : Armée de l'air

 

Du 24 novembre au 05 décembre 2014, l’île de Beauté a servi d’écrin à l’exercice interarmées Salamandre. Cet entraînement tactique dense a permis aux différentes unités engagées de maintenir leurs qualifications opérationnelles respectives.

 

Deux hélicoptères Caracal, ainsi qu’un Puma, de l’escadron 1/67 « Pyrénées » stationnés sur la base aérienne 120 de Cazaux ont constitué les moyens aériens engagés. Au sol, une quinzaine de membres du commando parachutiste de l’air n°20 (CPA 20) de Dijon étaient sollicités, tout comme des légionnaires du 2e régiment étranger parachutiste de Calvi (2e REP), unité avec laquelle le CPA 20 s’entraîne régulièrement.

 

L’ensemble des participants a opéré dans diverses zones de Corse: à l’est, sur la base aérienne 126 de Solenzara, ainsi que le champ de tir de Diane, au nord-ouest à proximité de Calvi, ainsi qu’au sud sur le terrain militaire de Frasselli.

 

Au programme : aéro-cordage, mission de type Personnel Recovery, combat en zone urbaine après une dépose au sol par hélicoptère, entraînement à l’appui aérien, largage de petits colis sur marquage tactique, infiltration pédestre en moyenne montagne…

 

Les équipages de Caracal ont également pu s’entraîner au ravitaillement en vol au large de la Corse à partir de C130 italiens. Pour leur part, les commandos ont aussi pratiqué assidûment un large panel de techniques de combat commando, notamment au cours de séances de tirs technique et tactique menés avec un armement varié (HK 416, PAMAS G1, Minimi, HK 417…).

 

Une douzaine de membres du commando parachutiste de l’air n° 30 (CPA 30) de Bordeaux complétaient le dispositif. L’essentiel de leur entraînement était centré autour de leur mission phare: la recherche et le sauvetage au combat (RESCo).

 

photos Armée de l'Airphotos Armée de l'Air
photos Armée de l'Air

photos Armée de l'Air

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:55
Prolongation de l’exposition La Grande Guerre des aviateurs

 

source Musée de l'Air et de l'Espace

 

Bonne nouvelle ! Devant le succès remporté par l’exposition temporaire sur la Grande Guerre vue du côté des aviateurs, le musée a décidé de la prolonger jusqu’au 22 février 2015 (au lieu du 25 janvier). Vous qui n’avez pas encore pu venir voir cette grande exposition, vous avez encore presque trois mois pour le faire ! Nous vous donnons donc rendez-vous au musée, dans le salon Dollfus aménagé pour la circonstance, pour venir découvrir cette très belle exposition. Plus d’infos sur La Grande Guerre des aviateurs.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:25
ThalesRaytheonSystems’ Ground Master radars will boost France’s airspace surveillance capability

 

Massy, France, 11 December 2014 –  ThalesRaytheonSystems

 

ThalesRaytheonSystems has been awarded a contract by the DGA, the French defense procurement agency, to supply the French armed forces with 12 fixed Ground Master 400 radars and 4 mobile tactical Ground Master 200 radars. In addition to delivery and through-life support of the radars, the contract awarded on 8 December includes installation and civil engineering work for the 12 Ground Master 400 radars.

This contract is part of the SCCOA* air command and control program for which ThalesRaytheonSystems is the main supplier. France has already acquired Ground Master radars for its military bases in Kourou, Nice and Lyon. The radar in Kourou, the first of its kind to enter operational service in France, was inaugurated on 27 November.

Like the other Ground Master radars already integrated within SCCOA, the new radars will be coupled with the NATO ACCS**. They will thus provide airspace monitoring, a high-priority mission under the country's Permanent Security Posture (PSP), and ground-based air defense detection.

Jérôme Bendell, Chief Executive Officer of ThalesRaytheonSystems France, said: “ThalesRaytheonSystems is proud to be contributing with its Ground Master radars to the modernization of France’s air surveillance capability, which is already underway with the delivery of these latest-generation radars for the bases in Kourou, Nice and Lyon.

The Ground Master 400 and Ground Master 200 belong to the family of 3D air defense radars built by Thales. The Ground Master range of fully digital, multi-role air defense radars is dedicated to airspace surveillance and the protection of key assets and expeditionary forces. These systems are specifically designed to deliver high detection performance, high operational availability, excellent mobility and simplified maintenance. They are able to detect a vast array of modern threats such as UAVs from very low to very high altitude. More than 80 Ground Master radars have been sold around the world.

 

Note to editors

* The SCCOA program is designed to provide airspace surveillance and control and air operations command capability for French forces. It is an incremental program designed to evolve and increase this capability to assure air surveillance, space situational awareness, control of military and government flights, and air operations command and control.

** The Air Command and Control System (ACCS), for which ThalesRaytheonSystems is prime contractor, is designed to adapt to evolving NATO operations, with continued advancements to AirC2 or additional ballistic missile defense capabilities. ACCS will provide the solid command and control foundation needed for future Alliance missions. ACCS is a smart defense system in that it provides all NATO nations with a common basis for training, standard procedures and centralized maintenance, significantly reducing support costs and increasing staffing flexibility.

 

About ThalesRaytheonSystems

ThalesRaytheonSystems is an international company specializing in air defense systems, air command and control systems, 3D air defense radars, battlefield and counterbattery radars. Since its inception in 2001, ThalesRaytheonSystems has become one of the defense industry’s most successful transatlantic joint ventures. The company employs 1,400 people and is equally owned by Thales and Raytheon.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 12:45
Barkhane : raccord du taxiway militaire et de la piste par le 25ème RGA sur le DETAIR de Niamey

 

10/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Depuis le mois d’avril 2014, les équipes du 25e régiment du génie de l’air (25e RGA) réalisent le raccord du taxiway militaire à la piste de l’aéroport de Niamey. Ce raccord final, qui doit être effectué dans un délai de 12 heures, impose aux équipes de travailler sur la piste sans que le trafic aérien ne soit interrompu.

 

Plusieurs chantiers aéronautiques sont en cours à Niamey. Parmi les militaires qui composent le détachement du 25ème RGA, une équipe est spécialisée dans la pose et la production d’enrobé.

 

Cette nuit-là, l’équipe dispose de 12 heures pour préparer la piste et les 600 tonnes d’enrobé et les poser en  deux couches, indispensables pour accueillir les gros porteurs tel que le Boeing C135.

 

Les travaux de réfection du taxiway militaire ont débuté en avril 2014 et doivent s’achever dans les semaines à venir. Le 25e RGA aura, au terme de cette mission, entièrement réhabilité le taxiway sur 600 mètres de long et 40 mètres de large, permettant ainsi aux aéronefs de circuler sur un taxiway répondant à toutes les normes aéronautiques en vigueur.

 

Spécialisé dans la réalisation et le maintien en condition des plateformes aéronautiques, le 25e RGA intervient en France et sur les théâtres d’opérations extérieures. Il est rattaché à la Brigade Aérienne d’Appui à la Manœuvre Aérienne (BAAMA) du Commandement de Soutien des Forces Aériennes (CSFA). Doté d’une capacité unique d’expertise des terrains revêtus et de maintien en condition des terrains sommaires pour avions, il entretient les savoir-faire du génie aéronautique en appuyant toutes les opérations aériennes de l’armée française. Cette pluralité de compétences permet ainsi d’aborder n’importe quelle situation.

 

L’action du 25e RGA est un maillon indissociable de la montée en puissance de la plateforme aéroportuaire de Niamey qui se trouve au cœur du dispositif aérien de l’opération Barkhane.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : raccord du taxiway militaire et de la piste par le 25ème RGA sur le DETAIR de NiameyBarkhane : raccord du taxiway militaire et de la piste par le 25ème RGA sur le DETAIR de Niamey
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 08:56
L'exercice Armor 2014 au large de Saint-Nazaire (actualisé)
 

05.12.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

Tous les deux ans dans l'Atlantique ou la Manche a lieu un exercice interministériel baptisé Armor. Le dernier a eu lieu en Manche en mars 2012; la prochaine édition a lieu la semaine prochaine au large de Saint-Nazaire. "Compte tenu de la nature de cet entraînement, il n’est pas ouvert à la presse et le détail des moyens et effectifs engagés ne sera pas précisé", précise ce matin un communiqué de presse du SIRPA Marine.

C'est un exercice de contre-terrorisme maritime (Piratmer) dont la première édition remonte à 1987 (exercice Esterel). Il met en œuvre des moyens civils (un navire battant pavillon français pouvant transporter un millier de passagers. Voir ici l'appel d'offres qui a été attribué vendredi dernier) et des moyens militaires (aéronavale, gendarmerie, armée de l'air etc).

Cet exercice se déroulera dans une zone autour de Belle-Ile, comme l'indique une directive de la DGAC qui annonce la création de zones réglementées temporaires (du 8 au 12 décembre) permettant le transit et les évolutions d'un drone Harfang (voir ci-dessous):

 

L'exercice Armor 2014 au large de Saint-Nazaire (actualisé)

Cette année, hormis la nouveauté du drone Harfang, le double scénario (sur lequel la communication officielle est réduite, voire quasi inexistante) restera le même: une phase maritime avec la libération des 400/450 otages sur le ferry (qui jouera ce rôle?) puis une phase terrestre.

Pas de BPC dans le scénario, pas même ceux (russes) de Saint-Nazaire.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 08:55
Crash aérien d’un Alphajet de la base aérienne 705 de Tours

 

10/12/2014 21:25 Ministère de la Défense

 

Mercredi 10 décembre 2014 à 17h34, suite à incident technique, un Alphajet de l’école de chasse de l’armée de l’air de la base aérienne 705 de Tours en mission d’entraînement, s’est écrasé sur la commune de Vouvray au lieu-dit la Bellangerie.

 

Les deux membres d’équipage se sont éjectés et ont été récupérés saufs.

A l'heure où nous actualisons cet article, nous avons la confirmation officielle que cet accident a causé la mort d'une personne et blessé au moins six autres.

L'armée de l'air adresse ses plus sincères condoléances aux proches de la victime et exprime sa compassion aux blessés.

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 19:55
Crash mortel d'un Alphajet sur un bâtiment près de Tours

 

 

 

Un avion militaire d'entraînement Alphajet s'est écrasé aujourd'hui vers 17H30 à Rochecorbon (Indre-et-Loire), près de Tours, sur un bâtiment abritant une structure d'accueil pour handicapés, faisant un mort et au moins trois blessés au sol, selon la gendarmerie. Le pilote et le copilote de l'appareil sont parvenus à s'éjecter et ont été récupérés par les secours. 

L'accident serait dû à "incident technique", selon le ministère de la Défense qui indique qu'il s'agissait d'un Alphajet de l'école de chasse de l'armée de l'air de la base aérienne 705 de Tours, en mission d'entraînement. Contacté par le Figaro, le ministère ajoute qu'il y avait à bord un pilote confirmé et un élève. Le premier était aux commandes, le second occupait la place arrière. 

La zone est actuellement contrôlée pour effectuer les premières constatations et évaluations, selon le ministère.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 17:45
Les parachutistes du GTD-Est sur la zone de saut de N'Djamena au Tchad

 

Crédits : EMA / Armée de Terre


13 novembre 2014 à 5h20, sur la zone de saut de N'Djamena au Tchad, les parachutistes du groupement tactique Désert Est (GTD-Est) s'extraient du C130 Hercule dans le cadre d'un entraînement.

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.


 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 12:50
MCO commun pour les A400M français et britanniques

 

9 décembre 2014 par Aerobuzz.fr

 

C’est une première dans le monde du soutien aéronautique. Après des années de négociations, les ministères de la Défense français et britannique ont abouti à un accord sur le maintien en conditions opérationnelles (MCO) des avions militaires A400M Atlas de l’Armée de l’air et de la Royal Air Force. Un premier pas vers un accord global impliquant les sept pays impliqués dans le programme A400M.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 11:45
À bord de l’A400M Atlas en soutien des opérations en Afrique



08/12/2014 Capitaine Karim DJEMAI - Armée de l'air

 

Deux opérations desservies au cours d’une même mission: mercredi 3 décembre 2014, un A400M Atlas de l’armée de l’air a effectué un vol de transport logistique au profit des opérations Barkhane (menée dans la bande sahélo-saharienne depuis l’été 2014) et Sangaris (lancée en décembre 2013 en République centrafricaine).

 

L’appareil MSN 08, baptisé «Ville de Toulouse», a décollé de la base aérienne 123 d’Orléans dans la matinée pour rejoindre les aéroports de N’Djaména (Tchad) et de Bangui (République centrafricaine - RCA).

Au cours de son trajet vers le continent africain, l’appareil de l’armée de l’air a réalisé une escale sur l’aéroport de Vérone (Italie), afin d’embarquer 5,5 tonnes de fret, ainsi que 25 militaires italiens engagés dans l’opération européenne EUFOR RCA. Cette liaison logistique s’inscrivait dans le cadre de la mutualisation des moyens de transport établie au sein du commandement européen du transport aérien (European Air Transport Command – EATC), commandement multinational dont la France est membre et auquel l’Italie a officiellement adhéré le 4 décembre 2014.

Au total, une cinquantaine de passagers, ainsi qu’environ 18 tonnes de fret (soit un volume de plus de 100 m3) ont ainsi été acheminés. Le chargement était composé de fret en tout genre : matériels technique et médical, équipements aéronautiques tels qu’un réacteur M88 équipant les six Rafale stationnés à N’Djamena ou deux «mâts rotors principaux» dédiés aux hélicoptères engagés dans l’opération Sangaris.

«Les dimensions de la soute de l’Atlas nous permettent d’embarquer des volumes que des avions comme le Casa, le Transall ou l’Hercules ne pouvaient pas transporter, explique le commandant Benjamin, pilote de l’escadron de transport 1/61 «Touraine». Les équipages s’appuient sur l’expérience qu’ils ont au préalable acquis sur ces mêmes appareils. Il s’agit, en quelque sorte, de mettre en adéquation un métier que l’on maîtrise parfaitement avec un nouveau vecteur aérien.»

 

Avion de transport à l’allonge stratégique, l’A400M Atlas est doté d’une capacité d’emport, d’une allonge et d’une vitesse démultipliant les capacités d’intervention de la France à partir de ses bases de métropole. Avec une soute de 4 mètres de large, pour un volume de 340 m3, l’A400M est par exemple capable d’emporter une charge quatre fois supérieure au C160 Transall, en deux fois moins de temps.

Depuis la réactivation officielle de l’escadron de transport 1/61 «Touraine» en septembre 2014, l’A400M Atlas dispose d’une capacité logistique initiale. Les missions que l’appareil réalise au profit de l’ensemble des théâtres d’opérations sont à ce jour d’ordre logistique. A terme, l’appareil sera en mesure de réaliser l’ensemble des missions liées au transport aérien (poser d’assaut, aérolargage, ravitaillements en vol, évacuations sanitaires…).

 

Il s’agissait de sa troisième mission au profit de l’opération Sangaris, la première ayant été réalisée le 7 novembre 2014.

 

Plus d’informations sur les capacités de l’Atlas en consultant ce webdocumentaire.

 

Consultez les dossiers dédiés aux opérations Barkhane et Sangaris sur le site de l’état-major des armées.

À bord de l’A400M Atlas en soutien des opérations en AfriqueÀ bord de l’A400M Atlas en soutien des opérations en Afrique
À bord de l’A400M Atlas en soutien des opérations en Afrique
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 19:45
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

08/12/2014 par Emmanuel Huberdeau – Air & Cosmos

 

L'opération Sangaris a débuté il y a un an pour mettre fin aux exactions inter religieuses et préparer la montée en puissance de forces de la communauté internationale en République Centrafricaine (RCA). 2 000 hommes sont encore déployés sur place. Parmi eux un détachement Fennec de l'armée de l'Air.

 

Comprenant deux hélicoptères, autant d'équipages et des mécaniciens, ce détachement réalise des missions de renseignement et d'appui au profit des troupes au sol. Pour cela un photographe est embarqué le plus souvent. L'appareil peut également être équipé d'une caméra thermique. Pour l'appui, le Fennec peut être équipé d'un canon de 20 mm. L'appareil peut également effectuer des opérations d'évacuation sanitaire ou des missions de transport et de liaison. Pour ces missions en RCA, la protection du Fennec est accrue puisque les sièges des pilotes sont blindés et que des plaques de blindages modulaires peuvent être placées en cabine. L'équipage est lui équipé d'un gilet pare balles et embarque des FAMAS. La présence en RCA de tireurs d'élite embarqués et l'intégration d'une caméra plus performante permettrait encore d'accroitre les capacités du détachement Fennec.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 18:50
UK and France support contract to maintain A400M fleet

 

8 December 2014 Ministry of Defence, Defence Equipment and Support and Philip Dunne MP

 

The first contract has been awarded for the maintenance and support of the new A400M Atlas military aircraft

 

The UK and France jointly awarded the common in-service support contract to Airbus Defence and Space.

The contract covers all areas of maintenance and includes the implementation of spare parts pooling and the establishment of maintenance engineering services to benefit both air forces.

Defence Minister Philip Dunne said:

The signature of this joint contract for the support of the A400M Atlas fleet is the achievement of successful British-French discussions over a number of years, and is an important milestone of increasing mutual collaboration at the heart of agreements made under the Lancaster House Treaty for defence and security cooperation.

The joint support contract is another example of cooperation across a truly multinational programme that will see 170 A400M aircraft delivered to 7 partner nations over the coming years.

 
UK and France support contract to maintain A400M fleet

The Délégué général pour l’armement Laurent Collet-Billon added:

The intention is to further expand on early collaboration activities where feasible and value for money in support activities areas.

This newly signed joint contract demonstrates added value under the French and British leadership for a common approach for in-service support and paves the way for possibly our A400M partners to move forward that way.

The contract was awarded by the British MOD’s procurement agency, Defence Equipment & Support, and the French Direction générale de l’armement.

To date, Airbus Defence and Space has delivered 7 of the 170 A400M aircraft ordered by the 7 partner nations – Belgium, France, Germany, Luxemburg, Spain, United Kingdom and Turkey.

Five aircraft have been delivered so far to France, while the UK’s first A400M Atlas was officially unveiled by the MOD last month at RAF Brize Norton.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:55
Le général Creux rencontre les aviateurs de Cazaux

 

08/12/2014 Armée de l'air

 

Mercredi 26 novembre 2014, le général Antoine Creux, major général de l’armée de l’air (MGAA) s’est rendu sur la base aérienne 120 de Cazaux.

 

Après une présentation du site par le colonel Laurent Thiebaut, commandant de la base aérienne cazaline, il s’est entretenu avec les présidents de catégories, les représentants du personnel civil et ceux du conseil de la fonction militaire. Accompagné du général Philippe Roos, sous-chef activité de l’état-major de l’armée de l’air, le MGAA s’est ensuite rendu au cœur des principales unités de la base.

 

Il a rencontré les spécialistes de la recherche et du sauvetage au combat (RESCO) de l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées », puis les aviateurs du centre d’expertise SN-NRBC (sécurité nucléaire - nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique), unité d’expertise notamment dans la doctrine, la formation en matière de défense NRBC et de prévention-intervention de sécurité nucléaire. Enfin, il a visité l’escadron d’entraînement 2/2 « Côte d’Or », qui assure principalement le rôle de plastron pour les unités aériennes opérationnelles de l’armée de l’air et la marine.

 

Ces passages au sein des unités lui ont ainsi permis de rencontrer et de s’entretenir avec le personnel militaire et civil, français et étranger.

 

Chaque année, le MGAA visite une dizaine de bases aériennes. Ces déplacements s'inscrivent en effet dans sa volonté d'avoir un aperçu concret de l'activité quotidienne sur le terrain.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:55
M. Guenichot et M. Papon

M. Guenichot et M. Papon

 

08/12/2014 Armée de l'air - Economie et technologie

 

Le 3 décembre 2014, le lien armée-nation était une nouvelle fois à l’ordre du jour sur la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac. Une convention a en effet été signée entre l’association nationale des officiers de réserve de l’armée de l’air (ANORAA) et l’université de Bordeaux 1. Un partenariat prometteur pour un projet novateur : la conception du premier avion à propulsion musculaire français.

 

Soutenant activement le monde étudiant et ayant à cœur de promouvoir la culture aéronautique et en particulier les projets innovants, l’ANORAA s’est rapprochée de l’université bordelaise. À travers ce partenariat, le commissaire de réserve Jean-Luc Guenichot, président de l’association, et M. Éric Papon, vice-président de l’université de Bordeaux, ont pour projet de concevoir et fabriquer le premier avion à propulsion musculaire d’origine française, qui concourra l’année prochaine à l’unique compétition internationale pour ce type d’appareil : l’Icarus Cup Human Power Aircraft (HPA).

 

Soutenus par l’institut de maintenance aéronautique, les étudiants assureront le développement et la conception de matériaux de hautes technologies en collaboration avec un ingénieur spécialiste de l’aéronautique de l’ANORAA. Ce dernier accompagnera les élèves ingénieurs dans cette aventure humaine en leur apportant son expertise et un suivi de projet.

 

 

Matériaux pour avion à propulsion musculaire (HPA)

Matériaux pour avion à propulsion musculaire (HPA)

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:50
Notification du contrat franco-britannique de soutien des A400M Atlas

 

08/12/2014 Sources : DGA

 

Le premier contrat commun de maintien en conditions opérationnelles (MCO) des avions militaires A400M Atlas a été signé entre les ministères de la Défense français et britannique. Une signature qui marque le début d'une coopération sans précédent dans le monde du soutien aéronautique.

 

Ce contrat couvre le MCO des avions et inclut la mise en place d’un stock partagé de pièces de rechanges et des services d’ingénierie de maintenance au profit des deux armées de l’air. « Cette signature est l’aboutissement de plusieurs années de discussions franco-britanniques fructueuses, souligne le secrétaire d’État britannique Philip Dunne. C’est un jalon important pour notre coopération croissante, au cœur des accords conclus sous couvert du traité de Lancaster House portant sur la coopération en matière de défense et de sécurité. Et d'ajouter : ce contrat de soutien commun est un autre exemple de coopération au sein d’un véritable programme multinational qui verra la fourniture de 170 avions A400M au profit de sept pays partenaires dans les prochaines années. »

 

Les mécaniciens français et britanniques piocheront dans cette réserve unique de pièces détachées pour assurer le maintien en condition opérationnelle de l’appareil. Une révolution dans le monde du soutien aéronautique. « L’intention est de développer plus encore les activités de coopération initiales dans le domaine du MCO quand c’est faisable et que ceci génère un gain en coût/efficacité, précise Laurent Collet-Billon, délégué général pour l'armement. Le contrat qui vient d’être signé démontre sous le leadership franco-britannique, la valeur ajoutée d'une approche commune du soutien. Il ouvre la voie à nos partenaires sur l’A400M pour avancer plus loin dans cette direction. »

 

À ce jour, Airbus Defence and Space a délivré les sept premiers avions A400M sur les 170 commandés par les nations partenaires du programme A400M. Parmi eux, cinq avions sont déployés sur la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy, qui attend son sixième appareil d'ici début 2015. Le premier A400M britannique a, quant à lui, été officiellement reçu par la Royal Air Force le 17 novembre 2014 sur la base aérienne de Brize Norton.

 

Retrouvez très prochainement un dossier consacré à l'Atlas dans le prochain numéro d'Air actualités.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 12:55
Photo BProduction

Photo BProduction


26 nov. 2014  Ecole des Pupilles de l'Air

 

Découvrez la vidéo qui retrace le Grand défi sportif de l'EPA et de l'APF!

Partagez l'émotion de cette aventure humaine!

Pour rappel:
En 2014, le partenariat entre l'EPA et l'Institut d'Education Motrice APF s'est traduit par la réalisation d'un projet d'envergure basé sur un défi sportif. Préparé sur l'année scolaire 2013-2014 avec le soutien de la fondation du Crédit Social des Fonctionnaires, il a vu son aboutissement en mai 2014.

Le défi consistait à rallier le mémorial de la Résistance de Vassieux-en-Vercors depuis l'Ecole des pupilles de l'air, en suivant les lignes naturelles du Vercors et en utilisant différents modes de déplacement en fonction des possibilités de chacun.

L'objectif de ce projet était de promouvoir l'inclusion des personnes handicapées dans la société. Il s'agissait de rassembler des jeunes valides et non valides afin de réaliser ensemble un défi sportif qui, de prime abord, paraissait irréalisable, qui était jugé dans les références de chacun impossible, mais qu'il était possible d'atteindre collectivement par l'effort et la solidarité.

« Notre idée est irréalisable, il ne nous reste qu'une chose à faire, la réaliser ! »
Pierre-Georges Latécoère (père de l'Aéropostale)

Se déroulant sur trois journées du 26 au 28 mai 2014, il s'agissait d'un défi sportif mais aussi et avant tout humain. A travers cette expérience, l'accent était mis sur la personne et non le handicap, car tous ont traversé ensemble une épreuve physique conséquente les amenant à se dépasser chacun à leur niveau. Elle a favorisé une résilience collective au service des résiliences individuelles.

Le groupe mixte était composé de jeunes de 15 à 25 ans atteints de déficience motrice avec ou sans troubles associés ; et de jeunes de 17 à 21 ans élèves en classe préparatoire à l'enseignement. Pour nos élèves, tous issus d'une classe préparatoire à l'enseignement supérieur créée dans le cadre du Plan égalité des chances, le bénéfice était double : vivre une aventure humaine extraordinaire, et participer au management d'un projet complexe.

Réalisation: BProduction http://www.bproduction.fr/

  • Musique

"La Marseillaise" de Orchestra Sinfonica di fiati dello Stato Moldavo, Silvano Frontalini, Orchestra Sinfonica di fiati dello Stato Moldavo, Silvano Frontalini (Google PlayiTunes)

 

Reportages photos

Grand défi sportif EPA - APF [Jour 1]

Grand défi sportif EPA - APF [Jour 2]

Grand défi sportif EPA - APF [Jour 3]

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 08:56
Au cœur d'une mission des forces aériennes stratégiques


5 déc. 2014 Armée de l'Air

 

Jeudi 20 novembre 2014, l’armée de l’air et le commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives ont organisé un colloque intitulé « 50 ans de dissuasion nucléaire : exigences et pertinence au 21ème siècle ».
Lors de ce colloque une vidéo fut projetée illustrant les différentes phases de la mission des Forces aériennes stratégiques (FAS).

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 12:55
« Un leader doit être capable de douter dans la réflexion et être sûr de soi dans l’action »


5/12/2014 Armée de l'Air

 

La 10ème édition des Ateliers de l’armée de l’air sur le thème  « Regards croisés sur la formation : quels enjeux ? » s'est déroulée mardi 02 décembre 2014 a l'École militaire, à Paris.

 

Présidé par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), cet événement a confirmé la place de la formation au cœur de la performance de l’armée de l’air. Innovant dans son format, le colloque a permis de rassembler des personnalités d’horizons très variés du monde de l’entreprise, de l’enseignement supérieur, de la culture et de la Défense.

L'auditoire, venu massivement, a eu le privilège d'écouter et d’interagir avec de très hautes personnalités. Le pari initial était ambitieux : réunir des cadres et dirigeants de haut niveau de la société civile et militaire afin d'échanger, de croiser les regards et les points de vue sur les enjeux de la formation, de l'enseignement, les partenariats et les pistes d'enrichissement mutuel à développer puis pérenniser. 

 

Le pari fut sans conteste réussi !

Le parrain de cette journée, M. Bernard Ramanantsoa, directeur général du Groupe HEC, a ouvert les débats en soulignant l'importance de toujours viser l'excellence : « Dépasser la notion de management pour mener ses étudiants vers le leadership; qu'ils soient capables de donner du sens à leurs actions, d'emmener les hommes et femmes de leurs équipes et surtout capables de donner du sens au changement. Quatre talents apparaissent indispensables : cognitif, social et politique, psychologique et enfin éthique. ».

Marc Lièvremont, ancien international de rugby et ancien sélectionneur de l’équipe de France, a poursuivi en mettant en lumière l’importance de l’exemplarité dans la formation : « Former c’est éduquer, élever, structurer, développer un potentiel, donner un cadre au niveau individuel et le manager donne un cadre dans lequel des individus très différents et extrêmement complémentaires vont s’exprimer. C’est ce produit qui va faire un résultat. ». Il a également fait un parallèle entre les joueurs de rugby et les militaires : « Dans les deux cas, c’est un groupe d’hommes qui partent à un endroit ensemble avec une symbolique très concrète. Ils se promettent de faire face collectivement  aux multitudes de difficultés et de complexités ».

La formation est apparue comme fondamentale pour nos armées comme pour la société en général. Ce colloque a mis en lumière son importance dans la préparation de l’avenir de toute organisation visant l’excellence à l’instar des quatre valeurs fondatrices de l'armée de l'air : respect, intégrité, service, excellence. Ces valeurs ont souvent été reprises par les différents dirigeants de société qui sont intervenus (voir la liste complète des intervenants dans le programme). Ce sens du respect et de l’intégrité a largement été mis en avant par M. Thierry Marx, chef étoilé, qui applique au sein de ses écoles de formation une rigueur et un engagement analogues à ceux de nos armées. M. Philippe Meirieu, philosophe a, quant à lui, focalisé son propos sur l’importance de la transmission de valeurs, parfois difficiles à définir mais essentielles à tout enseignement. 

De nombreux responsables militaires ont aussi pris part aux débats. Le colonel Jean-Christophe Boeri, du bureau Plan de l'état-major de l’armée de l’air (EMAA), a présenté des projets innovants développés au sein de l'armée de l'air, fruits de l'ambition de quelques aviateurs passionnés. Le lieutenant-colonel Éric Asselin, commandant du commando parachutiste de l’air n°10 (CPA 10), a fait état des exigences demandées à l'unité de spécialistes qu'il commande et de l'engagement indéfectible de son personnel. Les bénéfices des formations d'excellence au cœur des débats ont ainsi été largement démontrés. 

Le général Denis Mercier, CEMAA, a pris la parole en fin de journée afin de remercier vivement l'ensemble des participants pour la richesse et la transparence de leurs propos. Il a confirmé la place majeure de la formation du personnel de l'armée de l'air au sein de l'ensemble des projets et actions de l'institution mais aussi la considération qu'il accorde aux échanges, aux partenariats avec des acteurs extérieurs à la Défense, atouts indispensables pour permettre aux aviateurs de s'ouvrir sur le monde. Enfin, pour conclure, il a cité les mots de Mme Brigitte Lefèvre, directrice de la danse à l’Opéra de Paris de 1995 à 2014, exprimés quelques minutes plus tôt : « Un leader doit être capable de douter dans la réflexion et être sûr de soi dans l’action. »

Une journée dense qui laisse présager de nombreuses pistes pour développer des partenariats gagnants-gagnants entre le monde militaire et l'ensemble des acteurs de la société civile.

« Un leader doit être capable de douter dans la réflexion et être sûr de soi dans l’action » « Un leader doit être capable de douter dans la réflexion et être sûr de soi dans l’action »
« Un leader doit être capable de douter dans la réflexion et être sûr de soi dans l’action » « Un leader doit être capable de douter dans la réflexion et être sûr de soi dans l’action »
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 08:55
Unis pour « Faire Face » : interview du chef de projet « BA XXI »


04/12/2014 Armée de l'Air

 

Parmi les 38 projets du plan stratégique Unis pour « Faire Face », le colonel Jean-Marc Régnier présente le projet de création de la base aérienne du XXIème siècle (BA XXI), véritable plateforme de combat de tous les aviateurs. Il annonce les échéances de sa mise en place et explique concrètement ce que cette organisation apportera aux aviateurs et à l’armée de l’air.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 07:55
Campagne de tir air-sol à Cazaux

 

04/12/2014 Armée de l'air

 

Du 2 au 5 décembre 2014, la base aérienne 120 de Cazaux accueille l’escadron de chasse 2/5 « Île-de-France » d’Orange pour une campagne de tir sur le champ de tir de Captieux.

 

 

Évoluant le plus souvent en patrouille de deux aéronefs, les avions sont prêts à délivrer un panel diversifié d’armements. Avec plus de quatre créneaux de vol par jour, ces missions permettent aux pilotes de se perfectionner au tir air-sol, d’obtenir des qualifications de tireurs et de délivrer de l’armement réel. Reconnaître les cibles, accomplir des passes de tir pour délivrer l’armement, tout en respectant des paramètres très précis de désignation, de pente, de vitesse, le tir air-sol réunit une multitude de phases complexes. « Ces entraînements nous permettent d’emporter un panel d’armements adaptés aux conflits actuels », témoigne un pilote de l’escadron présent lors de cette campagne.

 

Une vingtaine de mécaniciens de l'ESTA « Baronnies » de la base aérienne 115 d’Orange sont également présents pour assurer la mise en œuvre des aéronefs.

 

L’« Île-de-France » assure principalement la formation des pilotes affectés sur Mirage 2000 et participe à la mission permanente de défense aérienne du territoire.

Campagne de tir air-sol à Cazaux
Campagne de tir air-sol à CazauxCampagne de tir air-sol à Cazaux
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories