Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 17:30
La FINUL compte une vingtaine d'aviateurs français

La FINUL compte une vingtaine d'aviateurs français

 

23/12/2014 Sources :  EMA

 

Au pays du Cèdre, 20 aviateurs au «béret bleu ciel» œuvrent, sous mandat de l’organisation des Nations-Unies, à la mission menée par la France au service de la paix.

 

Intégrés pour la plupart à l’unité de commandement et d’appui, ainsi qu’à l’unité « multifonctions logistique », le personnel de l’armée de l’air concourt directement au soutien opérationnel des 900 soldats français projetés au Liban.

 

Dans le cadre de l’opération Daman XXII, les aviateurs contribuent ainsi directement aux missions de la Force Commander Reserve (FCR). Placée sous les ordres du général commandant la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), la FCR en constitue l’élément d’intervention d’urgence. Basée sur l’aire d’opération à Deyr Kifa, elle est en mesure d’intervenir rapidement et en permanence au profit de l’ensemble des contingents de la FINUL déployés dans le cadre de la résolution 1701.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est le cinquième contributeur de la FINUL, avec près de 900 soldats. La grande majorité d’entre eux arme la FCR.

 

Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 15:46
Opération Barkhane : mise en place des infrastructures C135 par le GAAO sur le DETAIR de Niamey

 

23/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Depuis début décembre 2014, le groupement aérien d’appui aux opérations (GAAO) œuvre sur le détachement air (DETAIR) de Niamey, dans le cadre de la mise en place du plot C135. Il assure les travaux de réaménagement du DETAIR et notamment l’installation des infrastructures destinées à accueillir le détachement du groupement de ravitaillement en vol.

 

Sur le plan logistique, Niamey se situe au cœur du dispositif routier et aérien de la force Barkhane. Dans le cadre de la montée en puissance du DETAIR de Niamey, qui compte déjà un détachement drones, un détachement chasse et un groupement de transport opérationnel, la plateforme se prépare à accueillir prochainement le Boeing ravitailleur C135. Afin de répondre aux besoins de ce futur détachement, le GAAO a procédé à la mise en place de plusieurs bungalows qui serviront de bureaux au détachement C135, et de deux hangars de stockage.

 

Depuis novembre 2012, un détachement de militaires de la brigade aérienne d’appui à la manœuvre aérienne est déployé à Niamey afin d’assurer l’appui au déploiement opérationnel des unités. Le GAAO a notamment procédé à la mise en place d’infrastructures verticales(protections, clôtures, structures metalo-textiles, hangar avion et bungalows), en coopération avec le groupement aérien des installations aéronautiques, responsable de l’approvisionnement des matériels d’infrastructures spécifiques.

 

La mission principale du GAAO consiste à réaliser les infrastructures opérationnelles initiales, nécessaires au déploiement d’un dispositif aérien sur un théâtre d’opération extérieur. Il est en mesure d’agir en autonomie complète, sur court préavis, avec une capacité d’autoprotection.

 

Expert en matière de projection et d’appui opérationnel, le GAAO s’est illustré dès le début de l’opération, en assurant les capacités de déploiement de la force Barkhane.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Opération Barkhane : mise en place des infrastructures C135 par le GAAO sur le DETAIR de NiameyOpération Barkhane : mise en place des infrastructures C135 par le GAAO sur le DETAIR de Niamey
Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 14:35
Afghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achève

 

23/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 11 décembre 2014, le général de brigade aérienne Philippe Lavigne, commandant l’aéroport international de Kaboul (COMKAIA), et le docteur Rasuli, directeur de l’aéroport civil de Kaboul, ont cosigné le protocole de finalisation de la formation du personnel civil de l’aéroport, en présence des deux dernières promotions de contrôleurs aériens et de pompiers et du Major General Cahit Bakir de l’armée de l’Air turque, le futur COMKAIA.

 

Cette signature marque une étape importante dans le processus de transfert de responsabilité de l’aéroport de Kaboul à l’aviation civile afghane. Ce transfert progressif de l’aéroport aux autorités afghanes, l’une des missions principales du COMKAIA depuis fin 2012 et qui doit s’étendre jusqu’en 2015, constitue un enjeu majeur pour l’Afghanistan.

 

 En parallèle, le DETAIR de Douchanbé, dissous officiellement le 30 novembre dernier, a profité de la dernière voie aérienne militaire (VAM) provenant de France pour organiser une action au profit de populations défavorisées du Tadjikistan.Ainsi les bases aériennes de Luxeuil, Nancy et Orléans ont réalisé une collecte de jouets, de vêtements et de matériels scolaires au début du mois de novembre. Une distribution a eu lieu dans l’école du village aux environs de Toursounzadé à quelques kilomètres à l’Ouest de Douchanbé.

 

Cette dernière action civilo-militaire du DETAIR de Douchanbé aura été l’occasion de remercier la population tadjike pour l’excellent accueil qu’elle a réservé aux forces françaises tout au long de ces 13 années de coopération avec le Tadjikistan.

 

L’engagement français en Afghanistan prendra fin le 31 décembre 2014 avec le transfert de la mission de commandement de l’Aéroport et de KAIA au contingent turc. Fin 2014, près de 170 personnels afghans auront été formés par la coalition, en particulier depuis le 1eroctobre 2012 sous le commandement français de l’aéroport.

Afghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achèveAfghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achèveAfghanistan : le désengagement de KAIA et du DETAIR de Douchanbé s’achève
Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 13:56
Une hélice Éclair, ayant équipé un Spad VII. Photo Dassault Aviation

Une hélice Éclair, ayant équipé un Spad VII. Photo Dassault Aviation

 

22 décembre 2014 Aerobuzz.fr

 

Dassault Aviation a décidé de soutenir la rénovation du Mémorial de Verdun. Une hélice Éclair, ayant équipé un Spad VII, y sera mise en dépôt. Cette hélice est la première création aéronautique de Marcel Dassault fabriquée en série. Elle équipe les avions Caudron, Nieuport et Farman qui participent à la première bataille aérienne de l’histoire, dans le ciel de Verdun, en 1916. Elle marque également les débuts de l’épopée des avions conçus par Marcel Bloch qui, dans l’entre-deux-guerres, réalisera des avions civils et militaires. A son retour de déportation, Marcel Bloch prendra le nom de Dassault.

 

Dassault Aviation souligne que ce mécénat met en avant les racines du groupe, « dernière grande société aéronautique au monde encore détenue par la famille de son fondateur et portant son nom ». Il rappelle aussi la contribution de Marcel Dassault au premier conflit mondial. Cette signature renvoie à son centenaire que le groupe aéronautique se prépare à célébrer en 2016.

 

Dassault apporte son soutien à la rénovation du Mémorial de Verdun

Signature de la convention de mécénat en présence de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants, du général Elrick Irastorza, président du conseil d’administration de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, et d’Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. – photo Dassault Aviation

Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 13:55
Le 6e A400M Atlas français est arrivé sur la base d’Orléans



22/12/2014 Armée de l'Air

 

L’armée de l’air a réceptionné, jeudi 18 décembre 2014, le 6e A400M Atlas livré à la France. L’exemplaire livré (le MSN 14) s’est posé sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy, vers 17h00.

Le MSN 14 répond à une configuration identique à celle des trois précédents appareils réceptionnés au cours de l’année 2014. Il s’agit du huitième avion de série livré sur les 170 commandés par les sept pays partenaires du programme: l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Royaume-Uni, et la Turquie. Six ont donc désormais été livrés à la France, ainsi qu’un exemplaire à la Turquie et un au Royaume-Uni.

Avion de transport tactique doté d’une allonge stratégique, l’A400M Atlas est sans équivalent sur le marché mondial. Produit par Airbus Defence and Space, il est conçu pour transporter jusqu’à 37 tonnes de matériel et réaliser l’ensemble des missions du transport aérien militaire, notamment les liaisons inter et intra-théâtre, les poser d’assaut sur terrains sommaires, l’aérolargage de personnel et de matériel y compris à très grande hauteur, le ravitaillement en vol ou les évacuations sanitaires.

Pour plus d’informations sur les capacités de l’Atlas, consultez notre webdocumentaire.

Le 6e A400M Atlas français est arrivé sur la base d’Orléans
Repost 0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 13:55
Atterrissage du Rafale B n°304

Atterrissage du Rafale B n°304

 

22/12/2014 CEAM - Armée de l'air

 

Le 22 décembre 2004, après de nombreux reports de calendrier, le Rafale B n°304 se pose à Mont-de-Marsan. C’est le premier Rafale livré à l’armée de l’air. Il sera suivi du B n°305 et du B n°303, livrés respectivement les 28 et 29 décembre. Pour le centre d’expériences aériennes militaires (CEAM), c’est le début d’une longue et passionnante aventure.

 

Premiers objectifs: livrer aux forces un avion opérationnellement apte début 2006, après avoir formé les utilisateurs du futur escadron de chasse 1/7 «Provence» de Saint-Dizier. Les challenges seront nombreux. Les tâches d’expérimentation et de formation seront menées de front.

 

Spécialement pour le CEAM, le général Thierry Duquenoÿ, général adjoint aux opérations du commandant de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), alors officier-programme Rafale et pilote du B304, revient sur cette mission… très spéciale…

 

Equipage aux commandes du Rafale Air

Equipage aux commandes du Rafale Air

 

”Ce 22 décembre 2004 n’a évidemment pas été un jour comme les autres ! La livraison du premier Rafale de série de l’armée de l’air constituait un tournant dans l’histoire de ce programme, plus de 20 ans après les premières expressions de besoin. Il s’agissait, en quelque sorte, de la transition entre la phase de conception et de réalisation et celle d’expérimentation et de mise en service opérationnel. C’est ce que concrétisait l’équipage constitué de l’officier de programme et du chef de l’équipe de marque, le premier passant le relai au second.

 

Le tout jeune Rafale B304, avec sa peinture immaculée et son odeur de neuf, a été intercepté puis escorté par ses aînés. Un Mirage F1, un Mirage 2000-5 et un Mirage 2000D étaient venus à sa rencontre, comme pour lui montrer le chemin, chacun dans son domaine, sous le regard d’un Alphajet, immortalisant l’évènement. Cela aurait pu être l’arrivée d’un tout jeune PIM (pilote à l’instruction), qui, tout seul, allait devoir succéder à tous, progressivement.

 

Après l’atterrissage, c’est la base aérienne toute entière qui est là pour accueillir “son” avion. Celui qu’elle attend depuis de si nombreuses années. Derrière les grillages, sur les merlons, aux fenêtres, le long du taxiway, sur le parking enfin, tous veulent le voir, le saluer, s’en approcher, puis le toucher, comme pour être sûrs qu’il est bien là. La base aérienne, cette petite armée de l’air, curieuse, recueillie, fascinée, joue son rôle de pionnière au nom de la grande.

 

Conscient du privilège – tout en enviant, malgré tout, l’aventure qu’allaient vivre les expérimentateurs dans les mois à venir – il m’a semblé nécessaire de faire part à mes cinq prédécesseurs officiers-programme, du bon déroulement de cette mission, en la resituant comme l’héritage “extra-ordinaire” qu’eux et leurs équipes m’avaient légué. Au-delà de ces quelques-uns, c’était bien sûr l’œuvre d’une multitude qui venait d’atterrir à Mont-de-Marsan.

 

C’était donc une étape clé pour le programme Rafale, pour la communauté des aviateurs montois et pour l’armée de l’air tout entière. Ce fut une journée forte par ses symboles et par ses promesses.

 

Depuis, grâce aux multiples savoir-faire opérationnels et techniques, développés, transmis et entretenus, les espoirs sont devenus réalités sur chacun des théâtres d’opérations où l’armée de l’air a été engagée. Ce 22 décembre 2004 n’a vraiment pas été un jour comme les autres!“

 

Les mécaniciens se pressent à l'arrivée du premier Rafale Air sur la base aérienne de Mont-de-Marsan

Les mécaniciens se pressent à l'arrivée du premier Rafale Air sur la base aérienne de Mont-de-Marsan

Repost 0
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 12:55
Remise des prix «Armée de l’air» 2014


19/12/2014 Sources : CESA

 

Jeudi 18 décembre, la traditionnelle cérémonie de remise des prix «armée de l’air», qui récompensent des travaux universitaires, s’est déroulée à l’École militaire (Paris 7e).

 

Présidée par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), la cérémonie avait pour parrain le président de l’université Paris Sorbonne, M. Barthélémy Jobert. De nombreuses autorités civiles et militaires, appartenant aux différents centres en charge d’études stratégiques ou historiques au sein du ministère de la Défense, mais aussi de nombreux professeurs d’université.

«Ces prix, qui fêtent cette année leurs dix années d’existence, suscitent un véritable attrait puisque plus de 100 travaux ont été soumis: 37 thèses de doctorat et pas moins 70 mémoires, souligne le général Patrice Sauvé, directeur du centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA). L’édition 2014 confirme cet attrait car avec cinq mémoires et huit thèses présentés, elle constitue l’un des meilleurs chiffres sur les dix années écoulées.»

Le prix «Clément Ader» récompense une thèse qui donne obtention d’un doctorat. Cette année, le CEMAA a remis ce prix au capitaine Mickaël Aubout, pour sa thèse intitulée Géographie politique et militaire du réseau des bases aériennes françaises (1909/2012), et effectuée sous la direction de Jean-Robert Pitte à l’université Paris Sorbonne. Le CEMAA a souligné «l’audace nécessaire pour s’attaquer à près de 100 ans d’histoire d’implantation géographique du réseau des bases aériennes et la vision indispensable pour en dégager une thèse qui est d’une actualité fracassante. Les bases aériennes représentent le cœur du plan stratégique de l’armée de l’air.» Le titre de la thèse prend ici un sens dynamique. C’est même l’un des principes de cohérence qui guide la réorganisation des emprises Air au sens du plan stratégique Unis pour «Faire face».

 

Décerné pour un mémoire de master, le prix «René Mouchotte» a été remis au lieutenant Pauline Fayolle pour son mémoire intitulé Le renseignement d’intérêt militaire: indépendance nationale et perspectives européennes et effectué sous la direction du colonel (R) Eric Nicod et de Céline Le Corroler dans le cadre du cursus mis en place à l’École de l’air en partenariat avec l’Institut d’études politiques d’Aix en Provence. Le lieutenant Fayolle a fait aussi «preuve d’audace et de vision en se saisissant d’un sujet aussi épineux» dont elle souligne qu’il s’agit d’une faiblesse européenne. «L’équilibre entre interopérabilité et souveraineté, l’armée de l’air le mesure au quotidien dans ses opérations, […] et c’est le développement des capacités de l’armée de l’air en toute cohérence qui permet de continuer à arbitrer cet équilibre, déclare le CEMAA. Manquer cette cohérence d’ensemble revient à se résigner à un abonnement et donc un abandon partiel ou total de l’autonomie de décision».  Ainsi le mémoire du Lieutenant Fayolle alimente de façon très opportune la nécessité de réflexion sur ce sujet.

La deuxième partie de la soirée était consacrée à la signature du partenariat entre l’armée de l’air et l’université Paris-Sorbonne. «Le champ d’investigation est extrêmement large, a déclaré le CEMAA. Je vous invite, chers universitaires et aviateurs, à plonger dedans sans retenue au travers de ce partenariat ou de tout autre dont vous ressentiriez le besoin.» Ce partenariat permet d’envisager de vastes études interdisciplinaires à travers le réseau Sorbonne Universités.

Remise des prix «Armée de l’air» 2014
Remise des prix «Armée de l’air» 2014
Repost 0
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 17:35
Dernière action civilo-militaire à Douchanbé

 

19/12/2014 Armée de l'air

 

Dissout officiellement le 28 octobre dernier, le détachement air (DETAIR) 433 a néanmoins profité de la dernière rotation par voie aérienne militaire (VAM) venue de France pour organiser une action au profit de populations défavorisées du Tadjikistan.

 

Les bases aériennes de Luxeuil, Nancy et Orléans, contactées en amont, ont réalisé une collecte de jouets et vêtements au début du mois de novembre. Malgré le peu de temps disponible, la générosité des unités sollicitées mérite d’être mise en avant puisque 1000 kg d’objets divers ont été rassemblés.

 

Transportés à bord d'un A340 de l’escadron de transport 3/60 « Estérel », la palette contenant ces dons a été déchargée à Douchanbé le 6 décembre.

 

Avec l’aide d’un chauffeur local, le COMDETAIR et les deux derniers militaires du DETAIR ont fait route lundi 8 décembre en direction d’un village aux environs de Tousounzadé à quelques kilomètres à l’ouest de Douchanbé. Cette région est particulièrement touchée par les difficultés économiques depuis la fin de la culture subventionnée du coton et l’arrêt progressif de sa fabrique d’aluminium.

 

Une première distribution d’effets scolaires et de jouets a eu lieu dans l’école du village qui compte 183 élèves. Ces matériels ont été accueillis avec reconnaissance. Les enfants se sont associés avec enthousiasme au déchargement des cartons.

 

Le reste des dons a été distribué aux habitants du village qui s’étaient réunis pour l’occasion.

 

En remerciement, les militaires français furent invités à prendre le thé et déguster le « plof » (plat traditionnel) chez une famille ravie de pouvoir offrir son hospitalité.

Dernière action civilo-militaire à DouchanbéDernière action civilo-militaire à Douchanbé
Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 18:58
Cérémonie de baptême de la 57e promotion de l'Ecole des pupilles de l'air

Cérémonie de baptême de la 57e promotion de l'Ecole des pupilles de l'air

 

18/12/2014 Armée de l'air

 

Samedi 13 décembre 2014, la cérémonie de baptême et de parrainage de la 67e promotion des classes de l’air s’est déroulée au sein de l’École des pupilles de l’air (EPA) de Grenoble.

 

Présidée par le général Antoine Creux, major général de l’armée de l’air et lui-même ancien de l’EPA, cette cérémonie s’est déroulée en présence de familles d’élèves, ainsi que d’anciens pensionnaires de l’EPA, désormais élèves-officiers et officiers de l’École de l’air, de l’École navale, de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et de l’École polytechnique.

 

Remise d'insigne par le commandant de l'escadron de drones 1/33 "Belfort", unité marraine de la 67e promotion

Remise d'insigne par le commandant de l'escadron de drones 1/33 "Belfort", unité marraine de la 67e promotion

 

Au cours de cette cérémonie, la «classe de l’air 1» s’est vu confier la garde du drapeau de l’école pour une année. Comme le veut la tradition, les nouveaux élèves ont aussi reçu leurs insignes de «poussins» des mains de ceux de la «classe de l’air 2».

 

La 67e promotion de «classe de l’air 1» a ensuite été officiellement parrainée par l’escadron de drones 1/33 «Belfort». Chaque «poussin» a également reçu un insigne de cette unité opérationnelle stationnée, sur la base aérienne 709 de Cognac, engagée notamment dans l’opération Barkhane au Sahel.

 

Chaque année, les nouvelles promotions des «classes de l’air» de l’EPA sont parrainées par une unité opérationnelle prestigieuse.

 

Les cérémonies ont été présidées par le général Creux, major général de l'armée de l'air et ancien pensionnaire de l'école

Les cérémonies ont été présidées par le général Creux, major général de l'armée de l'air et ancien pensionnaire de l'école

L’EPA : le lycée de l’armée de l’air

 

Établissement public placé sous tutelle du ministère de la Défense, l’École des pupilles de l’air de Grenoble accueille plus de 750 élèves, collégiens, lycéens et futurs officiers de l’armée française au sein de classes préparatoires. Plus d’informations sur le site Internet de l’école http://www.ecoledespupillesdelair.fr/

Les élèves de deuxième année ont épinglé l'insigne aux vestes des éléves de première année

Les élèves de deuxième année ont épinglé l'insigne aux vestes des éléves de première année

Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 18:55
La DGA réceptionne le sixième A400M Atlas français

 

18/12/2014 DGA

 

La direction générale de l’armement (DGA) a réceptionné le 12 décembre 2014 le sixième exemplaire de série de l’avion de transport militaire A400M Atlas destiné à l’armée de l’air.

 

L’avion devrait rejoindre prochainement Orléans. Cet appareil a été livré dans une configuration identique à celle des trois précédents, livrés au cours de l’été 2014.

 

Avion de transport militaire tactique doté d’une allonge stratégique et à la pointe de la technologie, l’A400M, produit par Airbus Defence and Space, est sans équivalent sur le marché mondial. Equipé de quatre turbopropulseurs, il est conçu pour transporter jusqu’à 37 tonnes de matériel et réaliser l’ensemble des missions liées au transport, notamment les liaisons inter et intra-théâtre, les poser d’assaut sur terrains sommaires, l’aérolargage de personnel et de matériel y compris à très grande hauteur, le ravitaillement en vol ou les évacuations sanitaires.

 

Il s’agit du huitième avion de série livré sur les 170 commandés par les sept pays partenaires du programme : l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Royaume-Uni, et la Turquie. Cinq ont déjà été livrés à la France, ainsi qu’un à la Turquie et un au Royaume-Uni.

Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:45
La FLF Guépratte en exercice interarmées au large de Djibouti

 

18/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 12 décembre 2014, à la suite de son appareillage de Djibouti, la frégate légère furtive (FLF) Guépratte engagée dans la Task Force 150 (TF 150), volet maritime de l’opération Enduring Freedom (OEF), a participé à un exercice de récupération de commandos marine et de matériels parachutés en pleine mer, en collaboration avec les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

 

Cet exercice complexe et peu habituel appelé TARPON, a mobilisé l’ensemble de l’équipage du Guépratte qui a participé à la réalisation du dispositif nautique mis en œuvre pour la récupération des quinze commandos et des caisses de matériel parachutés par le Transall C160 des forces françaises déployées à Djibouti (FFDJ). La préparation minutieuse de l’exercice et l’excellente coordination entre le Guépratte, les embarcations rapides qui ont effectué la récupération en mer et le Transall ont contribué à la réussite de cet exercice.

 

Ce TARPON a permis de mesurer la réactivité et l’excellent professionnalisme des différentes équipes du bord, qui, après cet entraînement, sont qualifiées pour conduire ce type de récupération. Cette méthode de projection peut par exemple être utilisée en cas de prise d’otage, dans le cadre des opérations de contre-terrorisme maritime

 

Le Guépratte a ensuite repris sa route et rejoint la TF 150 qu’elle a intégrée le 5 décembre dernier. Au sein de l’opération Enduring Freedom, la TF150 a pour mission principale le combat contre les trafics illicites en Mer Rouge, dans le golfe d’Aden, en océan Indien et autour de la corne de l’Afrique. Ces trafics, qui financent le terrorisme mondial, sont en effet source d’instabilité dans ces régions traversées par les plus importantes routes commerciales au monde. La présence du Guépratte permettra également la collecte de renseignements, afin d’améliorer sa connaissance des différentes activités dans ces zones sensibles, tout en promouvant la coopération régionale avec les forces des Etats riverains.

La FLF Guépratte en exercice interarmées au large de DjiboutiLa FLF Guépratte en exercice interarmées au large de Djibouti
Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 21:55
L’équipe de voltige de l’armée de l’air en plein casting !

 

17/12/2014 Armée de l'air

 

Le bruit de l’Extra 330 bourdonne depuis plusieurs jours dans le ciel salonnais. Pourtant pas de meeting, ni de compétition en vue en ce mois de décembre 2014 pour l’équipe de voltige de l’armée de l’air (EVAA). À bord, un pilote de l’équipe de voltige et un pilote candidat, motivé pour intégrer cette prestigieuse équipe.

 

Actuellement en trêve hivernale, l’EVAA se concentre sur le recrutement de deux nouveaux pilotes, suite au départ du capitaine Le Vot et de l’arrêt de la compétition pour le capitaine Varloteaux. En réponse à une prospection lancée au sein des différentes unités navigantes de l’armée de l’air, six pilotes ont été retenus pour participer à la sélection. Moniteurs, pilotes de chasse ou de transport, ils ont des profils et des parcours différents. En revanche tous possèdent une forte expérience aéronautique et espèrent devenir ambassadeur de l’armée de l’air. Les candidats enchaînent les vols et les figures à bord de l’Extra 330 tricolore : «Ils effectuent entre 12 et 15 vols en fonction de leurs capacités et de la météo, déclare le capitaine Fabrice Camliti, commandant l’équipe de voltige de l’armée de l’air. Nous avons une idée assez précise du profil que nous recherchons. Il doit être disponible, motivé et capable de répondre à des interviews, tout en montrant le savoir-faire de l’armée de l’air au travers des meetings et des compétitions ».

 

Ainsi durant trois semaines, les candidats vont effectuer des vols d’instruction, leurs permettant d’étudier une figure et de la restituer ensuite. Puis la difficulté va s’intensifier, avec des figures à apprendre par cœur et à reproduire. « Physiquement c’est difficile. Au début j’avais vraiment mal au cœur, mais ça commence à aller mieux », reconnaît le lieutenant Pauline H.J, l’une des six stagiaires. Pilote de Transall habituée aux vols logistiques, elle doit apprivoiser les nouvelles sensations de la voltige.

 

Outre les représentations lors des meetings, l’équipe de voltige fait aussi et surtout de la compétition. Les nombreuses coupes et médailles exposées dans le hangar des équipes de présentation de l’armée de l’air en témoignent, comme celle du capitaine Le Vot, sacré champion du monde 2013 en individuel et en équipe catégorie "unlimited". De quoi faire rêver les six apprentis. Pour deux d’entre eux, une longue et éprouvante préparation commencera en janvier, avec quelques mois de vols d’entraînements avant la saison des meetings et du championnat de France en juin puis du championnat du monde en août 2015.

Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 15:55
Mesures Diverses d'Ordre Individuel du mercredi 17 décembre 2014

 

17/12/2014 Ministère de la Défense

 

 

 

Sur la proposition du ministre de la Défense

Mesures Diverses d'Ordre Individuel du mercredi 17 décembre 2014

 

PROMOTIONS OU NOMINATIONS - 1re SECTION

 

Pour prendre rang du 1erjanvier 2015

 

Au grade de général de division

M. le général de brigade Trégou(Hubert, Yves).

M. le général de brigade Klotz (Martin, Xavier, Marie, Benoit, Marcel).

M. le général de brigade Fontan (Bernard, Robert).

M. le général de brigade Lecointre(François, Gérard, Marie).

M. le général de brigade Brethous(Patrick, Pierre).

M. le général de brigade Guibert(Bruno, Gustave, Marcel).

 

Au grade de général de brigade

M. le colonel de l’infanterie De Lapasse (Jacques).

M. le colonel de l’arme blindée et cavalerie Lacarrière (Bruno, Jacques, Marie, Géraud).

M. le colonel de l’infanterie Durieux (Benoît, Jacques, Front).

M. le colonel de l’infanterie Adloff (Stéphane, André, Louis).

 

PROMOTIONS OU NOMINATION - 2e SECTION

 

Au grade de général de division

Pour prendre rang du 1erjanvier 2015

M. le général de brigade Boyer (Louis, René, François).

Pour prendre rang du 24 février 2015

M. le général de brigade Lacroix (Dominique, Romane).

 

Au grade de général de brigade

Pour prendre rang du 16 janvier 2015

M. le colonel des troupes de marine Guttierez (Alain, Louis, Martin).

 

Mesures Diverses d'Ordre Individuel du mercredi 17 décembre 2014

 

PROMOTION - 1reSECTION

au grade de vice-amiral

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. le contre-amiral Ausseur (Pascal, Marie).

 

NOMINATION ET AFFECTATION

au grade de contre-amiral

pour prendre rang du 1erjanvier 2015

M. le capitaine de vaisseau Devaux (Olivier, Georges, Édouard), nommé adjoint au directeur du personnel militaire de la marine à la même date. Il sera admis dans la 2e section des officiers généraux de la marine le 1erjanvier 2018.

 

NOMINATION - 2e SECTION

au grade d’officier général de 2e classe

pour prendre rang du 1erjanvier 2015

M. l’officier en chef de 1re classe du corps technique et administratif de la marine Chabot-Morisseau (François).

 

Mesures Diverses d'Ordre Individuel du mercredi 17 décembre 2014

 

PROMOTIONS - 1re section

au grade de général de division aérienne

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. le général de brigade aérienne du corps des officiers de l’air Reboul (Richard).

M. le général de brigade aérienne du corps des officiers mécaniciens de l’air Ferran (Alain, Jean, François).

 

PROMOTION ET AFFECTATION

au grade de général de division aérienne

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. le général de brigade aérienne du corps des officiers de l’air Carré (Vincent, Pierre), nommé sous-chef d’état-major « préparation de l’avenir » de l’état-major de l’armée de l’air à la même date.

 

NOMINATION - 1re SECTION

au grade de général de brigade aérienne

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. le colonel du corps des officiers de l’air Pincet (David, Henri, Alain).

 

NOMINATION ET AFFECTATION

au grade de général de brigade aérienne

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. le colonel du corps des officiers de l’air Lavigne(Philippe, Émile, Éloïs), nommé commandant de la brigade aérienne de l’aviation de chasse du commandement des forces aériennes à la même date.

 

Mesures Diverses d'Ordre Individuel du mercredi 17 décembre 2014

 

PROMOTIONS - 1re SECTION

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin général, médecin chef des services hors classe Renoux (Éric, Félix) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin général, médecin chef des services hors classe Mascart (Jean-Jacques, Ernest, Albert) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin général, médecin chef des services hors classe Conessa (Claude, François) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à Mme le médecin général, médecin chef des services de classe normale Ausset (Isabelle, Hélène, Jeanne) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

 

PROMOTION ET AFFECTATION

 Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin général, médecin chef des services de classe normale Rouanet (Philippe, Charles) pour prendre rang du 1er janvier 2015, nommé adjoint « emploi » au directeur central du service de santé des armées à la même date.

 

NOMINATIONS - 1re SECTION

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services hors classe de Carbonnières (Hubert, Hugues, Marie, Jean) pour prendre rang du
1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services de classe normale Guisset (Michel, Marie, Paul, Laurent) pour prendre rang du
1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à Mme le médecin chef des services de classe normale de Franceschi (Anne, Augusta, Julienne, Gilberte, Marie) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

 

NOMINATION ET AFFECTATION

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 1re section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services de classe normale Miquelajaurégui (Bernard, Philippe) pour prendre rang du
1er janvier 2015, nommé inspecteur à l’inspection du service de santé des armées à la même date.

 

PROMOTIONS OU NOMINATIONS - 2eSECTION

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 2e section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services hors classe Berêts (Olivier, Jean-Marie) pour prendre rang du
1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 2e section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services hors classe Chevalier (Jean-Michel) pour prendre rang du
1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de division avec appellation de médecin général inspecteur sont conférés dans la 2e section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services hors classe Steenman (Christian, Paul, Roger) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 2e section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services hors classe Chevreau (Jacques-Philippe, Marie) pour prendre rang du 1er janvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 2e section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services hors classe Tudal (Jean-Luc) pour prendre rang du 1erjanvier 2015.

Les rang et prérogatives de général de brigade avec appellation de médecin général sont conférés dans la 2e section des officiers généraux du service de santé des armées à M. le médecin chef des services de classe normale Welsch (Gérard, Joseph) pour prendre rang du 1erjanvier 2015.

 

Mesures Diverses d'Ordre Individuel du mercredi 17 décembre 2014

 

PROMOTIONS OU NOMINATIONS - 1re SECTION

 

au grade d’ingénieur général de 1reclasse de l’armement

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. l’ingénieur général de 2e classe de l’armement Howyan (Marc, Éric).

M. l’ingénieur général de 2e classe de l’armement Cojan (François, Jean, Michel).

Mme l’ingénieure générale de 2e classe de l’armement Spina (Éveline, Maryvonne).

M. l’ingénieur général de 2e classe de l’armement Baud (Thierry, Marcel).

 

au grade d’ingénieur général de 2eclasse de l’armement

pour prendre rang du 1er janvier 2015

M. l’ingénieur en chef de l’armement Clerc (Jean-Pierre, Raymond).

M. l’ingénieur en chef de l’armement de Garidel-Thoron (Guillaume, Philippe, Florence, Marie).

M. l’ingénieur en chef de l’armement Thomassier (Vincent, Bernard).

M. l’ingénieur en chef de l’armement Poupard (Guillaume).

pour prendre rang du 1er février 2015

M. l’ingénieur en chef de l’armement Dal (François-Olivier, Pierre).

M. l’ingénieur en chef de l’armement Priou (Richard, Michel, André).

M. l’ingénieur en chef de l’armement L’Ebraly (Hubert, Marie, Jacques).

Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 14:55
Déchargement de commandos du CPA 10 depuis un avion de transport tactique

Déchargement de commandos du CPA 10 depuis un avion de transport tactique

 

17/12/2014 Armée de l'air

 

Du 24 novembre au 11 décembre 2014, la troisième phase (celle dite de "projection") du stage Bélouga s’est déroulée depuis la base aérienne (BA) 126 de Ventiseri-Solenzara.

 

La base aérienne corse accueillait pour la première fois un volet de ce stage de qualification. Par le passé, cette projection s'effectuait exclusivement dans le désert djiboutien.

 

Pendant 15 jours, 28 commandos parachutistes de l’air (CPA) n° 10, soit 11 encadrants et 17 stagiaires, ont enchaîné les entraînements 2D (manœuvres au sol) et 3D (manœuvres auxquelles sont ajoutés des moyens aériens). Au programme, posés d’assaut menés avec l’escadron de transport 3/61 «Poitou», combat en milieu clos et urbain, séances de tir de combat et patrouilles motorisées sur le champ de tir de Diane, terrain répondant aux normes de tir les plus exigeantes.

 

L’escadron d’hélicoptères 3/67 «Pyrénées» de la base aérienne 120 de Cazaux, mobilisé en Corse pour l’ exercice Salamandre, a donné l’opportunité aux stagiaires de réaliser des manoeuvres d’aérocordage. L’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara» a également offert son soutien en effectuant des déposes de commandos sur les terrains de manœuvres. La cellule de validation avant-projection de la BA 126 a, quant à elle, fournit le support logistique nécessaire au bon déroulement du stage.

 

Avant d’intégrer les groupes spécialisés du CPA 10, les stagiaires devront réussir la quatrième et dernière phase de Bélouga, «la synthèse», qui se déroulera début 2015 dans la région de la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy, leur base d’affectation.

 

Progression de commandos du CPA 10 durant le stage BELOUGA

Progression de commandos du CPA 10 durant le stage BELOUGA

Groupe de commandos du CPA 10 en formation durant le stage BELOUGA

Groupe de commandos du CPA 10 en formation durant le stage BELOUGA

Embarquement de véhicules du CPA 10 à bord d'un C160 Transall

Embarquement de véhicules du CPA 10 à bord d'un C160 Transall

Des commandos du CPA 10 s'apprêtent à embarquer à bord d'un hélicoptère Super Puma sur la BA de Solenzara

Des commandos du CPA 10 s'apprêtent à embarquer à bord d'un hélicoptère Super Puma sur la BA de Solenzara

Repost 0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 19:25
FAG : les armées sécurisent le dernier tir Ariane de 2014

 

16/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 6 décembre 2014, à Kourou, près de 360 militaires, déployés à terre, en mer et dans les airs ont constitué le dispositif de protection externe du centre spatial guyanais (CSG) et ainsi contribué au succès du dernier lancement d’une fusée de type Ariane 5 pour l’année 2014.

 

La mission TITAN est l’une des missions majeures des FAG. Elle s’effectue dans une zone terrestre inhospitalière de près de 750 km², constituée à 80% de forêt primaire et de marécages. Elle consiste à assurer la protection externe des installations du CSG, dans les trois dimensions.

 

Au niveau terrestre, le cœur de la mission s’est déroulé en forêt et dans les savanes. Aguerris par une formation spécifique de vie « en jungle », deux compagnies de légionnaires du 3eREI et une compagnie de marsouins du 9erégiment d’infanterie de Marine (9eRIMa), ont patrouillé à bord de leurs véhicules ou à pied, en quad, en chenillette (BV206), ou même en Kayak, afin de contrôler les accès pédestres et fluviaux au site de lancement. Ces manœuvres ont été réalisées sous la direction du poste de commandement (PC) du 3eREI. Un élément d’intervention héliporté composé par la section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) du 3eREI était également en alerte au centre de contrôle militaire (CCM) à Kourou.

 

Dans les airs, dirigés par la haute autorité de défense aérienne (HADA), un dispositif particulier de sureté aérienne (DPSA) a été activé. L’espace aérien, interdit à tout aéronef, était maîtrisé par les hélicoptères Fennec ainsi que par deux sections de défense sol-air équipées de missiles Mistral du 3eREI.

 

En mer, le patrouilleur P400 La Gracieuse et la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Mahury ont assuré la protection des approches maritimes du plateau de lancement. Ils ont pour cela patrouillé en mer pour informer l’ensemble des navires présents du périmètre interdit à la navigation et de son créneau d’activation, en transmettant un message 7 heures avant le tir en plusieurs langues.

 

A 7 000 km de la métropole, les forces armées en Guyane (FAG) garantissent la protection du territoire national et de ses ressources. Fréquemment engagées en appui de l’action de l’Etat dans des missions au caractère interministériel, les FAG agissent dans un cadre exigeant par son étendue (1 100 km de frontières terrestres), son littoral difficile et sa forêt équatoriale.

FAG : les armées sécurisent le dernier tir Ariane de 2014FAG : les armées sécurisent le dernier tir Ariane de 2014
FAG : les armées sécurisent le dernier tir Ariane de 2014
Repost 0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 11:56
Au cœur du centre d’instruction des équipages de transport

 

12 déc. 2014 Armée de l'Air

 

Le CIET, centre d’instruction des équipages de transport, forme depuis plus de 70 ans tous les pilotes et mécaniciens navigants en les préparant à leurs futures missions. Présentation de cette unité qui se modernise depuis l’arrivée de l’A400M Atlas dans les forces.

Repost 0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 12:55
Les colis de Noël partent de Creil

 

12/12/2014 cellule communication BA 110 - Armée de l'air

 

A l’approche des fêtes de fin d’année, 10 000 colis transitent par la BA 110 de Creil avant de rejoindre un théâtre d’opérations extérieures. Ces colis arriveront dans quelques jours au Mali, en Afghanistan ou encore en Guinée pour le plus grand bonheur de nombreux militaires français.

 

Des colis pour les fêtes

L’adjudant-chef David B. et son équipe de l’escadron de soutien de ravitaillement technique aéronautique (ESRTA) s’affairent. 10 000 colis adressés par les armées et l’association « Solidarité Défense » viennent d’arriver. Des piles remplies de chocolats, confitures et autres gourmandises attendent d’être triés par destination avant d’être conditionnés pour le transport aérien.

 

« On pense à vous »

« Un colis, c’est un message de soutien à chaque militaire loin de sa famille, confie l’adjudant-chef B. L’unité est un maillon de la chaîne de cohésion et de solidarité avec les militaires partis en opérations extérieures ». L’éloignement familial n’est jamais facile mais il est encore plus difficile en période de fêtes. Pour soutenir les militaires engagés à des milliers de kilomètres, des dessins d’enfants d’école primaire de toute la France sont toujours glissés dans les colis. Le militaire qui le souhaite pourra répondre à chaque enfant en utilisant les deux cartes postales glissées à l’intérieur. Cet échange amical est très apprécié et apporte beaucoup de réconfort.

 

Un soutien annuel avec les militaires déployés

«L’accompagnement du militaire parti en opérations extérieures et de sa famille ne se limite pas à cette période », précise le capitaine Frédérique F., des services gestion synthèse (SGS) de la BA 110. Toute l’année, la cellule condition du personnel des SGS soutient une centaine de familles de la base de défense de Creil dont l’un des membres se trouve en opération extérieure. Interlocuteur de proximité, cette cellule rassure et facilite notamment les démarches administratives. Elle maintient le lien entre les familles et l’institution en les conviant à chaque événement majeur organisé sur la base de défense : journée des familles, kermesse ou arbre de Noël.

Repost 0
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:45
Les premiers avions de transport tactique se posent à Madama

 

12/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Comme nous vous l’annoncions le 11 décembre 2014, les travaux menés par le 25e régiment du génie de l’air (25e RGA) battent leur plein sur la zone aéroportuaire de Niamey (Niger). La semaine dernière, les premiers avions de transport tactique de l’armée de l’air se sont d’ailleurs posés sur la piste de la base avancée temporaire (BAT) de Madama, marquant une étape supplémentaire dans l’avancée du chantier.

Le 4 décembre 2014, un CN 235 Casa s’est posé sur la piste de la base avancée temporaire (BAT) de Madama. Une première pour un avion de transport tactique. Trois jours plus tard, le 7 décembre 2014, c’était au tour d’un C160 Transall de fouler le terrain sablonneux de Niamey.

L’action du 25e RGA est un maillon indissociable de la montée en puissance de la plateforme aéroportuaire de Niamey qui se trouve au cœur du dispositif aérien de l’opération Barkhane.

 

Pour en savoir plus sur l'opération Barkhane, rendez-vous sur le site des opérations.

 

Les premiers avions de transport tactique se posent à Madama
Repost 0
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 08:45
Barkhane : mise en service de la piste d’aviation de Madama

 

12/12/2014 Sources : État-major des armées  

 

Le 4 décembre 2014 a eu lieu le premier posé d’un avion de transport tactique (ATT) sur la piste d’aviation de la base de Madama, site d’implantation du détachement temporaire au Nord Niger (DTNN) de l’opération Barkhane.

 

Un CN 235 CASA, parti de N’Djamena, s’est posé à 10h00 au terme d’un vol de 3 heures 40. Puis, le 7 décembre 2014, c’est un Transall C160 qui s’est posé à Madama. Parti dans la matinée du détachement Air (DETAIR) de Niamey, l’aéronef a atterri quelques heures plus tard dans le nord du Niger. Deux Transall C160 du Groupement de Transport Opérationnel (GTO) du fuseau ouest de la bande sahélo-saharienne (BSS) ont ainsi effectué plusieurs rotations entre Niamey et Madama.

 

Les travaux d’allongement et de revêtement de la piste d’aviation de Madama, menés par un détachement de sapeurs du 25e régiment du génie de l’air (25e RGA), se sont déroulés du 5 au 30 novembre 2014. Ces travaux ont consisté à réhabiliter une ancienne piste de 800 mètres et à l’allonger de 500 mètres afin de pouvoir accueillir les avions de transport tactique (ATT), et notamment le Casa « Nurse » médicalisé. Lors de cette première phase, le 25e RGA a procédé au désensablage de la piste existante et a effectué un terrassement afin de permettre l’allongement de la piste. Afin de répondre au mieux aux besoins de ce chantier, les sapeurs de l’air ont créé une carrière de latérite près de la piste. Cette latérite, après avoir été mise en place, a été nivelée, arrosée et compactée afin d’obtenir la portance nécessaire au posé des ATT.

 

La deuxième phase du chantier, qui vient de débuter, consiste en une extension de la piste de 500 mètres supplémentaires, pour arriver à une longueur définitive de 1800 mètres. Des aires aéronautiques, comprenant une bretelle, deux parkings aéronefs et plusieurs plots de stationnement pour les hélicoptères de manœuvre (HM) sont actuellement en cours de réalisation.

Seuls les convois terrestres ou les rotations par hélicoptère permettaient jusqu’alors de rallier la zone. La mise en service de cette piste d’aviation, couplée à la capacité de stationnement d’aéronefs, permettra ainsi l’augmentation des rotations aériennes et l’accélération de la montée en puissance du DTNN de Madama au travers de la mise en place d’une base avancée temporaire (BAT).

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : mise en service de la piste d’aviation de Madama
Barkhane : mise en service de la piste d’aviation de Madama
Repost 0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 15:00
Le CEAM présente - Expérimentation "Temps Froid" de l'A400M

 

12/12/2014 LTN Christelle Hingant

 

Du 1er au 4 décembre 2014, le centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) et son équipe de marque "avions de transport tactique" (EMATT) ont mené une mission d’expérimentation sur l’A400M Atlas. Le nouvel avion de transport de l’armée de l’air, ses équipages et ses mécaniciens avaient rendez-vous au Nord de la planète.

 

Retrouvez un dossier d'informations sur cette grande première pour le mastodonte de l'armée de l'air. Articles, photos et vidéo vous plongent en immersion autour de l'océan Arctique. Petit avant-goût en images...

Repost 0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 14:55
Rendez-vous en terre glacée pour l’A400M Atlas

 

11/12/2014 LTN C. Hingant – Armée de l’Air

 

Du 1er au 4 décembre 2014, le centre d’expériences aériennes militaires et son équipe de marque avions de transport tactique (EMATT) ont mené une mission d’expérimentation sur l’A400M Atlas. Le nouvel avion de transport de l’armée de l’air, ses équipages et ses mécaniciens avaient rendez-vous au Nord de la planète.

 

Découvrez [ce magnifique] dossier d'informations sur cette grande première pour le mastodonte de l'armée de l'air. Articles, photos et vidéo vous plongent en immersion autour de l'océan Arctique.

 

 

Repost 0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 08:55
Cérémonie de remise de poignards à des sous-officiers en présence du CEMAA

 

11/12/2014 Armée de l'air

 

Le 8 décembre 2014, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), s’est rendu sur la base aérienne (BA) 105 d’Évreux où il a présidé pour la première fois une cérémonie de remise de poignards au profit de plusieurs sous-officiers.

 

Cinq adjudants de la BA105 ont reçu, des mains de leur parrain, leur poignard de sous-officier supérieur de l’armée de l’air. C’est la première fois que le CEMAA, à l’origine de cette nouvelle mesure, assistait à ce type de cérémonie.

 

A l’issue, le général Mercier est parti à la rencontre des aviateurs autour de trois tables rondes axées sur les conditions de vie et de travail du personnel, les perspectives RH (ressources humaines) et les activités opérationnelles.

 

Pour conclure cette journée, le général Mercier s’est ensuite rendu au sein des unités implantées sur la base normande.

 

Repost 0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:55
Progression d'un commando parachutiste de l'air dans la moyenne montagne corse

Progression d'un commando parachutiste de l'air dans la moyenne montagne corse

 

11/12/2014 Sources : Armée de l'air

 

Du 24 novembre au 05 décembre 2014, l’île de Beauté a servi d’écrin à l’exercice interarmées Salamandre. Cet entraînement tactique dense a permis aux différentes unités engagées de maintenir leurs qualifications opérationnelles respectives.

 

Deux hélicoptères Caracal, ainsi qu’un Puma, de l’escadron 1/67 « Pyrénées » stationnés sur la base aérienne 120 de Cazaux ont constitué les moyens aériens engagés. Au sol, une quinzaine de membres du commando parachutiste de l’air n°20 (CPA 20) de Dijon étaient sollicités, tout comme des légionnaires du 2e régiment étranger parachutiste de Calvi (2e REP), unité avec laquelle le CPA 20 s’entraîne régulièrement.

 

L’ensemble des participants a opéré dans diverses zones de Corse: à l’est, sur la base aérienne 126 de Solenzara, ainsi que le champ de tir de Diane, au nord-ouest à proximité de Calvi, ainsi qu’au sud sur le terrain militaire de Frasselli.

 

Au programme : aéro-cordage, mission de type Personnel Recovery, combat en zone urbaine après une dépose au sol par hélicoptère, entraînement à l’appui aérien, largage de petits colis sur marquage tactique, infiltration pédestre en moyenne montagne…

 

Les équipages de Caracal ont également pu s’entraîner au ravitaillement en vol au large de la Corse à partir de C130 italiens. Pour leur part, les commandos ont aussi pratiqué assidûment un large panel de techniques de combat commando, notamment au cours de séances de tirs technique et tactique menés avec un armement varié (HK 416, PAMAS G1, Minimi, HK 417…).

 

Une douzaine de membres du commando parachutiste de l’air n° 30 (CPA 30) de Bordeaux complétaient le dispositif. L’essentiel de leur entraînement était centré autour de leur mission phare: la recherche et le sauvetage au combat (RESCo).

 

photos Armée de l'Airphotos Armée de l'Air
photos Armée de l'Air

photos Armée de l'Air

Repost 0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:55
Prolongation de l’exposition La Grande Guerre des aviateurs

 

source Musée de l'Air et de l'Espace

 

Bonne nouvelle ! Devant le succès remporté par l’exposition temporaire sur la Grande Guerre vue du côté des aviateurs, le musée a décidé de la prolonger jusqu’au 22 février 2015 (au lieu du 25 janvier). Vous qui n’avez pas encore pu venir voir cette grande exposition, vous avez encore presque trois mois pour le faire ! Nous vous donnons donc rendez-vous au musée, dans le salon Dollfus aménagé pour la circonstance, pour venir découvrir cette très belle exposition. Plus d’infos sur La Grande Guerre des aviateurs.

Repost 0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:25
ThalesRaytheonSystems’ Ground Master radars will boost France’s airspace surveillance capability

 

Massy, France, 11 December 2014 –  ThalesRaytheonSystems

 

ThalesRaytheonSystems has been awarded a contract by the DGA, the French defense procurement agency, to supply the French armed forces with 12 fixed Ground Master 400 radars and 4 mobile tactical Ground Master 200 radars. In addition to delivery and through-life support of the radars, the contract awarded on 8 December includes installation and civil engineering work for the 12 Ground Master 400 radars.

This contract is part of the SCCOA* air command and control program for which ThalesRaytheonSystems is the main supplier. France has already acquired Ground Master radars for its military bases in Kourou, Nice and Lyon. The radar in Kourou, the first of its kind to enter operational service in France, was inaugurated on 27 November.

Like the other Ground Master radars already integrated within SCCOA, the new radars will be coupled with the NATO ACCS**. They will thus provide airspace monitoring, a high-priority mission under the country's Permanent Security Posture (PSP), and ground-based air defense detection.

Jérôme Bendell, Chief Executive Officer of ThalesRaytheonSystems France, said: “ThalesRaytheonSystems is proud to be contributing with its Ground Master radars to the modernization of France’s air surveillance capability, which is already underway with the delivery of these latest-generation radars for the bases in Kourou, Nice and Lyon.

The Ground Master 400 and Ground Master 200 belong to the family of 3D air defense radars built by Thales. The Ground Master range of fully digital, multi-role air defense radars is dedicated to airspace surveillance and the protection of key assets and expeditionary forces. These systems are specifically designed to deliver high detection performance, high operational availability, excellent mobility and simplified maintenance. They are able to detect a vast array of modern threats such as UAVs from very low to very high altitude. More than 80 Ground Master radars have been sold around the world.

 

Note to editors

* The SCCOA program is designed to provide airspace surveillance and control and air operations command capability for French forces. It is an incremental program designed to evolve and increase this capability to assure air surveillance, space situational awareness, control of military and government flights, and air operations command and control.

** The Air Command and Control System (ACCS), for which ThalesRaytheonSystems is prime contractor, is designed to adapt to evolving NATO operations, with continued advancements to AirC2 or additional ballistic missile defense capabilities. ACCS will provide the solid command and control foundation needed for future Alliance missions. ACCS is a smart defense system in that it provides all NATO nations with a common basis for training, standard procedures and centralized maintenance, significantly reducing support costs and increasing staffing flexibility.

 

About ThalesRaytheonSystems

ThalesRaytheonSystems is an international company specializing in air defense systems, air command and control systems, 3D air defense radars, battlefield and counterbattery radars. Since its inception in 2001, ThalesRaytheonSystems has become one of the defense industry’s most successful transatlantic joint ventures. The company employs 1,400 people and is equally owned by Thales and Raytheon.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories